Cameroun - Transports. Des centaines de camions bloqués au Port de Douala

cameroun24.net Le 7 aout 750 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Près d’un millier de camions à destination des villes intérieures du pays et en partance pour la Centrafrique et le Tchad, sont bloqués depuis plus de quatre jours au port de Douala, à cause d’interminables embouteillages dus aux travaux de la réfection de la route dans la partie Est de cette cité portuaire, a-t-on constaté mercredi.


Selon des témoignages concordants, en dehors d’un demi millions de camions en attente d’embarquement au port de Douala, « plus de 500 camions sont bloqués à l’entrée de la ville de Douala ».

Conséquence, « cela fait près d’une semaine que nous n’arrivons pas à écouler les marchandises vers la Centrafrique et le Tchad, de même que plusieurs villes du pays sont en attente de ravitaillement » s’est indigné le Syndicat national des transporteurs routiers du Cameroun (SNTRC).

Selon les usagers de l’axe Douala-Yaoundé, les embouteillages commencent à plus de 10 kilomètres de l’entrée de Douala, soit à 20 km du port de Douala indique encore APA.

« Depuis deux jours, nous n’avons pas pu rallier le port, alors que nous sommes à l’entrée de la ville. La situation est grave et nous cause déjà un manque à gagner. Mon argent de mission est de cinq jours. Or, je suis déjà en dépassement de deux jours. Et ce n’est pas encore le bout du tunnel. Que faut-il faire ? », s’est interrogé Souleymanou, camionneur de nationalité centrafricaine, la mine désespérée.

Ce sentiment de désolation est partagé par son collègue de Abbas Ndotar du Tchad qui « ne comprend plus ce qui se passe, alors qu’on nous a dit que les autorités ont réglementé le passage des camions. Mais cela n’est pas respecté puisque nous sommes bloqués depuis quatre jours sur place ».

Pour le moment l’on ne signale pas encore une inflation dans ces pays à cause des blocages actuels mais, cela ne saurait tarder, si la situation perdurait, croient savoir les deux camionneurs.
Au regard de la situation « de plus en plus insupportable », le Syndicat national des camionneurs du Cameroun (Synacac) demande au « gouvernement de solutionner rapidement ce problème dont les conséquences ne tarderont pas à se faire sentir sur l’économie nationale et sous régionale ».

En effet, plus de 80% du volume des marchandises centrafricains et tchadiens transitent par le port de Douala avant d’être acheminés par route vers ces pays voisins.

Pour tenter d’apporter une solution à l’engorgement de la pénétrante Est de la ville de Douala, le préfet du département du Wouri (Douala) a pris un arrêté réglementant la circulation sur cet axe. Celui-ci proscrit la circulation des camions et autres gros porteurs de « 5 heures du matin à 21 heures ».

Cette mesure « a vite montré ses limites, à cause du manque de concertations entre les autorités et les usagers », a déclaré le Syndicat national des transports par cars et autobus du Cameroun (Setracaucam).

 Mbog Achille
 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Transports

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Atanga Nji finalement à Sangmelima

    Le ministre de l'Administration territoriale est finalement descendu sur le terrain après les émeutes qui ont secouée cette ville.

  • Pour construire une route reliant le Cameroun au Nigeria, la BAD octroie un crédit de 12 milliards de FCFA

    Le 11 octobre 2019, le chef de l’État camerounais, Paul Biya, a autorisé le ministre de l’Économie, Alamine Ousmane Mey, à signer un accord de prêt d’un montant de 17,96 millions d’euros (près de 12...

  • Le mot d’ordre de grève des transporteurs terrestres du Cameroun levé

    « Les transporteurs routiers du Cameroun prennent acte des résolutions (…) et se félicitent du dialogue social qui a prévalu ; par conséquent, décidons de lever le mot d’ordre de grève des 10 et 13...

  • Un chef secteur des Douanes limogé pour une tentative de corruption de 18 millions de FCFA

    Thomas Awono Mbede a été interpellé dans son bureau après une rixe entre agents des douanes et ceux de l'Equipe spéciale d'intervention rapide (Esir). Informé de la situation, le ministre des Finances a décidé...

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé