Libye

Menacé par l'Occident, Kadhafi bénéficie encore de soutiens en Afrique

 

 

Le leader libyen Mouammar Kadhafi, menacé de frappes aériennes occidentales, bénéfice encore de nombreux soutiens en Afrique subsaharienne, un continent qu'il rêve d'unifier et où il a massivement investi, contribuant à son développement.


"Kadhafi a la magie de se faire aimer et se faire détester", souligne Gagara Nassamou, sociologue nigérien, formule qui résume bien la politique du régime libyen à l'égard de l'Afrique: racisme à l'égard des subsahariens présents sur son sol, interventionnisme économique et politique dans leurs pays d'origine.

Depuis son arrivée au pouvoir en 1969, il y a soutenu, au nom de la lutte "anti-impérialiste", des régimes haïs par l'Occident comme ceux d'Idi Amin Dada (Ouganda) ou de Robert Mugabe (Zimbabwe), financé des rébellions, en particulier celles des Touareg au Mali et au Niger dans les années 90.

Mais il y a également investi des centaines de millions de dollars dans des secteurs aussi variés que l'hôtellerie, la banque, les télécommunications, les medias, la distribution de carburants, l'agriculture, via la Libya arab africa investment Company (LAAICO).

Aux Comores, où des soldats libyens sont toujours présents après avoir été envoyés pour renforcer la garde de l'ex-président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, le gouvernement avait annoncé il y a un an que la Libye paierait pendant douze mois les salaires de l'armée.

L'effet combiné du discours anti-impérialiste et panafricaniste de Kadhafi et sa participation au développement de pays souvent très pauvres, lui ont valu la sympathie et le soutien non seulement de dirigeants du continent, mais aussi de plusieurs de ses intellectuels et influents chefs traditionnels.

"Kadhafi est l'ami et bâtisseur de l'Afrique. Nous devons, durant l'épreuve qu'il traverse actuellement, lui apporter un soutien clair", a ainsi déclaré le célèbre écrivain malien Seydou Kouyaté. "Il faut aller le voir, lui parler, lui déconseiller un usage disproportionné de la force, mais lui dire aussi que nous le soutenons face à l'Occident qui veut son départ brutal", a-t-il ajouté.

Proclamé "roi des rois d'Afrique", Kadhafi a également reçu le soutien de la reine mère du Toro, l'un des royaumes historiques d'Ouganda, également secrétaire générale du "Forum des chefs traditionnels africains" qui rassemble quelque 200 d'entre eux, de tout le continent.

Les jeunes Africains, dans leur écrasante majorité sans travail et sans avenir, sont parmi les plus ardents défenseurs du "guide" libyen.

Le Gabonais Christian Gaillard Obame, président du Conseil panafricain des jeunes, affirme que "grâce à lui, son peuple touche 90% des revenus pétroliers de la Libye et les sociétés qui exploitent le pétrole 10%. Tous les pays +exploitateurs+ de pétrole comme le Gabon devraient prendre exemple".

 Il "est pour nous un exemple de courage et d?abnégation face au néocolonialisme et à l?impérialisme occidental", estime pour sa part le Béninois Armand Setondji, président de Jeunesse unie pour les Etats-unis d?Afrique (JUPEUA), une idée chère à Mouammar Kadhafi restée lettre morte.

Des centaines de militants de la JUPEA se sont rassemblés cette semaine à Cotonou par solidarité avec le régime libyen, en proie à une insurrection populaire qu'il est en train de réprimer.

A Bissau, quelque 2.000 personnes ont défilé dans les rues pour lui apporter leur soutien, de même qu'à Abidjan, où les défenseurs de Kadhafi étaient les mêmes que ceux qui accusent l'Occident, en particulier la France, de "comploter" contre le président sortant Laurent Gbagbo.

Le discours et les ingérences du "roi des rois d'Afrique" dans les affaires intérieures de certains Etats peuvent aussi exaspérer leurs dirigeants.

L'an dernier le Nigeria avait rappelé son ambassadeur à Tripoli pour protester contre des déclarations de Kadhafi qui, pour éviter un conflit interreligieux, avait préconisé la partition du pays entre un nord musulman et un sud chrétien.

 

AFP Publié : Vendredi le 18 Mars 2011 14:57:36 14396 hit(s) 3 commentaire(s) Société Imprimer Envoyer cet article à

 

 

LES COMMENTAIRES

peterch a commenté l'article
le Dimanche 20 Mars 2011 à 19:55:49
l'union africaine si vous ne pouvez pas vous defendre en union vous ne serez jamais capabable de vous defendre individuellement,quelque soit les rencunes dans une famille quand l'enemi est dans la maison on le combat tous d'abord en famille avant de reprocher le frere ou la soeur apres,si la libye se defend seule, demain à votre tour vous serez aussi seule,car les occidentaux ont un objectif commun,a savoir maintenir l'afrique dans sa primitivite,vous etes avertis car quand sarkozy frappe il vous appelle individuellement pour se justifier,ne it-on pas que l'union fait la force.il vous donne l'impression d'etre votre ami mais au fond.mugabe avait dit à condoliza rice de ne jamais oublier bien qu'elle soit americaine que le blanc n'aime le noir.


modeste a commenté l'article
le Samedi 19 Mars 2011 à 10:30:28
les stations OiLibya qui appartiennent à Khadafi emploient plus de 600 000 camerounais. Pourquoi est-ce que les camerounais ne vont le soutenir ?


africa mon amour a commenté l'article
le Samedi 19 Mars 2011 à 09:45:31
L'Afrique digne doit se reveiller. L'Union Africaine le 11 mars a officiellement interdit toute intervention occidentale en Libye. Les occidentaux ont ignoré cette décision et commencé à bombader en libye. Ils ont abbatu un chasseur de l'armée. Que le peuple africain se lève enfin pour arracher son indépendance. Après avoir nettoyer la libye des comploteurs à la solde de l'occident. Il va falloir qu'on se tourne vers la côte d'ivoire pour la nettoyer des ouattara soro et consort. Puis on descend au Zimbabwé, etc ....


Commenter cet article

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE


Votre nom

Saisissez ce code CAPTCHA code Ici

Nombre de caractères restant :

SUR LE MEME SUJET : Libye


 Exécution de Kadhafi : une pétition pour traduire Sarkozy devant un tribunal international
 Attentat de Benghazi: des e-mails de Clinton manquent à l'appel
 Libye: 200.000 combattants pourraient rejoindre l'Etat islamique
 Les e-mails d'Hillary Clinton jettent la lumière sur le dossier libyen
 Trente chrétiens tués par l'EI en Libye, selon une vidéo
 L'EI exécute 21 chrétiens égyptiens en Libye
  Idriss Déby : "L’objectif de l’OTAN était d’assassiner Kadhafi"
 Libye: le procès de Seïf al-Islam reporté
 Libye: les députés se réfugient dans un hôtel (TV)
 Libye: des avions non identifiés attaquent les islamistes à Tripoli (TV)
 Les extrémistes ont pris le contrôle de Benghazi
 Moscou préoccupé face aux tensions en Libye
 Des hommes armés envahissent le Parlement libyen à Tripoli
 Libye: 43 personnes tuées dans des affrontements à Benghazi
 Libye: une réunion spéciale le 6 mars à Rome
 Libye: attaque contre une chaîne TV hostile aux islamistes
 En 2011, Kadhafi assurait avoir financé la campagne de Sarkozy (interview)
 Libye: un enseignant américain tué par balles à Benghazi
 Libye: l'état d'urgence décrété à Tripoli sur fond de violences meurtrières
 Libye: le n°2 des renseignements enlevé, crainte d'une escalade des violences

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société


 Attentats de Maroua: Yaoundé entre peur et vigilance
 Plus de 80% de marchés du BIP 2015 passés dans le Centre
 Cameroun: Yaoundé et Douala ont toujours soif
 L'ONU appelle à l'intensification de la coopération régionale pour combattre Boko Haram
 L'armée camerounaise va t-elle intervenir au Nigeria ?
 Boko Haram : comment le Cameroun mène le combat
 Cameroun: le président nigérian Muhammadu Buhari en visite officielle
 Plus de 178 milliards pour la culture des fruits au Cameroun
 Arrivée à Yaoundé de Muhammadu Buhari, pour une visite d'amitié et de travail de 2 jours
 Attentats suicides au Cameroun : la CEEAC condamne "ces actes barbares et lâches"
 Boko Haram : une « faction » veut négocier
 Le barrage de Lom Pangar, à l’Est-Cameroun, est déjà construit à 82%, selon la Banque mondiale
 Muhammadu Buhari, le chef de l’Etat nigérian, en visite de travail au Cameroun du 29 au 30 juillet
 Cameroun et France : sur le chemin de la vérité ?
 Cameroun : le régulateur télécoms choisit Huawei pour le projet de portabilité des numéros mobiles
 Afrique centrale : l’espace économique régional le moins intégré du continent africain
 Les chefs de renseignement des 10 pays membres de la CEEAC à Libreville pour contrer les terroristes
 Boko Haram au cœur de la visite de Muhammadu Buhari au Cameroun
 Cameroun : le président nigérian en visite à Yaoundé mercredi et jeudi
 Cameroun - Hospitalisation : Peter Agbor Tabi évacué en France

 

 

 

 

 

 

RADIO EN LIVE DIRECT
RADIO EN LIVE CAMEROUN
TV EN LIVE DIRECT
TV EN LIVE CAMEROUN
TV EN LIVE AFRIQUE
TV EN LIVE MONDE

 

C24 sur Facebook

 

C24 sur twitter

 

CONVERTISSEUR

DEVENEZ NOTRE
*** ETOILE24 ® ***

 

 

Cameroun24 TV

 

 

 

 

 

Image de la Semaine

 

 

 

 
Tchamba Ngassam Melvin Déjà     1575 Jours

 

 

Les plus recents

C24+

Les plus commentés

Les plus populaires

Cameroun24 sur Twitter