Cameroun - Sud

Ebolowa : La recherche vulgarise la multiplication rapide des rejets du bananier plantain.

L’atelier de lancement de la formation portant sur la dissémination des innovations technologiques performantes en vue de la relance de la filière banane plantain au Cameroun s’est tenu du 31 août au 02 septembre 2011 dans la salle de conférences du centre régional de la recherche et de l’innovation du Sud, sous l’égide du Comité National de Développement des Technologies en partenariat avec le centre africain de Recherches sur bananier plantain.

 


En Application aux prescriptions du président de la république lors de son allocution au comice agropastoral d’Ebolowa, il demanda la  valorisation et la vulgarisation des résultats de la recherche. Le ministère de la recherche scientifique et de l’innovation (MINRESI) à travers le comité national de développement des technologies a choisi pour leur première action, le bananier plantain.  On sait à ce jour que les besoins identifiés en matériel végétal du bananier plantain,  dans les zones de production fait état d’une demande  d’au moins 15 à 20 millions de rejets. Or, les techniques traditionnelles de multiplication et quelques-unes améliorées, toutes très  liées au climat, n’ont pas permis de satisfaire à cette demande. Grâce à une nouvelle technique mise au point par le CARBAP à savoir  la technique du PIF (plants issus de fragments de tiges), il est possible de produire en masse et hors du champ du matériel sain en trois ou quatre mois et à n’importe quelle période de l’année.


Pour cet atelier d’Ebolowa, il s’est agi pour la cinquantaine de participants leaders des organisations paysannes  (OP) venus des quatre départements de la région, de s’imprégner à la technique de multiplication horticole in vivo du bananier plantain. Pour le Dr André Dieudonné MBIDA chef de centre CRRI-sud, le renforcement des capacités des OP permet de valoriser ce résultat de cette variété alimentaire et nutritive, susceptible de résorber le problème de la sous alimentation. C’est un réel gage de sécurité alimentaire des populations, ainsi que la garantie du choix de notre produit sur le marché compétitif mondial. La recherche étant au cœur de tout développement, parlant de l’accroissement de la production et de la productivité dans tous les secteurs. Selon Dr NGOU  NGOUPAYOU Jean Daniel DG du CARBAP,  la technique du PIF mise sur pied par sa structure a révolutionné la production  des semences améliorées des bananiers en milieu rural, et son à l’origine de la création d’emploi des pépiniéristes dans le domaine.

ebolowa_cdnt_famille

A cet effet, les participants sont appelés à partager les enseignements reçus, ceci pour le bonheur de la filière. Pour KONHOUET NKOUANDOU Benjamin du  secrétaire permanent du CNDT, les techniques utilisées en milieu rural sont souvent  dépassées et engendrent des rendements inférieurs aux attentes. Par ailleurs dans certains champs paysans, on observe une maturation désordonnée et aléatoire des régimes. Ce qui pose un problème sérieux de planification de la récolte. La technique du PIF vient remédier  à ces insuffisances. D’où la pertinence et le bien fondé de cet atelier dont l’objectif vise à : une amélioration de la productivité et de la compétitivité de la filière à travers la production en masse de matériel végétal de qualité. D’améliorer la production et les revenus des agriculteurs, de maîtriser  l’itinéraire technique. Il faut noter que cet atelier s’est déroulé en une phase théorique et une autre pratique au champ semencier de Ngalan sur la technique de multiplication par le PIF. Une idée louable en somme pour contribuer à l’amélioration de la qualité de la semence. Le souhait pour les participants est que ce genre d’initiative soit perpétré sur d’autres spéculations.

Jacques Pierre SEH à Ebolowa Publié : Vendredi le 02 Septembre 2011 10:32:25 12478 hit(s) 0 commentaire(s) Société Imprimer Envoyer cet article à

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE


Votre nom

Nombre de caractères restant :

LES COMMENTAIRES

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Sud


 SUD: Emprisonnés au Gabon depuis 8 mois, ces Camerounais retrouvent leur liberté
 SUD: Robert Nkili à Ebolowa pour justifier la hausse des prix de carburant
 SUD: La dette communale un frein au développement local
 SUD: Croisade contre la vie chère à Ebolowa : une boutique témoin à la délégation du commerce
 SUD: Le nonce apostolique en visite pastorale dans le diocèse d’Ebolowa
 SUD : Boko Haram hante la conférence des sections rdpc Mvila-centre
 SUD: Comment concilier développement et préservation de l’environnement ?
 SUD: Journée mondiale de l’environnement : la montée de la mer est réelle au niveau de Kribi
 SUD: Pour un développement harmoniser de la région
 Mvila: Budget d’investissement public : comment vaincre la mal façon
 SUD: Le Matgénie courtise les communes
 SUD: Créer une entreprise en 72 heures c’est désormais possible à Ebolowa
 SUD: Des motos pour appuyer l’action des communes
 SUD: Un prix aux agriculteurs pour booster la production agricole
 SUD: Robert Nkili annonce la légalise de la surcharge des mototaxis
 SUD: L’hôpital régional d’Ebolowa a son centre d’hémodialyse
 SUD: Douze délégués régionaux installés à Ebolowa
 SUD: Améliorer la production cacaoyère et caféière par la semence de qualité
 SUD: Les emballages plastiques sont dangereux pour la santé et l’environnement
 SUD: Election’s Cameroon (Elecam) en perte de vitesse dans le Sud

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société


 MH17: Kiev tente de truquer les données des services de contrôle (Moscou)
 L'avion algérien disparu s'est écrasé au Niger (TV)
 Cameroun - Fourniture d’énergie électrique: Aes-Sonel plonge le Cameroun dans la psychose
 Cameroun - Rechute: Marafa à nouveau interné au CHU
 Marchés publics: 30% attribués automatiquement aux Pme locales
 Ratification d'un accord aérien entre le Cameroun, le Congo et l'Espagne
 Près d'une trentaine d'entreprises camerounaises au forum économique aux Etats-Unis
 Mille soldats camerounais à la frontière avec le Nigeria pour lutter contre Boko Haram
 Babissakana: «Même à 0%, le taux directeur de la BEAC n’aurait aucun impact au Cameroun»
 BOKO HARAM : Le président de l’Assemblée nationale et le vice-Premier ministre soupçonnés de collusion avec la secte islamiste
 360 milliards de FCFA de la BIRD au Cameroun
 La BIRD ouvre une ligne de crédits de 360 milliards de FCfa au Cameroun sur la période 2014-2017
 Ukraine: l'Occident suit une logique inacceptable, selon Poutine
 Cameroun - Faculté des sciences juridiques et politiques: Tribalisme à l’Université de Douala
 Officialisation de l’Accord Cameroun-Maroc sur l’encouragement et la protection réciproque des investisseurs
 Cameroun : Paul Biya sacrifie les retraités
 SNH vs CNPS: la guerre des chiffres
 Plus de 63 milliards de FCFA investis par le Cameroun pour le développement des communes
 Baisse inquiétante au BEPC 2014
 Olam, Telcar Cocoa et Producam ont été les principaux exportateurs du cacao camerounais en juin

 

CONVERTISSEUR

DEVENEZ NOTRE
*** ETOILE24 ® ***

 

 

Cameroun24 TV

 

 

 

 

  Hebergement cameroun24 moins chert ecolo vert

  Hebergement cameroun24 moins chert ecolo vert

 

 

 
Tchamba Ngassam Melvin Déjà     1205 Jours

 

 

Les plus recents


Cameroun - Economie : Babissakana: «Même à 0%, le taux directeur de la BEAC n’aurait aucun impact au Cameroun»

Thomas Babissakana est ferme et catégorique: la baisse récente du taux d’intérêt directeur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) de 3,25% à 2,95% n’aura aucune incidence sur l’activité des...


Cameroun - Nigeria : BOKO HARAM : Le président de l’Assemblée nationale et le vice-Premier ministre soupçonnés de collusion avec la secte islamiste

Une propagande s’installe lentement dans le paysage médiatique et politique sur la place du président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril, et du vice- Premier ministre Amadou Ali dans l’expansion...

Au hasard

Les plus commentés

Les plus populaires

Cameroun24 sur Twitter