Cameroun - Réligion

Yaoundé :Le curé d’une paroisse de Douala libéré

Gardé pendant trois jours par des gendarmes dans la capitale politique, le Père béninois François-Marie Gnammi Casco, accusé d’enlèvement et séquestration d’une mineure, a été remis en liberté hier. Après une campagne de dénonciation orchestrée par l’archevêque de Douala.

 

Au moment de mettre sous presse, La Nouvelle Expression a appris, de source proche de l’archevêché de Douala, que François-Marie Gnammi Casco, le curé de la paroisse de New-Town aéroport, a été libéré hier, jeudi 26 janvier 2012, en début de soirée, à Yaoundé. Notre source ajoute que le prélat sera de retour auprès de ses fidèles ce jour. Cette issue est en partie le résultat de la campagne menée par l’archevêque de Douala, pour dénoncer les circonstances de l’arrestation, par deux gendarmes, du curé de nationalité béninoise, accusé par les parents d’avoir enlevé et séquestré leur fille mineure.

«(…) Je dis tout haut qu’il s’agit d’un enlèvement, puisque nous n’avons pas de nouvelles du père jusqu’à l’heure actuelle. Si on doit interroger le Père, pourquoi ne pas le faire sur place à Douala ? Pourquoi n’a-t-on pas respecté la loi ? Quel crime le père a-t-il commis pour qu’il soit emmené comme un bandit de grand chemin ? Enlevé de nuit. Ces gens qui nous parlent de paix, voilà comment ils troublent la paix par leur manière d’agir. Dans un pays où les lois ne sont pas respectées à cause de toute sorte de corruption, tout est permis (...)», développe la note d’information publiée à l’intention de l’ensemble de la communauté chrétienne de la ville de Douala et du Cameroun et de celle des autorités judiciaires du pays.

Cette note du mercredi 25 janvier 2012, qui revient sur le film et les circonstances de l’arrestation, la veille, du curé de la paroisse de New-Town aéroport, aux environs de 20h52, par deux gendarmes, décrie l’injustice qui macule cette affaire. Elle dénonce l’injustice et la corruption en vigueur au Cameroun, à un moment où les autorités affirment lutter contre cette pratique obscène.
Selon Mgr Samuel Kleda, l’arrestation du curé a été montée de toutes pièces. Il n’a pas été informé de cette affaire. «Les deux gendarmes se sont présentés la nuit à la paroisse New-Town Aéroport. Ils ne se sont pas du tout présentés chez moi, qui suis le chef hiérarchique de père François Marie. A 20h 52, le père François m’appelle pour me dire qu’il y a deux gendarmes qui veulent l’emmener à Yaoundé; je lui demande de refuser de les suivre. Les gendarmes l’ont obligé à entrer dans leur véhicule. Dès cet instant, ils lui ont arraché son téléphone portable et je ne pouvais plus communiquer avec lui », affirme l’archevêque métropolitain de l’archidiocèse de Douala.

Le motif d’enlèvement du curé

Dans cette note d’information, Monseigneur Samuel Kléda revient sur le motif d’enlèvement du curé et fait constater que celui-ci n’a fait que son devoir. «Je reviens sur le cas de la fille dite mineure, mademoiselle Annie Michèle Fondjo Makamché. Elle est en conflit avec son père. Elle a rencontré le père François-Marie par l’intermédiaire de sa cousine Guemdjo Djoko Stéphane, et lui a présenté ses problèmes. Le père François-Marie lui a offert l’aide spirituelle qu’un prêtre doit donner à toute personne qui s’adresse à lui. Il n’a que fait son travail de prêtre….» écrit-il.

Entre temps, à New-Town aéroport, c’est la stupeur totale. La communauté chrétienne, sans nouvelle de son curé depuis trois jours, est inquiète et angoissée, malgré les séances de prières qu’elle multiplie. «Depuis l’arrestation du père il y a 3 jours, nous avons organisé des neuvaines. Nous lisons constamment Psaume 142 pour demander au Seigneur de nous sortir de cette situation, afin que sa gloire soit rehaussée. On sait que Jésus fera le reste, on a la foi», affirme Sylvie Laure Ngassa, membre de ce groupe chrétien.
Au niveau de la célébration des différents cultes, en l’absence du curé, le père Joseph Marie Ortiz assure l’intérim. Assisté des frères de cette paroisse, ces derniers entretiennent les fidèles toujours inquiets.
 

Hervé Villard Njiélé | La Nouvelle Expression Publié : Vendredi le 27 Janvier 2012 08:36:46 8576 hit(s) 0 commentaire(s) Société Imprimer Envoyer cet article à

LES COMMENTAIRES

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE


Votre nom

Saisissez ce code CAPTCHA code Ici

Nombre de caractères restant :

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Réligion


 Les préparatifs de la fête du sacrifice sont lancés
 Cameroun: Tribalisme, gestion de l’Eglise… La leçon du Pape François à l’épiscopat camerounais
 Le Pape appelle le clergé camerounais à vivre en cohérence avec les principes de l’évangile
 Cameroun - Pédophilie: Le Saint-Siège exclut des prêtres de l'Est
 641 églises illégales dénombrées au Cameroun
 Cameroun : début de ramadan sur fond d ‘ inflation sur les marchés
 Cameroun - Dette de l’Eglise: Les explications du père recteur de la cathédrale de Yaoundé
 Cameroun - Eglise Catholique - Archidiocèse de Yaoundé: Les fidèles sommés de payer les dettes de l'Eglise
 Cameroun - MINKAN: Jésus ne fait plus courir à Yaoundé
 Cameroun/Vatican: Ce que le Pape François a dit à Paul Biya
 Le Chef de l’Etat a assisté à la Canonisation des Papes Jean XXIII et Jean-Paul II
 Cameroun - Agenda Présidentiel: Le Premier ministre prépare la visite de Biya au Vatican
 Cameroun - Apparition supposée du Christ: Minkan érigé en lieu de pèlerinage
 Cameroun - Apparition du Fils de l’homme: Un phénomène connu dans l’Eglise
 Cameroun - Pâques - Mgr Kleda: «les Camerounais doivent se libérer de Satan» - La synthèse de la prêche de l’Archevêque de Douala hier
 Cameroun - Pèlerinage à la Mecque: Camair-Co sera le transporteur officiel
 Cameroun - Visite: Paul Biya attendu à Bruxelles et au Vatican
 Cameroun - Yagoua: Un pasteur arrache la femme d'un retraité
 Cameroun: K-Tino peut-elle changer ?
 Cameroun: Mgr Tonye Bakot parle..

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société


 Des Camerounais pessimistes au sujet d' un « cessez-le-feu » entre le Nigeria et Boko Haram
 Cameroun : reprise des travaux du tronçon Mora-Dabanga
 Hausse vertigineuse des transferts d'argent de la diaspora camerounaise
 Un appui de plus d'un milliard de FCFA de l'UE au Cameroun
 Cameroun : Afriland First Bank accordera des crédits aux agriculteurs éligibles au PIDMA
 Guerre dans le septentrion: le général René Claude Meka bat retraite
 Introduit au Cameroun par Chococam, le riz Tastic est impropre à la consommation
 La Chine offre un don de matériels militaires de 2,5 milliards FCFA au Cameroun
 Le Cameroun veut mettre en place des plateformes e-commerce, e-banking, e-money, e-santé, e-éducation…
 La camerounaise Tradex s’associe à l’émiratie Tristar pour livrer les produits pétroliers en RCA
 Afrique centrale: vers une politique agricole commune
 Yaoundé abritera un salon international du mécanisme agricole en juin 2015
 Télévision numérique terrestre : le Cameroun ne sera pas prêt d’ici juin 2015
 Cameroun : l'hélicoptère d'une mission de l'armée cible de tirs d'armes de Boko Haram
 Ukraine: Moscou a aidé Ianoukovitch à fuir (Poutine)
 Cameroun: l’étau se resserre contre les trafics aéroportuaires
 100 exposants attendus au tout premier Salon avicole international de Yaoundé, qui s’ouvre le 23 octobre 2014
 Port en eau profonde de Kribi: incertitude autour de la date du début de l’exploitation
 Une épidémie de choléra fait plus de 150 décès au Cameroun
 130 000 emplois créés au Cameroun en six mois, selon le gouvernement

 

C24 sur twitter

 

CONVERTISSEUR

DEVENEZ NOTRE
*** ETOILE24 ® ***

 

 

Cameroun24 TV

 

 

 

 

  Hebergement cameroun24 moins chert ecolo vert

  Hebergement cameroun24 moins chert ecolo vert

 

 

 
Tchamba Ngassam Melvin Déjà     1299 Jours

 

 

Les plus recents


CEMAC : La camerounaise Tradex s’associe à l’émiratie Tristar pour livrer les produits pétroliers en RCA

(Agence Ecofin) - La filiale centrafricaine de l’opérateur camerounais de distribution de produits pétroliers Tradex, et Tristar, une entreprise «de logistique liquide» basée à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis,...


CEMAC : Afrique centrale: vers une politique agricole commune

Les ministres en charge de l'Agriculture d'une dizaine de pays de l'Afrique centrale, réunis jeudi dans la capitale tchadienne, examinent une politique agricole commune de la région.

C24+

Les plus commentés

Les plus populaires

Cameroun24 sur Twitter