Vendredi le 11 Mai 2012 11:08:31 Jocelyne NDOUYOU-MOULIOM | Cameroon-Tribune Société

Cameroun - Energie. Barrage de Lom-Pangar, comme une fourmilière

Avec l’arrivée des engins en fin avril, le chantier a pris un coup d’accélérateur.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |


Décidément, les choses avancent bien pour le projet de construction du barrage hydro-électrique de Lom-Pangar. Les investisseurs accordent les financements promis, allant même parfois au-delà des sommes annoncées. C’est le cas de la Banque mondiale qui, le 27 mars 2012, a accordé au gouvernement camerounais un prêt de 65,9 milliards de F, au lieu de 37,5 milliards préalablement attendus. Un financement accordé après ceux de la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC).

La signature de l’accord de prêt avec ces deux institutions a eu lieu le 18 janvier dernier à Yaoundé. Montant total, 53 milliards de F, devant servir à la construction de l’usine de pied et la ligne de transport d’énergie. Et Bruno Gain, l’ambassadeur de France au Cameroun, a annoncé en début de semaine que l’Agence française de développement, lors de son conseil d’administration tenu hier, devait donner son accord pour 40 milliards de F.

Du coup, sachant tout cet argent en route, les travailleurs en poste sur les rives des fleuves Lom et Pangar, dans la région de l’Est, ont repris du bol. Le ronflement des engins, le bruit des marteaux piqueurs, et les travaux de terrassement, laissent voir que chacun tient à ce que les délais soient respectés. Et le pont de franchissement provisoire qui relie les deux rives du fleuve Lom est opérationnel depuis le 25 avril 2012.

Les travaux relatifs à la construction d’un pont définitif avancent également à un rythme satisfaisant. Selon Thibault Guillemot, responsable du bureau technique du maître d’oeuvre, « les travaux se déroulent conformément au calendrier. Ils prennent fin en juin, après quoi les travaux de dérivation provisoire du fleuve seront entamés. Dans le même temps, les habitats provisoires des ouvriers sortent de terre ».

Il faut dire que les travaux ne pouvaient qu’aller plus vite, avec l’arrivée, à la fin du mois d’avril, d’un important dispositif d’engins lourds. Selon des responsables de Electricity Development Corporation (EDC), maître d’ouvrage du projet de construction du barrage hydro-électrique de Lom-Pangar, quatre convois, composés chacun de 32 camions chargés de matériels divers sont visibles sur le site depuis le 24 avril 2012. Des grues, des générateurs, des pelleteuses, etc. ont ainsi fait leur entrée dans la construction. Pour le grand bonheur des populations riveraines, mais certainement davantage du porteur des Grandes Réalisations.