Cameroun - Corruption

Enquête: Révélations sur le salaire et les avantages de Paul Biya

 

 

Dans sa livraison de cette semaine, l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique, donne également des détails sur les revenus des ministres.

En Afrique au Sud du Sahara, le salaire du chef de l’Etat et sa santé relèvent presque du secret d’Etat. L’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique, dans son édition de cette semaine, a décidé de percer le mystère des salaires des présidents africains, des avantages dont ils jouissent ainsi que ceux de leurs ministres. Le cas de Paul Biya, président de la République du Cameroun est tout naturellement abordé.

Jeune Afrique nous apprend que le salaire mensuel offciel de Paul Biya est de 200 euros, soit 131 000 Fcfa. Cependant, «ce montant indiqué ne prend pas en compte les primes fixes, ni les frais de souveraineté», note l’hebdomadaire. Ainsi, «outre les indemnités, qui atteignent plus 790 000 Fcfa (1200 euros) par mois (logement, transport,…)», note le journal de Béchir Ben Yamed, «"les frais de souveraineté" trimestriels de Paul Biya se chiffrent à 30 millions de Fcfa (45 700 euros)». «A cela s’ajoute la possibilité d’acheter le véhicule de fonction à un prix défiant toute concurrence et une commission de 10% sur les marchés publics».

A priori, Paul Biya touche officiellement moins que ses ministres et encore moins que les autres chefs d’Etat de la sous-région. Mais, comme le relève si bien Jeune Afrique, «ce sont les primes et autres indemnités fixées en catimini qui font la différence». Se référant aux confidences d’un ancien ministre, l’hebdomadaire panafricain parle d’une «liste longue comprenant: La caisse du cabinet dans laquelle on peut éventuellement puiser, les déplacements généreusement défrayés… Et pour les moins scrupuleux, il y a les commissions prélevées sur les contrats publics».

Parlant des contrats publics, le budget de la présidence de la République pour le compte de l’exercice 2012 s’élève à environ 40 milliards de Fcfa. Soit une augmentation de près d’un milliard de Fcfa par rapport à 2011. Dans ce budget, la part consacré à l’investissement (à travers les marchés publics) s’élèvent à 6,5 milliard de Fcfa. D’après Jeune Afrique, le chef de l’Etat du Cameroun pourrait au terme de l’exercice budgétaire 2012 se retrouver avec 650 millions de Fcfa. Ainsi, un petit calcul nous permet de constater qu’au terme de l’année, avec 30 921 000Fcfa par mois (salaires et avantages compris), plus les 650 millions de Fcfa liés aux 10% de commissions sur les marchés publics dans le budget d’investissement, Paul Biya pourrait se retrouver avec un peu plus de 781.052.000Fcfa.

Les ministres camerounais ne sont pas moins épargnés. Toujours d’après Jeune Afrique, «les ministres des six pays de la sous-région Afrique centrale gagnent en moyenne 25 370 000 de Fcfa (38734 euros) par an, pour un Pib moyen par habitant de 1545800Fcfa (2360 euros) par an». S’agissant des véhicules de fonction, le journal note qu’ «au Cameroun, le véhicule de fonction, d’une valeur pouvant aller jusqu’à 80 millions de Fcfa, peut-être racheté par le ministre au bout de trois ans pour 5 millions de Fcfa. Ces derniers jouissent également comme le président de la République, souligne l’hebdomadaire panafricain, de 10% sur les marchés passés par le ministère. «Elle est parfaitement légale», note le journal. Mais il convient de noter que ces revenus déclarés du chef de l’Etat et des ministres n’intègrent pas leurs «avantages informels», qui sont jugés faramineux.


Paul Biya ou le goût des «avantages»

Comparativement aux autres présidents de la sous-région, selon Jeune Afrique, Paul Biya est le moins loti.

Comparativement aux autres présidents de la sous-région, selon Jeune Afrique, Paul Biya est le moins loti. Au Congo Brazzaville, Denis Sassou Nguesso gagne officiellement 5 millions de Fcfa par mois. Au Gabon, Ali Bongo a 3 millions de Fcfa de salaire, en République démocratique du Congo, Joseph Kabila s’en sort avec 4528730 Fcfa, le centrafricain, Bozizé gagne 1,5 millions de Fcfa et Idris Déby du Tchad a 575 000 Fcfa.

C’est au niveau des avantages que la différence se crée avec ses pairs de la sous-région. Toujours selon Jeune Afrique, au Gabon, « une voiture de fonction de marque Mercedes avce chauffeur constitue le seul avantage connu avec la prise en charge de personnel (un aide de camp, un agent de sécurité et une secrétaire particulière). En République démocratique du Congo, «1048000 Fcfa (1600 euros) sont versés en moyenne pour le logement et le transport, entre2620000Fcfa et 5240000 Fcfa (4000 et 8000 euros) en cas de décès d’un membre de la famille, et les frais de santé pour les enfants et l’épouse sont pris en charge».

En Centrafrique, Jeune Afrique indique parle de «deux voitures de fonction, des bons d’essence, des indemnités de logement, le remboursement des frais (réceptions, téléphone, etc)… Le ministre n’a pas grand-chose à débourser. Seule exception: S’il veut voyager en business class, c’està ses frais». Au Tchad, Idriss Déby bénéficie «en plus de la voiture de fonction, des indemnités de fonction fixées à 1 million de Fcfa par mois». Enfin, au Congo Brazzaville, «outre la voiture et la résidence de fonction, ou une indemnité de logement, les frais domestiques (eau, électricité, téléphone…) sont remboursés jusqu’à 3 millions de Fcfa par mois. Sinon, le ministre voyage en classe affaire».

 

Boris Bertolt | Mutations Publié : Mercredi le 06 Juin 2012 04:06:45 11540 hit(s) 0 commentaire(s) Société Imprimer Envoyer cet article à

LES COMMENTAIRES

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE


Votre nom

Saisissez ce code CAPTCHA code Ici

Nombre de caractères restant :

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Corruption


 Fraude : Des policiers et des militaires aux arrêts
 Questions orales : Adoum Garoua soupçonné «d’actes mafieux»
 Huit personnes suspectes appréhendées autour du Concours des inspecteurs de police
 Le Cameroun instaure le contrôle parlementaire sur la gestion du bien public
 Corruption : Jean Jacques Ekindi s’attaque aux magistrats
 Campost : Il distrait plus de 38 millions de Fcfa
 Au tribunal : Ils promettaient des emplois fictifs
 Barreau : Un client abusé dénonce son avocat
 Les populations impliquées dans la protection de la fortune publique
 Cameroun : la chasse aux détourneurs désormais ouverte aux délateurs anonymes
 FINANCES PUBLIQUES : AFRILAND FAIT ÉCHEC À UN DÉTOURNEMENT DE 215 MILLIONS
 GESTION DES FONDS DU BARREAU : ME NGNIE KAMGA FACE AU DÉFI DE LA TRANSPARENCE
 COMMENT LES CAISSIÈRES DU TRÉSOR PUBLIC «FRAPPAIENT» DANS LA CAISSE
 Le receveur municipal en prison à Bangangté.
 Les gestionnaires du budget de l’Etat se lèchent déjà les babines
 SIC : Détournements massifs pendant les fêtes de fin d’année
 Confusion autour des per diem
 Lutte contre la corruption : Le rapport de la Conac bloqué
 Affaire Queen Fish : Un an de prison pour le maire de Bagangté
 Chambre des Comptes : Ces comptables publics qui refusent le contrôle

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société


 le camp de réfugiés de Yarmouk, près de Damas, aux mains de l'EI
 La Palestine devient membre de la Cour pénale internationale
 Des privés en plein dans la production de poisson
 Comment sont gérés les dons en Soutien aux forces de défense ?
 Prisonnier de son véhicule
 Article du Monde sur la santé du couple présidentiel : L’offensive continue
 Fraude : Des policiers et des militaires aux arrêts
 L’Etat au front contre les maladies génitiques
 Rapt de 23 Camerounais: le gouvernement centrafricain dénonce un acte irresponsable et terroriste
 L'industriel camerounais Michel Fotso contre la vente des actions à la Commercial Bank Centrafrique
 Le Cameroun et la Turquie vont renforcer leurs accords de défense
 Dix-sept agropoles déjà opérationnels au Cameroun
 Muhammadu Buhari remporte l'élection présidentielle au Nigeria
 Kaymu Cameroun, une Marketplace qui tire le e-commerce vers le haut
 Trois corps extraits du lac municipal de Dschang
 Guichet unique : Des opérateurs exigent l’arrimage aux nouvelles lois
 Dénouement : Les aéronefs chinois MA60 enfin au Cameroun
 Portraits robots : Qui sont ces bandits ?
 Frontière Cameroun-Rca : Vivre dans la peur d’une attaque de bandes armées
 Yaoundé : Il meurt pendu dans sa maison

 

 

C24 sur twitter

 

CONVERTISSEUR

DEVENEZ NOTRE
*** ETOILE24 ® ***

 

 

Cameroun24 TV

 

 

 

 

 

Image de la Semaine

 

 

 

 

 
Tchamba Ngassam Melvin Déjà     1456 Jours

 

 

Les plus recents


Cameroun - Sécurité : Article du Monde sur la santé du couple présidentiel : L’offensive continue

Après le gouvernement, les médias publics, le tour est maintenant aux longs crayons de « défendre » Paul Biya et sa femme.


Cameroun - Corruption : Fraude : Des policiers et des militaires aux arrêts

L’officier de police principal Ngassa et sept autres arnaquaient des candidats au concours de la police. D’autres suspects recherchés.

C24+

Les plus commentés

Les plus populaires

Cameroun24 sur Twitter