Cameroun - Corruption

Enquête: Révélations sur le salaire et les avantages de Paul Biya

Dans sa livraison de cette semaine, l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique, donne également des détails sur les revenus des ministres.

 

En Afrique au Sud du Sahara, le salaire du chef de l’Etat et sa santé relèvent presque du secret d’Etat. L’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique, dans son édition de cette semaine, a décidé de percer le mystère des salaires des présidents africains, des avantages dont ils jouissent ainsi que ceux de leurs ministres. Le cas de Paul Biya, président de la République du Cameroun est tout naturellement abordé.

Jeune Afrique nous apprend que le salaire mensuel offciel de Paul Biya est de 200 euros, soit 131 000 Fcfa. Cependant, «ce montant indiqué ne prend pas en compte les primes fixes, ni les frais de souveraineté», note l’hebdomadaire. Ainsi, «outre les indemnités, qui atteignent plus 790 000 Fcfa (1200 euros) par mois (logement, transport,…)», note le journal de Béchir Ben Yamed, «"les frais de souveraineté" trimestriels de Paul Biya se chiffrent à 30 millions de Fcfa (45 700 euros)». «A cela s’ajoute la possibilité d’acheter le véhicule de fonction à un prix défiant toute concurrence et une commission de 10% sur les marchés publics».

A priori, Paul Biya touche officiellement moins que ses ministres et encore moins que les autres chefs d’Etat de la sous-région. Mais, comme le relève si bien Jeune Afrique, «ce sont les primes et autres indemnités fixées en catimini qui font la différence». Se référant aux confidences d’un ancien ministre, l’hebdomadaire panafricain parle d’une «liste longue comprenant: La caisse du cabinet dans laquelle on peut éventuellement puiser, les déplacements généreusement défrayés… Et pour les moins scrupuleux, il y a les commissions prélevées sur les contrats publics».

Parlant des contrats publics, le budget de la présidence de la République pour le compte de l’exercice 2012 s’élève à environ 40 milliards de Fcfa. Soit une augmentation de près d’un milliard de Fcfa par rapport à 2011. Dans ce budget, la part consacré à l’investissement (à travers les marchés publics) s’élèvent à 6,5 milliard de Fcfa. D’après Jeune Afrique, le chef de l’Etat du Cameroun pourrait au terme de l’exercice budgétaire 2012 se retrouver avec 650 millions de Fcfa. Ainsi, un petit calcul nous permet de constater qu’au terme de l’année, avec 30 921 000Fcfa par mois (salaires et avantages compris), plus les 650 millions de Fcfa liés aux 10% de commissions sur les marchés publics dans le budget d’investissement, Paul Biya pourrait se retrouver avec un peu plus de 781.052.000Fcfa.

Les ministres camerounais ne sont pas moins épargnés. Toujours d’après Jeune Afrique, «les ministres des six pays de la sous-région Afrique centrale gagnent en moyenne 25 370 000 de Fcfa (38734 euros) par an, pour un Pib moyen par habitant de 1545800Fcfa (2360 euros) par an». S’agissant des véhicules de fonction, le journal note qu’ «au Cameroun, le véhicule de fonction, d’une valeur pouvant aller jusqu’à 80 millions de Fcfa, peut-être racheté par le ministre au bout de trois ans pour 5 millions de Fcfa. Ces derniers jouissent également comme le président de la République, souligne l’hebdomadaire panafricain, de 10% sur les marchés passés par le ministère. «Elle est parfaitement légale», note le journal. Mais il convient de noter que ces revenus déclarés du chef de l’Etat et des ministres n’intègrent pas leurs «avantages informels», qui sont jugés faramineux.


Paul Biya ou le goût des «avantages»

Comparativement aux autres présidents de la sous-région, selon Jeune Afrique, Paul Biya est le moins loti.

Comparativement aux autres présidents de la sous-région, selon Jeune Afrique, Paul Biya est le moins loti. Au Congo Brazzaville, Denis Sassou Nguesso gagne officiellement 5 millions de Fcfa par mois. Au Gabon, Ali Bongo a 3 millions de Fcfa de salaire, en République démocratique du Congo, Joseph Kabila s’en sort avec 4528730 Fcfa, le centrafricain, Bozizé gagne 1,5 millions de Fcfa et Idris Déby du Tchad a 575 000 Fcfa.

C’est au niveau des avantages que la différence se crée avec ses pairs de la sous-région. Toujours selon Jeune Afrique, au Gabon, « une voiture de fonction de marque Mercedes avce chauffeur constitue le seul avantage connu avec la prise en charge de personnel (un aide de camp, un agent de sécurité et une secrétaire particulière). En République démocratique du Congo, «1048000 Fcfa (1600 euros) sont versés en moyenne pour le logement et le transport, entre2620000Fcfa et 5240000 Fcfa (4000 et 8000 euros) en cas de décès d’un membre de la famille, et les frais de santé pour les enfants et l’épouse sont pris en charge».

En Centrafrique, Jeune Afrique indique parle de «deux voitures de fonction, des bons d’essence, des indemnités de logement, le remboursement des frais (réceptions, téléphone, etc)… Le ministre n’a pas grand-chose à débourser. Seule exception: S’il veut voyager en business class, c’està ses frais». Au Tchad, Idriss Déby bénéficie «en plus de la voiture de fonction, des indemnités de fonction fixées à 1 million de Fcfa par mois». Enfin, au Congo Brazzaville, «outre la voiture et la résidence de fonction, ou une indemnité de logement, les frais domestiques (eau, électricité, téléphone…) sont remboursés jusqu’à 3 millions de Fcfa par mois. Sinon, le ministre voyage en classe affaire».

 

Boris Bertolt | Mutations Publié : Mercredi le 06 Juin 2012 04:06:45 11129 hit(s) 0 commentaire(s) Société Imprimer Envoyer cet article à

LES COMMENTAIRES

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE


Votre nom

Saisissez ce code CAPTCHA code Ici

Nombre de caractères restant :

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Corruption


 Les populations impliquées dans la protection de la fortune publique
 Cameroun : la chasse aux détourneurs désormais ouverte aux délateurs anonymes
 FINANCES PUBLIQUES : AFRILAND FAIT ÉCHEC À UN DÉTOURNEMENT DE 215 MILLIONS
 GESTION DES FONDS DU BARREAU : ME NGNIE KAMGA FACE AU DÉFI DE LA TRANSPARENCE
 COMMENT LES CAISSIÈRES DU TRÉSOR PUBLIC «FRAPPAIENT» DANS LA CAISSE
 Le receveur municipal en prison à Bangangté.
 Les gestionnaires du budget de l’Etat se lèchent déjà les babines
 SIC : Détournements massifs pendant les fêtes de fin d’année
 Confusion autour des per diem
 Lutte contre la corruption : Le rapport de la Conac bloqué
 Affaire Queen Fish : Un an de prison pour le maire de Bagangté
 Chambre des Comptes : Ces comptables publics qui refusent le contrôle
 Lutte contre la corruption : Où est passé le rapport de la Conac ?
 Pourquoi les marchés publics sont mal exécutés ?
 Le Cameroun classé 136ème à l’Indice de perception de la corruption 2014
 Affaire CAMPOST : Le ministre Paul Atanga Nji attendu au TCS
 Cameroun - Corruption en milieu scolaire: Le bon geste qui ouvre les portes
 Cameroun : le régulateur télécom accusé de mauvaise gestion avec préjudice financier de 38,6 millions $
 Traque aux fautes de gestion autour de projets à financements extérieurs
 Cameroun - Douala - Litige foncier: Un Colonel de l’armée impliqué dans une escroquerie foncière

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société


 Un Centre d’alerte aux incidents cybernétiques dans chaque pays de la CEEAC avant la fin de l’année 2015
 Une société sud-africaine propose au Cameroun des compteurs à prépaiement d’électricité
 Le report du sommet des chefs d'Etat de la Cemac prévu ce lundi 2 mars suscite des interrogations
 Boko Haram décapite deux hommes
 Bousculade devant un lycée à Yaoundé : cinq morts et plusieurs blessés
 Lutte contre Boko Haram: l'apport des parlementaires toujours attendu
 Le président Paul Biya en Europe
 Cameroun - Lutte contre Boko Haram: le coup de cœur des opérateurs économiques à Yaoundé
 Cameroun - Lutte contre Boko Haram: Le RDPC tente de détourner la grande marche du 28 Février 2015 a Yaoundé
 Cameroun - Marche patriotique: La France indexée. Christine Robinchon, L'Ambassadrice de France au Cameroun, humiliée !
 Cameroun - Grande marche patriotique: La France prise à partie par les manifestants
 Scandale - Concours de l'Iric: Deux listes différentes d'admis rendues publiques
 Cameroun - Effort de guerre: Les Bamboutos remettent 22 millions de FCFA à l'armée
 SUD: Améliorer les productions cacaoyères et caféières d’ici 2020
 SUD, Ebolowa :les élèves étalent leur génie dans les métiers
 SÉRAIL ET MYSTICISME : AGBOR TABI CHASSÉ DE LA ROSE-CROIX
 Cameroun : 20.000 personnes ont marché contre Boko Haram à Yaoundé
 Cameroun : un certificat de légalité désormais requis pour l‘exploitation du bois
 Le gouvernement invite les Camerounais à espacer les naissances
 Un conseil des ministres africains de l’Eau annoncé lundi à Yaoundé

 

C24 sur twitter

 

CONVERTISSEUR

DEVENEZ NOTRE
*** ETOILE24 ® ***

 

 

Cameroun24 TV

 

 

 

 

 

Image de la Semaine

 

 

 

 
Tchamba Ngassam Melvin Déjà     1427 Jours

 

 

Les plus recents


Cameroun - Culture : Cameroun: La première dame récompensée au Canal 2’Or

Chantal Biya a reçu le prix mécène samedi lors de la cérémonie de récompense, organisée par la chaîne de télévision Canal 2 international.


Lutte contre Boko Haram : Cameroun - Lutte contre Boko Haram: le coup de cœur des opérateurs économiques à Yaoundé

Dans un élan de solidarité cristallisé autour de Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre du Commerce (Mincommerce), des tonnes de denrées alimentaires ont été collectées et convoyées à l’Extrême-Nord, le 27...

C24+

Les plus commentés

Les plus populaires

Cameroun24 sur Twitter