Cameroun - Corruption. Enquête: Révélations sur le salaire et les avantages de Paul Biya

  • Boris Bertolt | Mutations |
  • Publié : Mercredi le 06 Juin 2012 04:06:45 |
  • 39369 hits |
  • Société |

Dans sa livraison de cette semaine, l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique, donne également des détails sur les revenus des ministres.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à

En Afrique au Sud du Sahara, le salaire du chef de l’Etat et sa santé relèvent presque du secret d’Etat. L’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique, dans son édition de cette semaine, a décidé de percer le mystère des salaires des présidents africains, des avantages dont ils jouissent ainsi que ceux de leurs ministres. Le cas de Paul Biya, président de la République du Cameroun est tout naturellement abordé.

Jeune Afrique nous apprend que le salaire mensuel offciel de Paul Biya est de 200 euros, soit 131 000 Fcfa. Cependant, «ce montant indiqué ne prend pas en compte les primes fixes, ni les frais de souveraineté», note l’hebdomadaire. Ainsi, «outre les indemnités, qui atteignent plus 790 000 Fcfa (1200 euros) par mois (logement, transport,…)», note le journal de Béchir Ben Yamed, «"les frais de souveraineté" trimestriels de Paul Biya se chiffrent à 30 millions de Fcfa (45 700 euros)». «A cela s’ajoute la possibilité d’acheter le véhicule de fonction à un prix défiant toute concurrence et une commission de 10% sur les marchés publics».

A priori, Paul Biya touche officiellement moins que ses ministres et encore moins que les autres chefs d’Etat de la sous-région. Mais, comme le relève si bien Jeune Afrique, «ce sont les primes et autres indemnités fixées en catimini qui font la différence». Se référant aux confidences d’un ancien ministre, l’hebdomadaire panafricain parle d’une «liste longue comprenant: La caisse du cabinet dans laquelle on peut éventuellement puiser, les déplacements généreusement défrayés… Et pour les moins scrupuleux, il y a les commissions prélevées sur les contrats publics».

Parlant des contrats publics, le budget de la présidence de la République pour le compte de l’exercice 2012 s’élève à environ 40 milliards de Fcfa. Soit une augmentation de près d’un milliard de Fcfa par rapport à 2011. Dans ce budget, la part consacré à l’investissement (à travers les marchés publics) s’élèvent à 6,5 milliard de Fcfa. D’après Jeune Afrique, le chef de l’Etat du Cameroun pourrait au terme de l’exercice budgétaire 2012 se retrouver avec 650 millions de Fcfa. Ainsi, un petit calcul nous permet de constater qu’au terme de l’année, avec 30 921 000Fcfa par mois (salaires et avantages compris), plus les 650 millions de Fcfa liés aux 10% de commissions sur les marchés publics dans le budget d’investissement, Paul Biya pourrait se retrouver avec un peu plus de 781.052.000Fcfa.

Les ministres camerounais ne sont pas moins épargnés. Toujours d’après Jeune Afrique, «les ministres des six pays de la sous-région Afrique centrale gagnent en moyenne 25 370 000 de Fcfa (38734 euros) par an, pour un Pib moyen par habitant de 1545800Fcfa (2360 euros) par an». S’agissant des véhicules de fonction, le journal note qu’ «au Cameroun, le véhicule de fonction, d’une valeur pouvant aller jusqu’à 80 millions de Fcfa, peut-être racheté par le ministre au bout de trois ans pour 5 millions de Fcfa. Ces derniers jouissent également comme le président de la République, souligne l’hebdomadaire panafricain, de 10% sur les marchés passés par le ministère. «Elle est parfaitement légale», note le journal. Mais il convient de noter que ces revenus déclarés du chef de l’Etat et des ministres n’intègrent pas leurs «avantages informels», qui sont jugés faramineux.


Paul Biya ou le goût des «avantages»

Comparativement aux autres présidents de la sous-région, selon Jeune Afrique, Paul Biya est le moins loti.

Comparativement aux autres présidents de la sous-région, selon Jeune Afrique, Paul Biya est le moins loti. Au Congo Brazzaville, Denis Sassou Nguesso gagne officiellement 5 millions de Fcfa par mois. Au Gabon, Ali Bongo a 3 millions de Fcfa de salaire, en République démocratique du Congo, Joseph Kabila s’en sort avec 4528730 Fcfa, le centrafricain, Bozizé gagne 1,5 millions de Fcfa et Idris Déby du Tchad a 575 000 Fcfa.

C’est au niveau des avantages que la différence se crée avec ses pairs de la sous-région. Toujours selon Jeune Afrique, au Gabon, « une voiture de fonction de marque Mercedes avce chauffeur constitue le seul avantage connu avec la prise en charge de personnel (un aide de camp, un agent de sécurité et une secrétaire particulière). En République démocratique du Congo, «1048000 Fcfa (1600 euros) sont versés en moyenne pour le logement et le transport, entre2620000Fcfa et 5240000 Fcfa (4000 et 8000 euros) en cas de décès d’un membre de la famille, et les frais de santé pour les enfants et l’épouse sont pris en charge».

En Centrafrique, Jeune Afrique indique parle de «deux voitures de fonction, des bons d’essence, des indemnités de logement, le remboursement des frais (réceptions, téléphone, etc)… Le ministre n’a pas grand-chose à débourser. Seule exception: S’il veut voyager en business class, c’està ses frais». Au Tchad, Idriss Déby bénéficie «en plus de la voiture de fonction, des indemnités de fonction fixées à 1 million de Fcfa par mois». Enfin, au Congo Brazzaville, «outre la voiture et la résidence de fonction, ou une indemnité de logement, les frais domestiques (eau, électricité, téléphone…) sont remboursés jusqu’à 3 millions de Fcfa par mois. Sinon, le ministre voyage en classe affaire».

 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Corruption

Cameroun - Corruption : Ventes aux enchères: Arnaques au port de Douala (5603)
Cameroun - Corruption : Détournements à la Bicec : la direction générale rassure sur l’avenir, malgré des comptes négatifs pour 2016 (5174)
Cameroun - Corruption : Ministère de l’Eau et de l’Energie : Les recrutements à problème d’Atangana Kouna (5855)
Cameroun - Corruption : Le Cameroun chute de la 130è en 2015 à la 145è place dans l’Indice de perception de la corruption 2016 (10149)
Cameroun - Corruption : 91% de Camerounais pensent que les agents de la police et l’administration fiscale sont impliqués dans la corruption (12783)
Cameroun - Corruption : Blanchiment d’argent et financement du terrorisme : 19 milliards de FCfa suspectés au Cameroun en 2015 (9828)
Cameroun - Corruption : Cameroun : plus de 700 agents de l’Etat ont frauduleusement perçu 1,3 milliard de FCfa en 2016 (7833)
Cameroun - Corruption : Cameroun : un réseau de fraude distrait 1,3 milliard FCFA dans la fonction publique (8117)
Cameroun - Corruption : Détournements aux Finances: plus de 700 personnels de l’Etat mis en débet (11628)
Cameroun - Corruption : Corruption: 11 ministres de souveraineté se rebellent contre la Conac (10727)
Cameroun - Corruption : Crise à Chanas: Le Pca accuse (10237)
Cameroun - Corruption : Du fait de la corruption, le trésor public camerounais a subi un préjudice financier de 172 milliards de FCFA en 2015 (13286)
Cameroun - Corruption : Commission nationale anti-corruption: 6 milliards recouvrés en 10 ans (9540)
Cameroun - Corruption : Lutte contre la corruption: les hôtels ciblés (9732)
Cameroun - Corruption : Paul Biya octroie des avantages aux personnels chargés de la lutte contre les crimes économiques (7422)
Cameroun - Corruption : Une cargaison de produits de contrebande, d’une valeur de plus de 300 millions de FCfa, saisie à Douala (8033)
Cameroun - Corruption : Cameroun : une filiale de la BNP soumise à une enquête (7952)
Cameroun - Corruption : Le gouvernement camerounais accuse ZTE de surfacturation dans le cadre d'un marché public (9466)
Cameroun - Corruption : Délivrance des bulletins de solde: Des arnaqueurs sur la toile (6912)
Cameroun - Corruption : SUD,16.29% seulement d’effort de lutte contre la corruption (13357)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Crise Anglophone : Cameroun: le SDF se dit favorable au fédéralisme (419)
Cameroun - Economie : Situation quasi-stable à la Bourse de Douala (446)
Cameroun - Santé : Cameroun : la société civile appelle du «système d’apartheid» dans la lutte contre la tuberculose (477)
Cameroun - Consommation : Cameroun : 32 000 tonnes de sucre disponibles pour approvisionner le marché local (460)
Cameroun - Politique : SUD,Mengong : les militants se mobilisent pour les échéances avenirs (506)
Cameroun - Economie : SUD,4 Milliards de FCFA de manque à percevoir par le fonds routier (552)
Football : Amical/ La Guinée et le Gabon se tiennent en France, 2 - 2 (4040)
Crise Anglophone : Cameroun : Akere Muna ressort libre du SED (6446)
Crise Anglophone : Cameroun/crise anglophone: procès pour ''terrorisme'' devant le tribunal militaire (6789)
Cameroun - Transports : Le Cameroun veut améliorer son potentiel logistique de transport pour valoriser sa position stratégique dans la Cemac (6720)
Cameroun - Agriculture : Cameroun : 4,5 millions de plants de cacaoyers et caféiers seront mis à la disposition des producteurs en 2017 (6630)
Cameroun - Agriculture : Le PIDMA lance une campagne de sensibilisation des producteurs de maïs, manioc et sorgho sur les dangers des moisissures (6670)
Cameroun - Pêche : Cameroun : 400 millions d’amende infligée à des bateaux chinois et nigérians (6696)
Crise Anglophone : Cameroun : le Canada comme médiateur de la crise anglophone ? (6564)
CEMAC : Politique monétaire : la Beac serre la vis (6343)
Cameroun - Sécurité : Sécurité maritime : début à Douala de la 8è édition de l’opération « Obangame Express» (6084)
Cameroun - Elevage : Abattoir industriel et frigorifique de Ngaoundéré: déjà fait ! (6787)
Cameroun - Télécommunication : Cameroun : le taux d’équipement du smartphone a bondi de 68% en 2013 à 72% en 2016 (7781)
Cameroun - Pêche : SUD,Les pisciculteurs à pied d’œuvre dans le Dja et Lobo (7722)
Cameroun - Energie : SUD, Coopération : La BAD rétrocède des ouvrages d’eau potable aux communes du Sud (7782)