Cameroun - Corruption

Enquête: Révélations sur le salaire et les avantages de Paul Biya

Dans sa livraison de cette semaine, l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique, donne également des détails sur les revenus des ministres.

 

En Afrique au Sud du Sahara, le salaire du chef de l’Etat et sa santé relèvent presque du secret d’Etat. L’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique, dans son édition de cette semaine, a décidé de percer le mystère des salaires des présidents africains, des avantages dont ils jouissent ainsi que ceux de leurs ministres. Le cas de Paul Biya, président de la République du Cameroun est tout naturellement abordé.

Jeune Afrique nous apprend que le salaire mensuel offciel de Paul Biya est de 200 euros, soit 131 000 Fcfa. Cependant, «ce montant indiqué ne prend pas en compte les primes fixes, ni les frais de souveraineté», note l’hebdomadaire. Ainsi, «outre les indemnités, qui atteignent plus 790 000 Fcfa (1200 euros) par mois (logement, transport,…)», note le journal de Béchir Ben Yamed, «"les frais de souveraineté" trimestriels de Paul Biya se chiffrent à 30 millions de Fcfa (45 700 euros)». «A cela s’ajoute la possibilité d’acheter le véhicule de fonction à un prix défiant toute concurrence et une commission de 10% sur les marchés publics».

A priori, Paul Biya touche officiellement moins que ses ministres et encore moins que les autres chefs d’Etat de la sous-région. Mais, comme le relève si bien Jeune Afrique, «ce sont les primes et autres indemnités fixées en catimini qui font la différence». Se référant aux confidences d’un ancien ministre, l’hebdomadaire panafricain parle d’une «liste longue comprenant: La caisse du cabinet dans laquelle on peut éventuellement puiser, les déplacements généreusement défrayés… Et pour les moins scrupuleux, il y a les commissions prélevées sur les contrats publics».

Parlant des contrats publics, le budget de la présidence de la République pour le compte de l’exercice 2012 s’élève à environ 40 milliards de Fcfa. Soit une augmentation de près d’un milliard de Fcfa par rapport à 2011. Dans ce budget, la part consacré à l’investissement (à travers les marchés publics) s’élèvent à 6,5 milliard de Fcfa. D’après Jeune Afrique, le chef de l’Etat du Cameroun pourrait au terme de l’exercice budgétaire 2012 se retrouver avec 650 millions de Fcfa. Ainsi, un petit calcul nous permet de constater qu’au terme de l’année, avec 30 921 000Fcfa par mois (salaires et avantages compris), plus les 650 millions de Fcfa liés aux 10% de commissions sur les marchés publics dans le budget d’investissement, Paul Biya pourrait se retrouver avec un peu plus de 781.052.000Fcfa.

Les ministres camerounais ne sont pas moins épargnés. Toujours d’après Jeune Afrique, «les ministres des six pays de la sous-région Afrique centrale gagnent en moyenne 25 370 000 de Fcfa (38734 euros) par an, pour un Pib moyen par habitant de 1545800Fcfa (2360 euros) par an». S’agissant des véhicules de fonction, le journal note qu’ «au Cameroun, le véhicule de fonction, d’une valeur pouvant aller jusqu’à 80 millions de Fcfa, peut-être racheté par le ministre au bout de trois ans pour 5 millions de Fcfa. Ces derniers jouissent également comme le président de la République, souligne l’hebdomadaire panafricain, de 10% sur les marchés passés par le ministère. «Elle est parfaitement légale», note le journal. Mais il convient de noter que ces revenus déclarés du chef de l’Etat et des ministres n’intègrent pas leurs «avantages informels», qui sont jugés faramineux.


Paul Biya ou le goût des «avantages»

Comparativement aux autres présidents de la sous-région, selon Jeune Afrique, Paul Biya est le moins loti.

Comparativement aux autres présidents de la sous-région, selon Jeune Afrique, Paul Biya est le moins loti. Au Congo Brazzaville, Denis Sassou Nguesso gagne officiellement 5 millions de Fcfa par mois. Au Gabon, Ali Bongo a 3 millions de Fcfa de salaire, en République démocratique du Congo, Joseph Kabila s’en sort avec 4528730 Fcfa, le centrafricain, Bozizé gagne 1,5 millions de Fcfa et Idris Déby du Tchad a 575 000 Fcfa.

C’est au niveau des avantages que la différence se crée avec ses pairs de la sous-région. Toujours selon Jeune Afrique, au Gabon, « une voiture de fonction de marque Mercedes avce chauffeur constitue le seul avantage connu avec la prise en charge de personnel (un aide de camp, un agent de sécurité et une secrétaire particulière). En République démocratique du Congo, «1048000 Fcfa (1600 euros) sont versés en moyenne pour le logement et le transport, entre2620000Fcfa et 5240000 Fcfa (4000 et 8000 euros) en cas de décès d’un membre de la famille, et les frais de santé pour les enfants et l’épouse sont pris en charge».

En Centrafrique, Jeune Afrique indique parle de «deux voitures de fonction, des bons d’essence, des indemnités de logement, le remboursement des frais (réceptions, téléphone, etc)… Le ministre n’a pas grand-chose à débourser. Seule exception: S’il veut voyager en business class, c’està ses frais». Au Tchad, Idriss Déby bénéficie «en plus de la voiture de fonction, des indemnités de fonction fixées à 1 million de Fcfa par mois». Enfin, au Congo Brazzaville, «outre la voiture et la résidence de fonction, ou une indemnité de logement, les frais domestiques (eau, électricité, téléphone…) sont remboursés jusqu’à 3 millions de Fcfa par mois. Sinon, le ministre voyage en classe affaire».

 

Boris Bertolt | Mutations Publié : Mercredi le 06 Juin 2012 04:06:45 9862 hit(s) 0 commentaire(s) Société Imprimer Envoyer cet article à

LES COMMENTAIRES

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE


Votre nom

Saisissez ce code CAPTCHA code Ici

Nombre de caractères restant :

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Corruption


 Cameroun - Corruption en milieu scolaire: Le bon geste qui ouvre les portes
 Cameroun : le régulateur télécom accusé de mauvaise gestion avec préjudice financier de 38,6 millions $
 Traque aux fautes de gestion autour de projets à financements extérieurs
 Cameroun - Douala - Litige foncier: Un Colonel de l’armée impliqué dans une escroquerie foncière
 De nouvelles sanctions du Contrôle Supérieur de l’Etat
 Sérail: batailles autour des avions chinois
 Cameroun: Interpellé par les sénateurs… Robert Nkili décline sa responsabilité sur les avions chinois
 Cameroun - Affaire des avions chinois MA 60: J. M. Nintcheu met le feu aux trousses du gouvernement
 Cameroun: les institutions en conflit
 Cameroun : une ONG dénonce «les dérives» de l‘ utilisation des financements du Fonds mondial
 Cameroun - Affaire d’escroquerie aggravée: Marlène Emvoutou est libre !
 Cameroun - Gouvernance: Un demi-milliard détourné au Péage
 Mise en cause, l’AFD menace la Commission nationale anti-corruption du Cameroun
 Cameroun - Batailles: La Sodecoton de tous les appétits
 Cameroun - Déstabilisation: Le faux document qui vient de la Camwater
 Sanctions : ce que valent les condamnations du Consupe
 Cameroun: une agence de l'ONU demande la libération du Français Atangana
 Cameroun - Conseil de discipline: Bruno Bekolo épinglé pour deux milliards et demi
 Cameroun - Clientélisme et affairisme: Paul Biya jette ses ministres en pâtures aux usuriers
 Cameroun - Brasseries du Cameroun: Comment André Siaka s'abreuvait

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société


 Reconnaissance de la Palestine: Israël rappelle son ambassadeur à Stockholm
 Crise au Burkina Faso: Ban Ki-moon dépêche son émissaire
 Syrie/EI: Washington compte attirer Moscou, Téhéran et Riyad
 Burkina Faso: les populations disent non «au pouvoir à vie»
 Cameroun : Bowleven repousse à fin 2014 la transaction de son amodiation dans Etinde
 Cameroun: Les caractéristiques définitives de l'Autoroute Yaoundé-Douala arrêtées
 Cameroun: Près de 3500 emplois personnels à recruter dans la la Fonction publique
 Invitation à la Grande Palabre sur le thème: Institutions démocratiques, libertés et gouvernance économique et sociale: quelles perspectives pour le Cameroun et l’Afrique d’aujourd’hui et de demain?
 Invitation à la Grande Palabre sur le thème: Institutions démocratiques, libertés et gouvernance économique et sociale: quelles perspectives pour le Cameroun et l’Afrique d’aujourd’hui et de demain?
 Cameroun: Trois enfants meurent dans un incendie à Nkoabang
 Cameroun - Restriction: Trois journalistes interdits de quitter le territoire
 Le Cameroun et l’UE signent le 11ème FED, d’un montant de 185 milliards de FCfa
 Notation : la situation financière de Camtel stable à court terme
 Un soutien européenn de 185 milliards pour les routes, l'agriculture et la gouvernance
 Le trafic aérien en hausse
 IMIC annonce que le potentiel de son projet de Nkout au Cameroun se situe désormais à 517 millions de tonnes de minerai de fer
 Le BIP camerounais exécuté à seulement 36%, à 3 mois de la fin de l’exercice budgétaire
 Les vols domestiques représentent seulement 3% du trafic aérien au Cameroun
 Le Cameroun va émettre des Bons du Trésor Assimilables d’un volume de 10 milliards de F CFA, mercredi prochain
 Cameroun : un cabinet propose des conseils en matière d’assurance et de sécurité sociale via l’Internet

 

C24 sur twitter

 

CONVERTISSEUR

DEVENEZ NOTRE
*** ETOILE24 ® ***

 

 

Cameroun24 TV

 

 

 

 

  Hebergement cameroun24 moins chert ecolo vert

  Hebergement cameroun24 moins chert ecolo vert

 

 

 
Tchamba Ngassam Melvin Déjà     1304 Jours

 

 

Les plus recents


Communiqué : Invitation à la Grande Palabre sur le thème: Institutions démocratiques, libertés et gouvernance économique et sociale: quelles perspectives pour le Cameroun et l’Afrique d’aujourd’hui et de demain?

Institutions démocratiques, libertés et gouvernance économique et sociale: quelles perspectives pour le Cameroun et l’Afrique d’aujourd’hui et de demain?


Afrique - Football : Tribune libre/Lionnes indomptables: » Des sanctions doivent tomber »

Pierre Hervé NOUMA ATANGANA, agent organisateur de matches amicaux internationaux de football licencié par la FIFA auprès de la FFF, Analyste – Consultant International en Management du Sport et Gérant des...

C24+

Les plus commentés

Les plus populaires

Cameroun24 sur Twitter