Sénégal

Inquiétante montée de la violence au Sénégal

 

 

Il ne se passe plus une seule nuit au Sénégal sans que les populations descendent dans les rues pour dénoncer les coupures de courant intempestives qui ont repris de plus belles. Bilan de la dernière nuit : un receveur blessé un bus saccagé,des recettes emportées par les manifestants.


Les populations continuent de descendre dans les rues ; elles y sont à l’instant même, parce que certains endroits sont plongés dans le noir. Délestages, les populations ne peuvent pas supporter ; raison pour laquelle, elles ruminent leur colère tous les jours dans les rues de Dakar pour montrer leur mécontentement.

C’est dans ce même contexte que des manifestants ont saccagé,hier, un Bus de transport commun de la Société Dakar Dem Dikk à Sicap. Le receveur a été blessé et les recettes emportées par les manifestants ;ce qui signifie que , la situation prend aujourd’hui une grande ampleur. « Nos enfants ne peuvent plus apprendre nos leçons à cause des délestages » a laissé entendre une mère de famille que nous avons rencontrée, ce dimanche soir, lors d’une marche de protestation à Sicap Mermoz.
Avant d’ajouter : « nous en avons marre des promesses des autorités du pays, elles ont longtemps trompé le peuple.C’est la vérité qui finit par triompher aujourd’hui ; elles n’ont aucune solution pour régler le problème des délestages ;parce qu’elles pensent tout le temps à mentir les sénégalais » s’indigne notre interlocutrice avec amertume. Même son de cloche pour Ousmane fall, un jeune tailleur travaillant sur l’avenue Bourguiba. Nous l'avons trouvé avec le visage crispé.
« Je suis marié, père de deux ans. Je paie la scolarité de mes enfants, sans compter le versement de ma location qui s’élève à 65 000 francs. Je ne compte que sur mon travail pour vivre convenablement »s’exprime t-il.
« Comment pourrais-je satisfaire ma demande si je reste toute une journée ou même plus sans travailler » s’interroge t-il. Pour cela, il fustige les délestages qui, d’après lui, hantent le sommeil de tout le peuple Sénégalais. Pour ce politicien qui préfère garder l’anonymat, « la seule alternative, c’est de suivre l’exemple des Tunisiens ». Car,dit-il,les choses ont trop duré. « Le Sénégal est dirigé par des bandits ;il nous faut agir en « caboye » déclare t-il. Selon lui, les libéraux ne connaissent pas le sentiment, ni le dialogue.
« Ils se ressemblent à Laurent Gbagbo » dit-il d’un ton amer.

En tout état de cause,les autorités doivent au plus vite pressé trouver une solution rapide;parce que la colère des populations s'accentue davantage,sous le silence des gouvernants. Les délestages dominent l'actualité au Sénégal;c'est le sujet dominant partout. Attention!Attention!Le Sénégal est au bord du danger.

 

 

Malickou Ndiaye,correspondant de koaci.com à Dakar Publié : Lundi le 31 Janvier 2011 07:15:59 9515 hit(s) 0 commentaire(s) Société Imprimer Envoyer cet article à

 

 

LES COMMENTAIRES

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE


Votre nom

Saisissez ce code CAPTCHA code Ici

Nombre de caractères restant :

SUR LE MEME SUJET : Sénégal


 Sénégal: renforcement des mesures de sécurité pour la visite d'Obama
 Biens mal acquis au Sénégal: Karim Wade inculpé et en route vers la prison
 Sénégal: le procureur "pas convaincu" des réponses du fils Wade sur ses biens
 Sénégal: Karim Wade a passé sa première nuit en prison avec six "complices"
 Biens mal acquis au Sénégal: Karim Wade en garde à vue
 Sénégal: l'arachide, nouvel "or" du paysan grâce aux Chinois
 Sénégal: le fils Wade doit justifier plus d'un milliard d'euros d'avoirs
 Le Sénégal vers "l'interdiction de la mendicité des enfants dans les rues"
 Plainte du Sénégal contre Karim Wade à Paris pour enrichissement illicite
 Sénégal: Karim Wade convoqué le 15 novembre par la gendarmerie
 Sénégal: le Sénat supprimé, son budget ira à la lutte contre les inondations
 Sénégal: interpellation de l'ex-ministre de l'Intérieur Ousmane Ngom
 Sénégal: Information judiciaire ouverte contre l’ex-couple présidentiel
 Sénégal: le chanteur Youssou Ndour devient ministre de la Culture et du Tourisme
 Macky Sall nomme Abdoul Mbaye Premier ministre
 Démission du gouvernement sénégalais
 Sénégal: Macky Sall, élu président, met fin à 12 ans de pouvoir de Wade
 Macky Sall, quatrième président du Sénégal!
 Présidentielle au Sénégal: à sept jours du second tour, la campagne bat son plein
 SENEGAL: Une fois élu Macky Sall promet d'auditer Karim Wade

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société


 La délivrance des autorisations d’exploitation de Dépôts de gaz suspendue
 L’Allemagne offre 4 milliards de F en Soutien aux réfugiés de guerre
 Comment limiter les pertes agricoles
 Le Tramadol sous surveillance
 Environ 6000 candidats attendus demain à l'examen du permis de conduire
 Réception au palais : Le DSP, Yvo Desancio, au contrôle des plastiques
 Des parlementaires français accablent Paul Biya dans un rapport de mission
 Kondengui : La Prison sans eau
 Paul Biya contrôle le gouvernail
 Le Cpp « défie » les autorités
 Unité nationale : Corruption, malversations, ou les grands maux de la nation
 Cameroun : 12 centres d’examen délocalisés à cause de Boko Haram
 Le Parlement tchadien vote pour la poursuite de l’intervention de son armée au Cameroun
 Le Cameroun Commodities Exchange permettra le financement par récépissé d’entrepôt
 Cameroun: Paul-Eric Kingué pourrait bientôt être libéré
 L'Iran menace de tirer 80.000 missiles contre Israël
 90% des travailleurs n’ont pas de protection sociale
 Sundance réévalue de 30,3 Mt les ressources riches en hématite du gisement de fer de Mbalam-Nabeba
 Perrial Jean Nyodog : «l'un des axes de développement de Tradex est d'accroître la distribution du gaz»
 Cameroun : Huawei a lancé la construction du réseau GSM de l’opérateur télécoms Camtel

 

 

 

 

C24 sur Facebook

 

C24 sur twitter

 

CONVERTISSEUR

DEVENEZ NOTRE
*** ETOILE24 ® ***

 

 

Cameroun24 TV

 

 

 

 

 

Image de la Semaine

 

 

 

 
Tchamba Ngassam Melvin Déjà     1507 Jours

 

 

Les plus recents

C24+

Les plus commentés

Les plus populaires

Cameroun24 sur Twitter