Cameroun - Economie

Cameroun La Banque des PME et la Banque Agricole bientôt opérationnelle

La création de 2 banques respectivement destinées au financement de l’agriculture de l’agriculture et des PME devrait donner un coup de pouce à l’économie nationale qui repose en grande partie sur les deux secteurs vitaux.

 


Le secteur bancaire camerounais s’enrichira bientôt de deux nouvelles institutions financières, en l’occurrence la Banque Agricole et la Banque des PME, matérialisant ainsi l’engagement du gouvernement qui date de quelques années déjà. Le ministère des finances, a en effet confirmé que les pouvoirs publics ont libéré le capital social des deux banques, soit 20 milliards de f CFA. Ce qui est conforme aux dispositions de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), qui stipulent qu’il faut un fonds initial de 10 milliards de f CFA pour la création d’une banque en Afrique centrale.

Avec la libération desdits fonds, c’est le dernier obstacle qui est levé, ce qui laisse croire que les deux banques seront fonctionnelles cette année. Cette possibilité est d’autant envisageable quand on sait que les locaux pour abriter ces structures sont disponibles, et que l’accord de l’organe en charge de la régulation ne devient qu’une «simple» formalité administrative, la plus grande exigence de la Cobac étant le déblocage des fonds constitutifs.

Respectivement dénommées la Cameroon rural financial coporation (Carfic) et la Banque camerounaise des PME (BC PME), ces institutions bancaires sont attendues par les Camerounais, au regard de la place éminemment importante qu’occupent l’agriculture et les PME dans le développement économique de la Nation. Pays agricole à plus de 70%, le Cameroun compte sur la valorisation du secteur primaire pour relever le défi du développement, un fort potentiel bien que sous-exploité qui en fait le principal grenier de la sous région, aussi bien au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) que du Nigeria voisin.

La politique agricole baptisée la «Révolution verte» mise en place au lendemain de l’indépendance, il y a un demi-siècle a permis au Cameroun de développer aussi bien les produits vivriers que les produits de rente, assurant ainsi un équilibre entre la consommation et l’exportation des produits agricoles dont le pays tire des bénéfices substantiels.

La politique de désenclavement, qui consiste à établir les liaisons par route entre les principales capitales en Afrique centrale, devrait booster cette production agricole qui assure tant bien que mal, une autosuffisance alimentaire à la plupart des Camerounais.

Le plaidoyer de la BAD

De son coté, l’orientation économique du pays nécessitait la mise en place d’une institution chargée du financement des activités des PME et des PMI, d’où la portée de la création d’une Banque pour les PME qui représentent plus de 90% du tissu économique du pays et participent à 34% de son PIB rapporte l’Institut national de la statistique (INS). Par ailleurs, lorsqu’on sait les difficultés que rencontrent les PME pour accéder au crédit, la création de cette banque est plus que porteuse d’espoir surtout que d’après le patronat camerounais, la durée de vie moyenne d’une PME est de dix ans. Une existence éphémère et un fonctionnement aléatoire dus en grande partie au manque de financement.

Il suffit de s’appuyer sur les récentes données de l’Association professionnelle des établissements de crédit du Cameroun (Apeccam) situant la surliquidité bancaire à plus de 600 milliards de f CFA, alors que les banques commerciales rechignent à financer les PME. Etant donné que les fonds sont disponibles, l’Etat-propriétaire et unique actionnaire pour les deux banques, devrait s’entourer des précautions de gestion pour ne pas retomber dans les travers du passé.

Puisque par le passé, les expériences du Fonds national du développement rural (Fonader) et du Crédit agricole du Cameroun (CAC) d’une part, et du Fonds de garantie pour le petite entreprise (Fogape) d’autre part, destinés pour le financement du secteur agricole et le développement des PME, se sont soldées par un gros échec, conséquence d’une gestion gabégique. D’où la préoccupation de la Banque africaine de développement (BAD) qui conseille aux gouvernants camerounais d’y instaurer une gestion rigoureuse et efficace.

Achille Mbog Pibasso, Douala

Les Afriques Publié : Mardi le 12 Mars 2013 04:14:53 8617 hit(s) 0 commentaire(s) Société Imprimer Envoyer cet article à

LES COMMENTAIRES

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE


Votre nom

Saisissez ce code CAPTCHA code Ici

Nombre de caractères restant :

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Economie


 Cameroun - REBELOTE: Le projet de loi des finances introuvable à l’Assemblée nationale
 Cameroun: 6 milliards de FCFA en Titres publics à prendre aujourd’hui
 Le FMI appelle au recadrage dans les Finances et investissements
 La Note du Cameroun confirmée à « BB » par une agence de notation internationale
 Standard & Poor’s confirme la note du Cameroun à «B/B», avec perspectives stables
 Cameroun : application en demi-teinte de la stratégie de croissance
 Hausse vertigineuse des transferts d'argent de la diaspora camerounaise
 Cameroun : Afriland First Bank accordera des crédits aux agriculteurs éligibles au PIDMA
 La Société des eaux minérales du Cameroun renoue avec les bénéfices au 1er semestre 2014
 Le prochain emprunt obligataire de l’Etat du Cameroun sera rémunéré à 5,5% sur 5 ans
 Cameroun : croissance économique en dents de scie au 1er trimestre 2014
 Cameroun: Le rapport 2012 de la Chambre des comptes est disponible
 Plus de 1000 milliards de FCFA de recettes fiscales collectées au Cameroun
 163 milliards de FCFA de chiffre d'affaires des assurances au Cameroun
 95,5 milliards de FCFA de la BID et Fonds Abu Dhabi pour les infrastructures au Cameroun
 Cameroun : le canadien Rio Tinto quitte l'actionnariat d'Alucam
 Le Cameroun va émettre des titres publics d’une valeur de 40 milliards de FCFA au 4ème trimestre
 Cameroun : opacité autour des transferts financiers des sociétés minières aux riverains, selon les ONG
 Cameroun : le gouvernement préoccupé par l’objectif de 6% du taux de croissance en 2016
 Sixième prorogation du délai de restructuration de la Commercial Bank of Cameroon

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société


 Russie: les autorités empêcheront toute "révolution de couleur" (Poutine)
 Syrie/Irak: le pétrole rapporte 3 M USD par jour aux terroristes (Moscou)
 Fame Ndongo répond à Marafa
 Violée à 13 ans par son père, elle décède
 Les pédiatres africains cherchent une meilleure recette pour nutrition enfant
 Le gouvernement veut créer une usine de production de sucre à l’Est du Cameroun
 Cameroun : C&K Mining cède ses actifs sur le diamant de Mobilong à un sino-américain
 Cameroun : plus de 100 000 postulants pour 3500 postes dans la fonction publique
 Cameroun - Hold-up à Douala: Près de 100 millions Fcfa volés chez un commerçant
 Cameroun: la numérotation téléphonique, samedi, passe à neuf chiffres
 Alternance au Cameroun: des intellectuels contestataires proposent la rue pour faire partir Biya
 Le Cameroun en passe d'adopter le tramway
 Le Niger hésiterait désormais à faire transiter son pétrole par le pipeline Tchad-Cameroun
 Crise en Ukraine: conséquence de la politique de l'Occident (Lavrov)
 L'EI capable de mener les combats pendant les deux ans à venir (experts)
 Cameroun : moins de 10% du réseau routier prioritaire est entretenu, faute de moyens financiers
 Aliko Dangote promet de mettre en service sa cimenterie du Cameroun avant la fin de l’année 2014
 Le chiffre d’affaires de la Société camerounaise des dépôts pétroliers en hausse de 44% en 2009-2013
 Cameroun: Précieux coup de pouce de l’Allemagne contre Boko Haram
 Cameroun: Après le décès de Jérôme Mendouga, Les pensionnaires de Kondengui préparent une grève de la faim

 

C24 sur twitter

 

CONVERTISSEUR

DEVENEZ NOTRE
*** ETOILE24 ® ***

 

 

Cameroun24 TV

 

 

 

 

 

Image de la Semaine

 

 

 

 
Tchamba Ngassam Melvin Déjà     1327 Jours

 

 

Les plus recents


Cameroun - Emploi : Cameroun : plus de 100 000 postulants pour 3500 postes dans la fonction publique

Plus de 100.000 dossiers avaient déjà été enregistrés jeudi matin au ministère camerounais de la Fonction publique, à une semaine de la date de réception des offres portant sur le recrutement de 3500 salariés...


Cameroun - Football : Fecafoot : 7 candidats sur la ligne de départ !

Sept candidats dont une femme ont déposé leurs candidatures hier au siège de la Fecafoot à Tsinga. Le comité technique des élections de la Fecafoot va publier la liste des candidats retenus ce jeudi.

C24+

Les plus commentés

Les plus populaires

Cameroun24 sur Twitter