Cameroun - Economie

Cameroun La Banque des PME et la Banque Agricole bientôt opérationnelle

La création de 2 banques respectivement destinées au financement de l’agriculture de l’agriculture et des PME devrait donner un coup de pouce à l’économie nationale qui repose en grande partie sur les deux secteurs vitaux.

 


Le secteur bancaire camerounais s’enrichira bientôt de deux nouvelles institutions financières, en l’occurrence la Banque Agricole et la Banque des PME, matérialisant ainsi l’engagement du gouvernement qui date de quelques années déjà. Le ministère des finances, a en effet confirmé que les pouvoirs publics ont libéré le capital social des deux banques, soit 20 milliards de f CFA. Ce qui est conforme aux dispositions de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), qui stipulent qu’il faut un fonds initial de 10 milliards de f CFA pour la création d’une banque en Afrique centrale.

Avec la libération desdits fonds, c’est le dernier obstacle qui est levé, ce qui laisse croire que les deux banques seront fonctionnelles cette année. Cette possibilité est d’autant envisageable quand on sait que les locaux pour abriter ces structures sont disponibles, et que l’accord de l’organe en charge de la régulation ne devient qu’une «simple» formalité administrative, la plus grande exigence de la Cobac étant le déblocage des fonds constitutifs.

Respectivement dénommées la Cameroon rural financial coporation (Carfic) et la Banque camerounaise des PME (BC PME), ces institutions bancaires sont attendues par les Camerounais, au regard de la place éminemment importante qu’occupent l’agriculture et les PME dans le développement économique de la Nation. Pays agricole à plus de 70%, le Cameroun compte sur la valorisation du secteur primaire pour relever le défi du développement, un fort potentiel bien que sous-exploité qui en fait le principal grenier de la sous région, aussi bien au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) que du Nigeria voisin.

La politique agricole baptisée la «Révolution verte» mise en place au lendemain de l’indépendance, il y a un demi-siècle a permis au Cameroun de développer aussi bien les produits vivriers que les produits de rente, assurant ainsi un équilibre entre la consommation et l’exportation des produits agricoles dont le pays tire des bénéfices substantiels.

La politique de désenclavement, qui consiste à établir les liaisons par route entre les principales capitales en Afrique centrale, devrait booster cette production agricole qui assure tant bien que mal, une autosuffisance alimentaire à la plupart des Camerounais.

Le plaidoyer de la BAD

De son coté, l’orientation économique du pays nécessitait la mise en place d’une institution chargée du financement des activités des PME et des PMI, d’où la portée de la création d’une Banque pour les PME qui représentent plus de 90% du tissu économique du pays et participent à 34% de son PIB rapporte l’Institut national de la statistique (INS). Par ailleurs, lorsqu’on sait les difficultés que rencontrent les PME pour accéder au crédit, la création de cette banque est plus que porteuse d’espoir surtout que d’après le patronat camerounais, la durée de vie moyenne d’une PME est de dix ans. Une existence éphémère et un fonctionnement aléatoire dus en grande partie au manque de financement.

Il suffit de s’appuyer sur les récentes données de l’Association professionnelle des établissements de crédit du Cameroun (Apeccam) situant la surliquidité bancaire à plus de 600 milliards de f CFA, alors que les banques commerciales rechignent à financer les PME. Etant donné que les fonds sont disponibles, l’Etat-propriétaire et unique actionnaire pour les deux banques, devrait s’entourer des précautions de gestion pour ne pas retomber dans les travers du passé.

Puisque par le passé, les expériences du Fonds national du développement rural (Fonader) et du Crédit agricole du Cameroun (CAC) d’une part, et du Fonds de garantie pour le petite entreprise (Fogape) d’autre part, destinés pour le financement du secteur agricole et le développement des PME, se sont soldées par un gros échec, conséquence d’une gestion gabégique. D’où la préoccupation de la Banque africaine de développement (BAD) qui conseille aux gouvernants camerounais d’y instaurer une gestion rigoureuse et efficace.

Achille Mbog Pibasso, Douala

Les Afriques Publié : Mardi le 12 Mars 2013 04:14:53 5274 hit(s) 0 commentaire(s) Société Imprimer Envoyer cet article à

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE


Votre nom

Nombre de caractères restant :

LES COMMENTAIRES

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Economie


 Cameroun: La Communauté urbaine de Douala affiche plus de 8 milliards de F d’excédent
 10 milliards de FCFA pour la construction des centrales de concassage au Cameroun
 Cinq propositions pour changer la face du Cameroun
 Cameroun : les organismes patronaux créent une dynamique face au gouvernement
 Les banques camerounaises obligées de déclarer les soldes des comptes ouverts par les Américains
 Cameroun : la bourse des matières premières en hub commercial sous-régional
 Plus d’un milliard de FCfa de contrat à gagner à la Cameroon Development Corporation
 L’assureur camerounais Chanas change son 2ème DG en l’espace de six mois
 Recapitalisation de la Commercial Bank Cameroun : plus de 12 milliards mobilisés
 Le Cameroun déclaré éligible aux financements de la BIRD
 Plus de 673 milliards de recettes recouvrées au Cameroun
  Standard Chartered Bank Cameroun a réalisé des «résultats exceptionnels en 2013», selon Mathieu Mandeng
 Cameroun - Finances publiques: La longue attente qui mène au paiement
 Cameroun: Pas d’inquiétude pour le Trésor public - «L'Etat n'est pas en difficulté»
  L’énergie et les télécoms dominent le classement des entreprises camerounaises dans le top 500 africain
 Cameroun - Classement: Les meilleures entreprises camerounaises
 Cameroun - Soja: Déjà une usine de transformation à Dibombari
 25 milliards de FCFA de la Banque mondiale contre la pauvreté au Cameroun
 Le Parlement camerounais adopte la première loi régissant l’activité d’affacturage dans le pays
 Le Cameroun et la Banque mondiale signent le financement des filets de protection sociale

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société


 Lions indomptables : Finke fait nommer trois Allemands et un préparateur physique français
 Cameroun - Tribunal Criminel Spécial: Peter Akumchi acquitté
 Cameroun - Absence: Sur les traces de Paul Biya en Europe
 Cameroun - Titus Edzoa: Chronique d'un retour annoncé
 Cameroun: Des bailleurs de fonds inspectent les chantiers du barrage de Lom Pangar
 Cameroun: La Communauté urbaine de Douala affiche plus de 8 milliards de F d’excédent
 Cameroun - Technologie 3G: Vers une prorogation de l'exclusivité de Viettel
 Cameroun - Séjour en Europe: En vacance ? Sous soins ? En mission… où est le président ?
 Cameroun - Assemblee Nationale - Propositions de Lois: Voici les textes du SDF bloqués par la majorité
 Cameroun - Agenda Présidentiel: Le Premier ministre prépare la visite de Biya au Vatican
 Cameroun - Liberté de la presse: Le Cpj exige la libération du Dp de «The Minotor»
 Cameroun : les entreprises de fabrications d'emballages plastiques demandent une rallonge d'un an
 10 milliards de FCFA pour la construction des centrales de concassage au Cameroun
 Une soixantaine de présumés membres de Boko Haram interpellés au Cameroun
 SUD: Créer une entreprise en 72 heures c’est désormais possible à Ebolowa
 SUD: Des motos pour appuyer l’action des communes
 La Syrie offre 20 tonnes d'oranges à la Russie
 Washington change de stratégie vis-à-vis de la Russie et se prépare à la Guerre froide (expert)
 Cameroun - Cavaye Yeguié Djibril: La mascotte anti-Boko Haram
 Cameroun - Apparition supposée du Christ: Minkan érigé en lieu de pèlerinage

 

CONVERTISSEUR

DEVENEZ NOTRE
*** ETOILE24 ® ***

 

 

Cameroun24 TV

 

 

 

 

 

Image de la Semaine

 

 

 

 
Tchamba Ngassam Melvin Déjà     1114 Jours

 

 

Les plus recents


Cameroun - Economie : Cameroun: La Communauté urbaine de Douala affiche plus de 8 milliards de F d’excédent

Ce qui est positif, c’est que nous démarrons l’exercice avec une situation très confortable en trésorerie... Une trésorerie d’emblée de plus de 8 milliards de F.


Cameroun - Télécommunication : Cameroun - Technologie 3G: Vers une prorogation de l'exclusivité de Viettel

Le troisième opérateur de téléphonie mobile souhaiterait que son privilège soit maintenu, à cause de son retard au démarrage.

Au hasard

Les plus commentés

Les plus populaires

Cameroun24 sur Twitter