Mardi le 25 Octobre 2011 09:29:41 Lindovi Ndjio | La Nouvelle Expression Sport

Lions indomptables. Jeux Olympiques 2012 : les Lionnes indomptables seront à Londres

Les Camerounaises se sont qualifiées samedi dernier à Yaoundé en battant les Nigérianes (4-3). Faith Ikidi, le numéro 14 de l’équipe nationale nigériane de football s’est avancé timidement. Le pas comme pesant. Sous des bruits assourdissants d’un public largement acquis à la cause camerounaise, a posé le ballon au point de penalty. Le regard fuyant celui de la gardienne camerounaise, la jeune fille a pris de l’élan, s’est avancée et a ajusté un tir qui a certes battu le goal des Lionnes, mais a fini sa course sur la transversale. C’était le cinquième et dernier de la série. Le tir qu’il ne fallait pas manquer. Pour avoir failli, Ikidi a barré la route des jeux olympiques de Londres.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

 

Une foule de spectateurs a investi la pelouse du stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Des embrassades et autres accolades à n’en plus finir. Star de l’événement, Annette Ngo Ndom, la gardiennes des buts des Lionnes indomptables. Alors que Enow Ngachu, l’entraîneur de la sélection nationale de football féminin, se débat entre des journalistes qui se bousculent tout autour de lui, microphones, dictaphones et cameras en main, et des supporters en furie. Le coup de sifflet final du match qui opposait le Cameroun au Nigeria, comptant pour la dernière journée des éliminatoires des Jeux olympiques de Londres 2012, vient d’être donné par El Harkaoui Incaf, l’arbitre marocaine de la partie qui se jouait ce 22 octobre 2011. Avec une victoire du Cameroun 4-3 aux tirs aux buts. Après un score de 2-1 en faveur de l’équipe locale.

C’était au terme d’une rencontre que les visiteuses ont contrôlée sur une bonne partie du temps, malgré leur infériorité numérique. Avec la sortie de Ohale Osinachi à la 43ème minute après une deuxième faute en position de dernier défenseur sur Ngono Manie partie seule dans le dos de la défense nigériane. Pourtant c’est le Cameroun qui ouvre le score par Francine Zouga Edoa. A la 25ème minute, la milieu de terrain reçoit une balle de touche sur la poitrine, rote sur sa gauche, et place le cuir en profondeur, excentrée sur les trente mètres. Donnant un sens aux attaques infructueuses de Siliki Edjangue, Iven Mihamle et autres. Le Nigeria gère le déficit sereinement, en se contentant de contrôler le milieu de terrain, sans véritablement prendre de réels en engagements offensifs. Le temps d’une mi-temps. Mais Dede Precious retournera dans ses filets une seconde fois juste avant la pause.

Pression nigériane

Le temps de roder la machine passée, Perpetua Nkwocha et ses coéquipières démarrent la deuxième partie avec l’intention de remonter le retard qui pour l’instant qualifie les Lionnes indomptables qui profitent du but marqué à l’extérieur à l’aller (2-1). Le chemin des filets est trouvé à la 54ème dans un cafouillage. L’arbitre a vu un hors-jeu et ne valide pas le but. Le Nigeria est aux abois, mais ne baisse pas le bras. Perpetua, la meilleure joueuse africaine, pilonne la défense camerounaise, tant dans l’axe de l’attaque que sur les deux flancs. Le Cameroun plie mais ne rompt pas. Ngo Ndom est toujours adroite. Les Super Falcons renforcent l’attaque et le milieu de terrain. Donnant du renfort à la patronne de l’attaque chargée de fatiguer ses vis-à-vis. Nkwocha trouve enfin le chemin des filets à la 75ème. Servie sur le couloir droit, l’attaquante passe en revue trois Lionnes, résiste à la charge et trompe Ngo Ndom sur le premier poteau qu’elle a fermé. Le compteur est remis à zéro. Le Cameroun ne remontera plus la pente. Les quelques dribbles d’Aboudu Onguene ne donnent rien face à la muraille défensive du Nigeria. A contrario, les prolongations voient les pouliches d’Enow Ngachu souffrir sur la pelouse, tant le Nigeria se fait menaçant. Le sort des deux adversaires sera déterminé par les tirs aux buts.

Et même là, les Fauves locales sont les premières à craquer. Aboudi manque le troisième tir. Iroko Gloria rétablit l’équilibre contre le Nigeria. Il faudra attendre le dernier tir Nigérian pour voir les choses se déceler grâce à ce tir manqué d’Ikidi. Les filles ont pris leur revanche sur leur bête noire habituelle et permet au Cameroun d’être présent à Londres 2012 en football. Une première pour le football féminin camerounais. «C’est un bon groupe avec lequel je travaille depuis trois ans; les résultats ont suivi aujourd’hui, et je ne peux qu’être content. Elles ont simplement respecté les consignes. J’ai dit aux filles : c’est le dernier match de l’année, il faut finir en beauté. Et elles ont cru jusqu’au bout», réagit Enow Ngatchu qui dit n’avoir jamais douté.

L’exploit fait croire à Pierre Mbarga, l’entraîneur des gardiennes, qu’«actuellement, nous sommes au-dessus du Nigéria parce que c’est nous qui allons à Londres et le Nigeria reste». Là où le goal camerounais salue la grandeur du Nigeria. Elle qui a subi tous les assauts nigérians. «La suite ça va être Londres. On va leur donner des consignes, on va s’asseoir avec tout le staff pour monter un programme cohérent les filles n’auront pas de vacance», prévoit, lui, le coach.