Cameroun - Femme

Voici la plus belle femme du Cameroun... Denise Valérie Ayena a été élue Miss Cameroun 2013. Elle vient d’Afrique du Sud

La plus belle femme du Cameroun vient d’Afrique du Sud

 

A moi la couronne ! Mannequin et étudiante en communication d’entreprise à Capetown, Denise Valérie Ayena a été élue vendredi 9 août 2013 grâce au vote du public et l’unanimité du jury que présidait l’ivoirien Victor Yapobi, par ailleurs président du Comité d’organisation de Miss Côte d’ivoire (Comici).

Son sacre n’était pas vraiment l’aboutissement d’un long suspens comme c’est généralement le cas lors des événements où on a recours au dépouillement des votes pour départager les candidats. Pendant la longue attente qui a précédé le dévoilement de la plus belle femme du Cameroun, les cœurs n’ont pas battu la chamade. C’est peut-être pourquoi le public qui a fait le plein d’œuf du Palais des Congrès vendredi 9 août 2013, n’a pas été surpris lorsque la candidate N° 6 a été finalement choisie parmi les 20 concurrentes en lice.

D’ailleurs, un petit sondage réalisé dans la salle par Dora Shey et Yves de Mbella, les deux présentateurs de la soirée, a révélé que Denise Valérie Ayena bénéficiait déjà largement des suffrages du public et même de certains jurés. Normal donc que l’heureuse élue s’en vante un peu « je suis venue pour gagner et j’estime que c’est moi qui étais la meilleure parmi les candidates, et dans la vie il faut toujours penser qu’on est le meilleur et tout se dessinera. C’est une prédisposition de l’esprit avant tout », confie-t-elle après le verdict. Du haut de ses 1,80 m, 22 ans sonnés, la candidate N°6 est donc la Miss Cameroun 2013.

Pour Victor Yapobi, la jeune étudiante en 3ème année Communication d’entreprise, au-delà des critères préétablis par le jury, s’est distinguée grâce à l’assurance et l’audace qu’elle a su mettre en vitrine à chacun de ses passages. Elle qui a presque envoûté les spectateurs par son sourire ravageur et une confiance à vous couper le souffle. Pourtant, jusqu’à ce fameux 9 août 2013, Denise Valérie n’était encore que digne ambassadrice de la région du Centre à ce concours. Elle qui avait réussi au mois de juillet dernier à mettre dans le vent dix autres concurrentes pour s’adjuger la couronne de Miss Centre, représentera donc le Cameroun à la 63e élection de Miss Monde, qui se déroulera le 28 septembre 2013 à Bali et à Jakarta en Indonésie. Quatre passages sur un magnifique plateau minutieusement paré, ainsi qu’un examen oral ont permis de relever les atouts et les limites des candidates et partant, déceler les perles rares. Un passage en tenue de ville, un autre en tenue traditionnelle suivi d’une chorégraphie d’ensemble, un défilé en bikini et un en tenue de soirée.


Dauphines

La nouvelle reine de la beauté et de l’intelligence camerounais n’est pas la seule à avoir ébloui ses fans de son joli sourire. Elle a pour dauphine Alice Elisabeth Aboya Nkono (première dauphine qui portait le N°1), Irène Grace Fouda (deuxième dauphine N°2), Jules Marie Estelle Edima Ndanga (troisième dauphine N°3), Flora Jenny Julia A. Mbarga (quatrième dauphine N°13) et enfin Bodianga Bodi Nsang (cinquième dauphine N°9). Mission accomplie donc pour Solange Ingrid Amougou qui explique que le nombre de dauphines est parti de deux à cinq pour la simple raison que les beautés camerounaises seront très sollicitées dans les mois à venir notamment à travers des célèbres concours comme Miss Union africaine, Miss Fespam, Miss Naïades…


Denise Valérie Ayena: «Contribuer au financement des micro-projets»

A la fin de la soirée, la miss Cameroun 2013 s’est confié au Messager. Lisez plutôt !

Vous avez passé deux semaines avec vos concurrentes et aujourd’hui vous êtes élue Miss Cameroun. Qu’est-ce que ça fait de leur avoir « damé le pion » ?

On est toujours heureux d’être vainqueur. Vous savez, la vie en général c’est comme un jeu et personne n’aime perdre. En ce moment, je suis très contente d’avoir gagné. Mais cela n’entame pas pour autant les liens que nous avons tissés pendant tous ces moments passés ensemble puisqu’elles m’ont beaucoup apporté. Au départ, je ne savais pas bien danser mais elles m’ont tenue par la main. Pour avoir assisté à plusieurs de nos séances d’entraînements, vous êtes témoin. Elles m’ont montré des chorégraphies et j’ai fini par y arriver. Tout ce que je peux leur dire c’est Merci pour cette magnifique aventure que nous avons menée ensembles.


Selon vous, qu’est-ce qui a fait la différence ce soir ?

Personnellement, je ne peux pas dire avec exactitude ce qui a fait la différence. Tout le monde a ressenti que j’étais très heureuse d’être là. Peut-être que c’est le petit plus qui a fait la différence. Pendant les différentes chorégraphies, à chaque fois que je dansais, je ressentais vraiment du plaisir à le faire et c’est peut-être aussi ce qui a poussé le jury et le public à jeter son dévolu sur ma modeste personne.


Comment allez-vous allier études et votre statut de Miss Cameroun alors que vous ne vivez pas au pays ?

Ecoutez, ce détail a déjà été pris en compte par le Comica qui va se charger de gérer mes études à distance. Je pense qu’aujourd’hui, le monde est devenu un village planétaire et avec Internet, on peut aisément poursuivre ses études quoiqu’étant dans un autre pays. Mais rassurez-vous, je serais bel et bien résidente ici au Cameroun, à Yaoundé.


Quel est votre projet en tant que Miss Cameroun ?

Vous savez que nous avons dix régions au Cameroun et en tant qu’ambassadrice du Cameroun, j’estime que chacun de nous devrait faire un tout petit peu pour bâtir notre pays. C’est pourquoi de ma petite contribution en tant que Miss Cameroun et par ailleurs mannequin international, j’ai vraiment à cœur de collecter des fonds à travers des défilés de mode et des événements culturels qui serviront aux financements des micro-projets à travers toutes les dix régions du Cameroun.

Tout dépendra puisque les projets à financer devront être passés au crible devant un jury qui aura la lourde charge de sélectionner le plus probant. Qu’on soit cultivateur, couturière, fermier…Tout dépendra de la façon avec laquelle chacun présentera et soutiendra son projet. Les membres du jury, le Comica choisiront ceux des projets qui seront porteurs. J’espère sincèrement que cet exemple de ma modeste personne pourra toucher des mécènes, des sponsors et des personnes de bonne volonté afin que l’œuvre du Comica et de la Miss Cameroun soient davantage reconnue.

Entretien avec Christian TCHAPMI
 

Christian TCHAPMI | Le Messager Publié : Lundi le 12 Aout 2013 06:24:45 13531 hit(s) 0 commentaire(s) People Imprimer Envoyer cet article à

LES COMMENTAIRES

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE


Votre nom

Saisissez ce code CAPTCHA code Ici

Nombre de caractères restant :

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Femme


 Cameroun - Centrafricaines: Afflux de prostituées
 Le nouveau code pénal camerounais criminalise les Mutilations génitales féminines
 Le Cameroun lance l'opération ''zéro tolérance'' contre les auteurs des mutilations génitales
 Cameroun: 35,3% de femmes accouchent encore à domicile
 Cameroun - Violences sexuelles: 89 cas de viols enregistrés par le Renata en 2013
 Cameroun - Crime passionnel: Une étudiante de l’Université de Bamenda charcutée par son amant
 Cameroun - Trafic transfrontalier: Des camerounaises violées en Guinée Equatoriale
 Cameroun - Infanticide à Bamenda: Une femme accouche et étrangle son bébé
 Cameroun: Un Etudiant tente de violer sa mère à Edea pour dit-il, "réussir à ses examens et devenir riche"
 Cameroun - Assainissement des mœurs vestimentaires: La prochaine déculottée des autorités administratives
 Cameroun - Droits de l'Homme: Quand le travail devient un enfer - Les femmes victimes de diverses violences en milieu professionnel
 Tenues indécentes: la mesure tarde à prendre corps
 Cameroun: 16 jours pour dire non aux Violences faites aux femmes
 Habillement de jeunes filles: Le coup de gueule d'Henriette Ekwé
 Cameroun - Buea: Un homme se transforme en serpent et avale une étudiante
 Cameroun - Vih-Sida: Les comportements sexuels des camionneurs au scanner
 Yaoundé: Une prostituée flirte avec un fantôme - La réalité a dépassé la fiction.
 Cameroun - Douala: Une présumée voleuse de bébé interpellée
 Les Petites, croqueuses de maris au Cameroun
 Cameroun : Les 10 femmes camerounaises les plus connues actuellement dans le monde

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société


  Idriss Déby : "L’objectif de l’OTAN était d’assassiner Kadhafi"
 Partir d’une Côte d’Ivoire violentée, confisquée et bradée à un pays libre et souverain
 Cameroun - Alamine Ousmane Mey: «le Minfi veillera à la qualité de la dépense en 2015»
 Biya n’a pas d’amis
 Fitch place la France au même rang qu'Abou Dhabi
 Jean Paul Foundjio : « La Fécafoot est une entreprise hyper facile à gérer »
 Présidentielles 2018: les grandes manœuvres ont commencé
 La Russie dessine les contours d'un nouveau monde (expert)
 Troupes françaises en Afrique: de Serval à Barkhane
 Cameroun: libération de Patrice Nganang
 La diaspora camerounaise dite progressiste fait partie des forces qui font obstacle au changement au Cameroun
 Cameroun - Loi anti-terrorisme…: Un moyen de régler la succession de Paul Biya selon le MRC
 Cameroun : Amadou Ali - Cavaye Yéguié Djibril, l'autre guerre du Nord
 Cameroun - Agitation: Germaine Ahidjo règle ses comptes à Paul Biya
 Cameroun - Togo : le général Germanos de retour ?
 Germaine Ahidjo, épouse de l'ancien président camerounais, parle sur RFI
 L'agressivité des Etats-Unis est le signe de leur déclin (expert)
 Stéphane Mbia, « Je suis motivé par l’engagement des jeunes »
 Révolution burkinabè déviée et confisquée. Un peuple bien avertitrès vigilant et prêt à se défendre
 Burkina Faso - Michel Kafando: appelez-moi président - Un diplomate pour assurer la transition !

 

C24 sur twitter

 

CONVERTISSEUR

DEVENEZ NOTRE
*** ETOILE24 ® ***

 

 

Cameroun24 TV

 

 

 

 

 

Image de la Semaine

 

 

 

 
Tchamba Ngassam Melvin Déjà     1356 Jours

 

 

Les plus recents


Nigeria : Nigeria: 185 femmes et enfants enlevés par Boko Haram (médias)

Les militants islamistes de Boko Haram ont attaqué dimanche Gumsuri, un important village de l'Etat de Borno, au nord-est du Nigeria, et enlevé au moins 185 femmes et enfants, ont annoncé les médias internationaux...


Cameroun - Education : Les cours du 1er trimestre prennent fin aujourd'hui

L’ambiance de séparation est différente d’un établissement à l’autre, à l’occasion du départ en congé de Noël.

C24+

Les plus commentés

Les plus populaires

Cameroun24 sur Twitter