Cameroun - France. Affaire Alain Foka : Le ministre de la communication n'a pas exercé son droit de réponse

cameroun24.net Dimanche le 17 Mai 2020 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
L'émission du 17 mai très attendu ce jour a permit à cameroun24 de constater l'attentisme du MINCOM.


Le ministère de la communication du Cameroun accusait avait accusé la semaine dernière Le journaliste Alain Foka de tribalisme et vouloir aider son frère Maurice Kamto avec qui il a une " proximité sociologique" écrivait Charles ATANGANA MANDA directeur de l'observatoire des Média dans ce ministère. Qui disait-il avait reçu l'accord de son ministre pour se plaindre.

La Directrice de RFI avait répondu en soutenant son journaliste et en condamnant fermement la  "stigmatisation ethnique" dont faisait allusion Atangana Manda. Elle ajoutait que le ministère camerounais de la communication pour exercer son droit de réponse qui allait être diffusé ce jour.

Un droit qu'au ministère de la communication on ne trouve plus visiblement d'exercer.

En effet à l'entame de l'émission de ce jour le présentateur du DEBAT AFRICAIN sur RFI a indiqué que le ministère de la communication n'avait pas réagit  pour l'enregistrement et la diffusion de son droit de réponse.

Réné SADI, le ministre de la communication souhaite visiblement tourner rapidement cette page qui ternit l'image de son ministère.

Viviane GEMELE

Lire aussi : Magnus Ekoumou nommé ambassadeur du Cameroun en France

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - France

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 13711
Décès 328
Guéri: 11114
Actif : 2269
Source MINSANTE
Mise à jour 01/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Convertisseur

Meteo Yaoundé