Cameroun - Travaux publics. Audit du système d’entretien des routes camerounaises sur les 15 dernières années par le Fonds routier

cameroun24.net Le 15 octobre 3162 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Il est question d’évaluer l’efficacité, l’efficience et la transparence de l’organisation institutionnelle du système d’entretien des routes au Cameroun, en vue de la réforme du secteur des transports.

Etablissement public administratif de type particulier en charge du financement de l’entretien et de la réhabilitation des routes au Cameroun, le Fonds routier entend recruter un consultant pour réaliser un audit technique des travaux d’entretien des routes sur les 15 dernières années. D’après l’administrateur Jean Claude Atanga Bikoe, cet audit rentre dans le cadre de la mise en place du projet de réforme du secteur des transports, financé conjointement par le Cameroun et la Banque mondiale relate Ecomatin.

Le consultant va donc auditer le « Guichet entretien » du Fonds routier pour la période allant de 2004 à 2018. Il devra aussi réaliser l’audit institutionnel et opérationnel des parties prenantes au système d’entretien routier dans le pays, notamment l’organisation et le fonctionnement des institutions visées dans leur intervention au niveau de la maturation et de la programmation des travaux, de la passation et de l’exécution des projets, ainsi que du financement et du paiement des prestations y liées.

A travers ces activités, le Fonds routier a pour objectif de « permettre au gouvernement et aux bailleurs de fonds de se former une opinion sur l’efficacité, l’efficience et la transparence de l’organisation institutionnelle du système d’entretien routier tel que mis en place ». Un regard particulier sera porté sur le positionnement et l’importance des mécanismes de gouvernance de l’ensemble des processus de mobilisation des ressources, la programmation des travaux, la passation et l’exécution des marchés, le paiement des prestations, ainsi que le système de contrôle de l’effectivité mis en place. Il s’agira enfin de vérifier la qualité, l’impact et l’adéquation des types de travaux d’entretien exécutés pendant la période choisie.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Travaux publics

DANS LA MEME RUBRIQUE : Annonce

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Pour aménager le Lac municipal de Yaoundé, le Cameroun va emprunter de 12,6 milliards de FCFA

    Paul Biya a signé deux décrets le 4 novembre, pour instruire le ministre de l’Economie de contracter deux crédits auprès de la Deutsche Bank d’Espagne.

  • La Charte africaine sur la décentralisation ratifiée par le Cameroun

    Le chef de l’État camerounais a entériné, le 31 octobre 2019 par voie de décret, la Charte africaine des valeurs et des principes de la décentralisation, de la gouvernance locale et du développement local.

  • Les sites de Loumgouo et Latsit accueillent 181 familles après le drame de Gouatchie

    Les autorités locales ont entamé lundi 4 novembre l’installation de plus de 100 familles sur un espace de 17 hectares relate Ecomatin.

  • Maurice Kamto explique dans Jeune Afrique pourquoi son parti ne va pas aux élections

    L'intégralité de l'interview que le président du MRC a accordé au panafricain Jeune Afrique.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé