Chan 2020. Bafoussam et Garoua écartés des sites du Chan 2020

cameroun24.net Mardi le 05 Novembre 2019 Sport Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les deux villes n’ont pas été retenues pour abriter les matchs de cette compétition d’avril prochain au Cameroun lit-on dans les colonnes du quotidien Le Jour.

Lorsque le ministre des Sports, le Pr Narcisse Mouelle Kombi a énuméré les quatre sites retenus pour abriter le Chan 2020, il est apparu que Bafoussam et Garoua n’ont pas été retenus. Et c’est la Caf qui a suggéré la répartition des sites du Chan 2020 au Gouvernement. « A la suite de la dernière visite d’inspection et sur la foi du rapport qu’elle a bien voulu nous transmettre récemment, la Caf a précisé ses exigences et ses priorités. Elle a aussi indiqué les sites de compétitions préférentiels pour l’organisation du Chan. Par conséquent, à partir des six sites proposés par la Cameroun pour abriter la Can en 2021, sur une base arithmétique et en considération de divers paramètres d’efficacité et de performance, la Caf a proposé au Cameroun, que le Chan Total 2020 se déroule sur les quatre sites ci-après : le stade Omnisports de Yaoundé dans la capitale politique ; le complexe sportif de Japoma et le stade Omnisports de Bépanda ; le site de Limbé/Buea (…) La partie camerounaise n’a trouvé aucune objection à cette proposition qui, il faut le préciser, ne signifie une disqualification, une sanction ou une discrimination subjective vis-à-vis des deux autres sites », a dévoilé le ministre des Sports hier.

La ville de Douala seule abrite deux sites du Chan. Il est clair que Garoua et Bafoussam paient le prix du retard palpable constaté dans la livraison des travaux des infrastructures sportives, routières et hôtelières. Ces deux villes n’ont pas convaincu les experts de la Caf. Tout comme le stade d’Olembe. Ce qui signifie en d’autres termes que le gouvernement camerounais a la pression sur ces différents sites où les travaux piétinent encore. Mais, le ministre des Sports a insisté sur le fait que ces villes ne sont pas oubliées. Bien au contraire :
« Bafoussam et Garoua demeurent bien dans la package des localités appelées à accueillir de grands événements sportifs in ternationaux et principalement la Can 2021 ». Et d’expliquer comme consolation : « A Garoua par exemple, six ouvrages sportifs sont visibles : le stade Omnisports Roumdé Adjia et son annexe, les stades de Poumpoumré, Rey-Rey, Coton sport et Cenajes. Autour de Bafoussam, mentionnons outre le beau stade de Kouekong et son annexe, les stades de Mbouda, Bandjoun, Bamendzi, Tocket ». Les populations de Garoua et Bafoussam, réputées comme de bons spectateurs et supporters connaissant envahir les gradins des arènes sportives, ne verront le Chan qu’à la télé.

A.C

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Chan 2020

DANS LA MEME RUBRIQUE : Sport

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 13711
Décès 328
Guéri: 11114
Actif : 2269
Source MINSANTE
Mise à jour 01/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Convertisseur

Meteo Yaoundé