Cameroun - Sécurité. Le Japon annonce une aide financière aux forces de sécurité camerounaise après le TICAD 7

cameroun24.net Le 5 septembre 3787 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les unités de police et gendarmerie appartenant à l'École internationale des forces de sécurité (Eiforces) déployées dans le cadre des opérations de stabilisation des régions du NO/SO et de l’Extrême Nord vont bénéficier d’une assistance financière de 230 000 dollars, soit environ 136 millions FCFA relate Ecomatin.


Taro Kono, ministre japonais des Affaires étrangères, a rencontré le 31 août 2019, Lejeune Mbella Mbella, ministre des Relations extérieures (Minrex) du Cameroun. C’était lors de la septième édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD7), tenue du 28 au 30 août. Au lendemain des travaux, le ministre Taro Kono a annoncé que le Japon a décidé de fournir une aide financière d’environ 230 000 dollars (environ 136 millions FCFA)  à l’École internationale de la sécurité (Eiforces) afin d’assurer la stabilisation dans la région anglophone du Cameroun et dans la région avoisinant le lac Tchad.

Pour sa part, le Minrex a répondu que le Cameroun, bien que faisant face à des problèmes humanitaires, se félicite de l’aide fournie par le Japon.  Il convient de rappeler que l’Eiforces est l’organisme camerounais de formation créé par décret présidentiel en mai 2008. Cette institution vise à dispenser des formations principalement à des personnels de police et de gendarmerie appelés à participer aux missions de paix et de la sécurité.

En outre, le Japon a dans le secteur de l’agriculture, annoncé un don  d’équipements et matériels agricoles d’une valeur  de 1 milliards FCFA  pour le « Projet de développement de la riziculture pluviale de plateau en zone de foret à pluviométrie bimodale (Proderip) ». Dans ce même scenario,  Lejeune Mbella Mbella a exprimé les attentes du Cameroun concernant un investissement accru des entreprises japonaises et une coopération accrue dans des domaines tels que l’éducation, en particulier la science et la technologie, de même que les infrastructures.
 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Sécurité

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Le Vice-président du MRC Mamadou MOTA reste en prison

    Sa demande de libération a été rejeté par le juge dans la procédure en Habeas Corpus. Lire le compte rendu de Bibou Nissack.

  • Dynamique citoyenne appelle au report des élections

    Jean Marc Bikoko, point focal de ce consortium d'organisations de la société civile, a donné, cet après-midi, une conférence de presse, au cours de laquelle il a dénoncé l'attitude condescendante et méprisante...

  • MOM EXPLIQUE MOI LA COMPETENCE DU TRIBUNAL MILITAIRE ?

    Ma Fille, mon Fils si je prends ma plume aujourd’hui, c’est pour t’expliquer pourquoi le tribunal militaire ne peut pas juger les civils.

  • Le Français Eric Mansuy prend la tête de l’opérateur électrique Eneo au Cameroun

    Le Français, qui était l’un des deux directeurs généraux adjoints de l’énergéticien camerounais, a été promu le 28 novembre. Après une riche carrière internationale et notamment africaine, il remplace...

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé