Affaire Nexttel. Le milliardaire Baba Danpullo de retour sur la table des négociations dans l'Affaire Nexttel

cameroun24.net Le 23 octobre 2019 3117 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le richissime homme d’affaires Camerounais a directement relancé le dialogue avec son partenaire vietnamien pour le règlement du différend qui les oppose depuis deux ans sur le contrôle de la compagnie de téléphonie mobile.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Nexttel, troisième opérateur des télécoms au Cameroun. Selon des informations puisées à bonne source par EcoMatin, Baba Ahmadou Danpullo serait en train de revoir ses positions dans le différend qui l’oppose à son partenaire vietnamien au sein de cette entreprise. Le milliardaire Camerounais aurait relancé directement le dialogue, après avoir quitté la table des négociations en juin dernier, alors que le Premier ministre Camerounais menait les discussions pour une sortie de crise avantageuse pour les différentes parties indique encore Ecomatin.

Depuis 2018, les actionnaires de Nexttel, à savoir Viettel Global (70%) et Bestinver Cameroon (BestCam, 30%) qui appartient à Baba Danpullo sont en guerre pour le contrôle de l’opérateur de téléphonie. La rupture se manifeste au grand jour quand Baba Danpullo décide de signer une convention avec l’entreprise israélienne Gilat Telecom pour déployer la 4G. Directeur général de Nexttel et représentant le groupe vietnamien Viettel, Nguyen Duc Quang contrattaque en adressant une correspondance au Dg de Gilat Telecom pour annuler le contrat, avant que Danpullo ne lui fasse savoir que la décision était irréversible plus tard.

Commencent alors des dissensions qui poussent finalement le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, à entamer des négociations entre les deux partenaires. Un groupe de travail est mis en place en mars 2019 pour étudier les modalités d’une sortie de crise. Le processus de conciliation semble dès lors se diriger vers une fin positive quand, brusquement, Danpullo décide de quitter la table des négociations. Il ne se présente pas à la rencontre du 21 août 2019 à l’Immeuble Etoile, où le Premier ministre se retrouve seul avec les représentants de Viettel Global. De sources proches de ce dossier, Baba Danpullo n’était pas d’accord avec les 22 résolutions proposées par le groupe de travail.

Ces recommandations, révélées par EcoMatin, suggéraient entre autres plusieurs audits de l’entreprise et l’entrée de l’Etat du Cameroun dans le capital de l’entreprise à hauteur de 10%. Suffisant pour que Baba Danpullo y voie « un parti pris flagrant » de la part du Premier ministre dans cette affaire. Dans l’entourage de Joseph Dion Ngute, l’on indique que le chef du gouvernement reste disposé à résoudre cette crise. L’on précise néanmoins qu’il ne démord pas sur l’application des résolutions du comité interministériel. « Ces résolutions sont toujours d’actualité, malgré le tapage médiatique orchestré par BestCam », souligne un fonctionnaire du Premier ministère.

La nouvelle posture de Baba Ahmadou Danpullo est en tout cas une bonne chose dans la mesure où elle participe à rassurer les investisseurs étrangers qui intéressés par le Cameroun, notamment dans le domaine des télécommunications. Il faut souligner qu’un mauvais arrangement pourrait créer un cataclysme économique dans le secteur. Récemment, Nexttel Cameroun indiquait que si la situation ne revient pas à la normale, cela pourrait entrainer la suppression de près de 100 000 emplois, directs et indirects, à travers le pays.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Affaire Nexttel

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Le PCRN de Cabral Libii remporte la mairie d'Eseka

    Les résultats rendus public donnent ce parti vainqueur devant le parti au pouvoir a appris cameroun24.

  • Un chef sécessionniste menace les fonctionnaires francophones

    Dans un courrier abondamment relayé dans les réseaux sociaux que cameroun24 a pu consulter, le chef séparatiste Samuel SAKO demandent aux fonctionnaires francophones en poste en zone anglophone de quitter cette...

  • Le RDPC accuse l'UNDP de fraudes dans la Vina

    La chute du tout puissant député Ali Bachir est mal digéré ici.

  • Le RDPC et le SDF se partagent les sièges de Wouri Centre

    Cameroun24 a eu accès aux résultats de la commission départementale de supervision de Wouri Centre.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé