Cameroun - Education. Les enseignants du département de la Mifi ne veulent pas défiler avec le Photo de Paul Biya

cameroun24.net Le 3 octobre 2019 53485 Culture Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Ces derniers refusent d'obéir à une instruction du délégué départemental aux enseignement secondaires.

Ces derniers refusent d'obéir à une instruction du délégué départemental aux enseignement secondaires.

Lire l'intégralité du courrier parvenu à notre rédaction.

lettre_snaes_mifi_1_670

lettre_snaes_mifi_2_670.jpg

 

Lire aussi : L'archidiocèse de Douala repousse la date de la rentrée scolaire dans ses établissements de formation
Lire aussi : Les enseignants annoncent le boycott de la reprise des cours de 1er juin 2020
Lire aussi : Le recrutement spécial des enseignants d'université reporté

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Education

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 5904
Décès 191
Guéri: 3568
Actif : 2145
Source MINSANTE
Mise à jour 30/05/2020 à 20:28:11

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • La guerre de succession fait rage à Bangou

    Dans une lettre ouverte parvenu à la rédaction de cameroun24, le clan opposé au Roi SOKOUDJOU des Bamendjou fait des clarifications.

  • La fin du ramadan se célèbre samedi ou dimanche

    Un communiqué de la commission nationale du croissant lunaire parvenu à la rédaction de cameroun24 fixe les conditions de célébration de la fin du jeûne.

  • RFI confirme que le ministère de la communication au Cameroun a accusé Alain FOKA de tribalisme

    La directrice de RFI dément et apporte son soutien à son journaliste dans une correspondance que cameroun24 a pu consulter.

  • Le Roi SOKOUDJOU de Bamendjou s'oppose à l'installation d'un faux chef à Bangou

    Dans une lettre ouverte parvenu à la rédaction de cameroun24, ce gardien des traditions en pays Bamiléké à l'Ouest du Cameroun s'insurge de immixtion du politique dans les traditions ancestrales.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé