Législatives et Municipales 2020. Les élections municipales et législatives dans le Donga-Matung gravement menacées

cameroun24.net Le 10 janvier 4213 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Mardi 7 janvier, des individus ont mis le feu sur un bureau d’Elections Cameroon dans ce département de la région du Nord-Ouest, ralentissant les travaux préparatoires au scrutin.

Le gouverneur de la région du Nord-Ouest, Adolphe Lele Lafrique a porté le message à l’attention du gouvernement mercredi 8 janvier. « Le siège d’Elections Cameroon dans le Donga Matung, région du Nord-Ouest a été incendié mardi 07 janvier par des assaillants ».

L’attaque, qui a eu lieu mardi, a été revendiquée par des séparatistes anglophones à travers une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Elle indique qu’il s’agit d’une « méthode dissuasive » par rapport aux élections législatives et municipales prévues au Cameroun le 9 février prochain sur l’ensemble du territoire indique encore Ecomatin.

En filigrane, les séparatistes menacent de « saboter » le bon déroulement des élections dans les régions du Nord-Ouest et le Sud-Ouest. En rapport à ces perturbations, ils prévoient de quadriller lesdites régions pendant cinq jours, à compter du 07 février, soit deux jours avant le double scrutin. Et trois jours après soit le 12 février. « Nous annonçons une ville morte du 7 au 12 février. Aucune campagne électorale ou élection ne doit se tenir sur notre territoire. Toute personne qui prendra part aux activités liées aux élections, sera traitée comme un traître », ont-ils insisté.

En guise de riposte à cet appel, le ministre délégué chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, a annoncé, l’envoi de 300 gendarmes supplémentaires dans les deux régions en crise. Au sein des administrations publiques, d’autres mesures sont prises pour garantir des élections sans anicroches.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que des locaux dédiés à Elecam sont attaqués. Lors de la présidentielle d’octobre 2018, plusieurs bureaux de vote avaient été saccagés et des personnes tuées.

Lire aussi : La colère de l’honorable Albert Dzongang suite à la « réélection » Niat Njifendji à la tête du Sénat.
Lire aussi : Marcel Niat Ndifendji réélu président du Sénat
Lire aussi : Le ministre de l'Administration Territorial fait le bilan de la journée d'élection partielle dans le NOSO

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Législatives et Municipales 2020

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 142
Décès 6
Guéri: 10
Actif : 126
Source MINSANTE
Mise à jour 30/03/2020 à 10:27:32

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Le coronavirus emporte le célèbre photo-reporter camerounais Germain BARO

    Il est décédé de suite du COVID-19 lit-on dans un communiqué de l'Union des Camerounais de l'étranger (UCE) parvenu à la rédaction de cameroun24

  • Un commissaire de police et son épouse décèdent de coronavirus à Douala

    Madame Gwet épouse Yogo Esther, en service à la directeur de l'exploitation au PAD est décédée le 27 mars dernier à L'hôpital Général de Douala.

  • Le ministre de la Santé annonce 2 nouveaux cas de coronavirus, on passe à 94

    Le Dr Malachie Manaouada vient de faire un nouveau bilan des cas de coronavirus au Cameroun a appris cameroun24.

  • Le ministre de la Santé va lancer une vaste campagne de dépistage de coronavirus à Douala

    Dans un communiqué parvenu à la rédaction de cameroun24, le Dr Malachie Manaouda annonce vaste opération de recherche active des cas de coronavirus au sein de la population.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé