Cameroun - Télécommunication. Les coûts d’exploitation de CAMTEL, MTN, ORANGE, NEXTTE seront passés au scanner par L’ART

cameroun24.net Le 22 octobre 1353 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le régulateur du secteur vient de lancer le recrutement d’un consultant pour évaluer la conformité entre les dépenses effectuées par ces entreprises et les tarifs qu’elles proposent aux utilisateurs.

L’Agence de régulation des télécommunications (ART) au Cameroun veut scruter les coûts de production des opérateurs du secteur exerçant sur le territoire national. Elle vient en effet de lancer le recrutement d’un cabinet qui va se charger d’élaborer les lignes directrices de la comptabilité analytique des opérateurs concessionnaires (fixe et mobiles), ainsi que celle des opérateurs établissant et exploitant des infrastructures passives en support aux réseaux de communications électroniques indique encore Ecomatin.

En clair, le régulateur du secteur des télécommunications électroniques veut maîtriser les coûts d’exploitation de ces différentes entreprises. L’objectif, explique un expert, étant de mieux maîtriser l’adéquation entre les dépenses des opérateurs pour assurer leurs prestations et les coûts proposés aux utilisateurs de leurs réseaux. « Il s’agit surtout aussi de mieux maîtriser les bilans financiers de ces entreprises, savoir qu’elles sont les chiffres d’affaires et bénéfices réels, afin de dégager les royalties que l’Etat peut tirer de ces activités quand il s’agit des concessions », souligne-t-il.

D’un coût prévisionnel de 150  millions de FCFA, sur financement du budget 2019 de l’ART, les prestations du consultant visent, entre autres : à déterminer des retraitements permettant le passage de la comptabilité générale à la comptabilité analytique (et vice-versa) utile aux objectifs de la régulation ; proposer une méthode d’évaluation des coûts des fonds propres et la détermination du capital dans le secteur ; ressortir une nomenclature des coûts pertinents à l’interconnexion et au partage des infrastructures ; proposer des règles d’application de la méthode ABC permettant de comptabiliser des coûts par activités et des coûts de réseau ; identifier les prestations internes et procéder à l’analyse des prix de cessions internes ; etc.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Télécommunication

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Création de deux zones industrielles dans le Nord-Ouest et Sud-Ouest pour la relance de l’économie

    Le directeur général de la Mission d’aménagement et de gestion des zones industrielles lance un appel aux opérateurs économiques, pour une meilleure relance de l’activité économique précisément dans les...

  • Bernard Muna : Big Ben forever

    Décédé le 06 octobre dernier, l’ancien bâtonnier a été inhumé samedi dernier rapporte le quotidien privé Le Jour.

  • Les élections législatives et municipales fixées au 9 février 2020 au Cameroun

    Le président Paul Biya a convoqué dimanche 10 novembre le corps électoral, en vue des prochaines élections locales fixées au 9 février 2020. Plus d'un an après la présidentielle, ces scrutins s'annoncent...

  • La SONATREL de Douala en feu

    Situé au Rond-point 4e dans la capitale économique du Cameroun, cette importante infrastructure du Cameroun est allé en fumé ce soir.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé