Afrique. L'Union africaine limoge l'ambassadrice Chihombori-Quao à cause de 'ses critiques contre la France'

cameroun24.net Le 24 octobre 2646 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
L'Union Africaine fait face à des critiques après avoir mis fin aux fonctions de l'ambassadeur Arikana Chihombori-Quao, son ambassadrice aux États-Unis rapporte BBC.



Dans une lettre adressée à Chihombori-Quao le 7 octobre, le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat, a déclaré que la diplomate est relevée de ses fonctions conformément aux règles de la Commission.

D'origine ghanéenne, Chihombori-Quao, médecin américaine, a pris ses fonctions en 2017.

Elle a exercé diverses fonctions à l'Union africaine avant sa nomination comme ambassadrice de l'Union africaine aux États-Unis.

L'ex-ambassadrice de l'UA aux États-Unis est connue pour ses prises de positions publiques sur l'influence et la mainmise de la France sur ses anciennes colonies africaines.

Elle a exprimé sa désapprobation à l'égard des puissances occidentales, la France notamment, qui, selon elle, continuent à promouvoir leurs politiques à l'égard des gouvernements africains.

La porte-parole du bureau du président de l'UA, Ebba Kalondo, a déclaré à CNN que Chihombori-Quao était arrivée au terme de sa nomination politique après avoir passé trois ans à ce poste.

Selon lui, laisser entendre qu'elle était punie pour ses opinions est faux.

"C'est une pratique diplomatique normale pour les personnes nommées à des postes politiques partout dans le monde ", a déclaré M. Kalondo dans un communiqué.

"Dire que la cessation des fonctions de l'ambassadeur Chihombori est due à des déclarations qu'elle a faites ou à des opinions qu'elle a pu avoir pendant ses trois années de mandat est manifestement faux."


Mme Chihombori-Quao a réussi à galvaniser l'appui de la diaspora à l'Union africaine pendant son mandat, et le bloc africain n'a jamais sanctionné ni reçu de plaintes sur ses vues de la part d'aucun de ses États membres, a ajouté Mme Kalondo.

Dans une pétition en ligne, le Congrès de la diaspora africaine, demande sa réintégration.

Il a déclaré que la diplomate avait été licenciée en raison de "l'influence et des pressions exercées sur les dirigeants et les peuples africains par les anciennes puissances coloniales d'Europe ".

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Afrique

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Le PCRN de Cabral LIBII réaffirme sa position de boycott ou non des élections locales

    L'intégralité du communiqué de la porte parole de Cabral LIBII après le sortie du gouvernement.

  • La Cote d’Ivoire expulse l'opposante Nathalie Yamb

    Le président du parti Lider, Mamadou Koulibaly a confirmé l'expulsion de celle qui avait multiplié ces derniers jours les attaques contre la gouvernance politique et économique en Côte d'Ivoire relate BBC.

  • Le gouvernement camerounais dénonce les pressions extérieurs et confirme l'organisation des élections locales le 09 févier 2020

    Le Ministre camerounais de la communication vient de faire une sortie pour confirmer cette date. Lire L'intégralité de la communication du gouvernement parvenu à notre rédaction.

  • Les partis politiques convoqués par Elecam pour les bulletins de vote

    Dans un communiqué parvenu à notre rédaction Elections Cameroon invite les partis politiques ayant des candidats aux législatives et municipales prochains.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé