Cameroun - Santé. L’agression d’un médecin de l'Hôpital de district d’Efoulan condamné par le Minsanté

cameroun24.net Le 7 novembre 2019 6353 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les agresseurs présentés devant le commissaire du gouvernement au tribunal militaire.

Des individus ont pris d’assaut cet hôpital de Yaoundé dimanche, faisant des blessés. A travers un tweet Manaouda Malachie met en garde les auteurs de ce genre d’acte lit-on dans les colonnes du quotidien gouvernemental.

Hier 11h à l’hôpital de district d’Efoulan tout semblait revenu à la normale. Quelques heures plus tôt, l’ambiance était tendue dans cette formation hospitalière. Pancartes en main, le personnel médical investi la rue devant l’hôpital jusqu’à la sous-préfecture de Yaoundé III, pour crier son ras-le-bol suite à l’agression d’un médecin. Sur les pancartes, on pouvait lire « Je suis personnel soignant, j’ai aussi une famille, je suis l’enfant d’un parent. Stop à la violence sur le personnel soignant », « Au secours, j’ai choisi de sauver des vies et non de risquer la mienne… ». 
Revenant sur l’incident, Tombele Kangwoe, vigile de cet hôpital, témoigne que dimanche, des individus ivres, venus accompagner un malade ont causé des dégâts estimant que leur proche avait été négligé par le personnel médical. « Aux environs de 21h, trois individus, venus accompagner un malade ont exigé sa prise en charge immédiate. Je leur ai demandé d’attendre à l’extérieur. Ils ont commencé à m’agresser verbalement, puis l’un d’eux est venu m’arrêter et les deux autres m’ont frappé. Puis ils sont entrés avec leur malade », explique le Monsieur. A sa suite, Odile Ze Ateba, garde-malade et témoin du drame ajoute que, « ces hommes sont arrivés dans la salle des urgences où je suis internée avec mon petit frère. Ils ont trouvé le médecin, une dame, qui prenait en charge un cas urgent. Ils ont commencé à faire du bruit, exigeant qu’on prenne en charge leur malade. Le médecin ne s’exécutant pas, ils se sont mis à tout casser ». Le témoin relate également que le médecin a eu le temps de courir pour se réfugier dans son bureau. « Jusque-là, ils l’ont poursuivie, ont défoncé la porte et ont commencé à la frapper. C’est à ce moment là que je suis allée appeler les éléments de la police qui sont aussitôt arrivés sur les lieux », fait savoir notre interlocuteur. 
Face à de tels actes, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie n’est pas resté insensible. A travers un tweet posté lundi dernier, au lendemain de l’incident, le Minsanté a condamné avec fermeté cette attaque et il met en garde ses auteurs de l’ouverture d’une procédure judiciaire à leur encontre. Pour l’instant, les auteurs de cette violence méditent leur sort dans les murs du commissariat central N°3 où une enquête a été  ouverte, a indiqué le directeur de l’hôpital de district d’Efoulan, Dr Mohamadou Guems.

Assiatou NGAPOUT M

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Santé

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Une deuxième marche anti-française ce jour à Yaoundé

    Un groupe d'une dizaine de jeunes ont de nouveau marché ce jour devant l'ambassade de France à Yaoundé a constaté cameroun24.

  • La BNCRF débusque un réseau de vins et whiskies de contrebande à Douala

    La Brigade nationale des contrôles et de la répression des fraudes (BNCRF) a mené, mi-février à Douala, une opération coup de poing qui a permis la saisie de cartons de vins de marque « Château Barreyres »...

  • Vers l'audit de la Cicam, très endettée

    C’est l’entreprise Caeac qui a été retenue pour réaliser cette opération qui durera trois mois.

  • Garoua prend le relais des marches anti-française au Cameroun

    Depuis ce matin un groupe de Jeune arpente les rues de la ville brandissant des pancartes anti-macron a constaté cameroun24.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé