Crise anglophone. Les séparatistes brulent encore un camion des brasseries dans le NOSO

cameroun24.net Mardi le 07 Juillet 2020 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
L'attaque a eu lieu près de Bamenda, causant de grosses pertes au groupe français SABC a appris cameroun24.

ADS


Ces attaques à répétition prennent de l'ampleur au moment où le gouvernement semblait s'être résolu sur le chemin de la négociation pour ramener la paix.

Une paix si cher au GICAM qui estimait déjà en 2019, à plus de 800 milliards, les pertes des entreprises dans les régions anglophones du Cameroun.

la SABC qui a rendu publique cette information est inquiète du sort réservé au chauffeur du camion. Ces attaques répétés d'Hommes armés non identifiés inquiètent également l'entreprise qui ne cesse d'enregistrer des pertes énormes.

Le 2 juillet dernier une rencontre entre le gouvernement et les séparatistes avait été annoncée en exclusivité par cameroun24. Même si le gouvernement semble démentir cette information, nous maintenons que cette réunion a bel et bien eu lieu. Une réunion au cours de laquelle le leader séparatiste AYUK TABE a posé au gouvernement les conditions nécessaires pour l'ouverture des négociations. Le Chef des Services de Renseignement le commissaire Maxime EKO EKO était présent lors de cette réunion.

Les régions anglophones du Cameroun sont frappés par un violent conflit qui oppose l'armée régulière à des séparatistes qui réclament l'indépendance de leurs régions.

Le conflit a déjà fait plus de 12 000 morts et un million de réfugiés et déplacés internes selon des ONGs locales internationales.

Guy F. FOSSO



 

Lire aussi : Un conseillé municipal décapité à Ndop
Lire aussi : Une jeune fille décapitée à la machette à Muyuka
Lire aussi : Un enseignant tué ce matin à Bamenda

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS