Cameroun - Economie. La croissance économique du Cameroun ralentit en 2019 à cause des défis sécuritaires et l’incendie à la Sonara

cameroun24.net Le 13 novembre 1631 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Au sortir de la 5e revue de son programme économique et financier triennal (2017-2019) avec le Cameroun, le 8 novembre 2019, le Fonds monétaire international (FMI) a exprimé son satisfécit sur la conduite de ce programme par le gouvernement camerounais. La délégation de cette institution de Bretton Woods en a profité pour révéler certains indicateurs clés sur l’économie camerounaise, au cours de l’année 2019.



Ainsi, l’on a pu apprendre que le Cameroun achèvera l’année 2019 avec un taux de croissance de 3,9%, en légère baisse par rapport à 4,1% en 2018. À l’origine de cette légère décélération, soutient le FMI, il y a d’abord les défis sécuritaires auxquels fait face le pays depuis 2013 écrit IC.

Il s’agit principalement de la guerre contre la secte terroriste nigériane Boko Haram, dans la région de l’Extrême-Nord, et du déploiement de l’armée dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. Ce déploiement vise à endiguer les revendications séparatistes qui secouent ces régions anglophones du Cameroun depuis fin 2016.

Ensuite, pour justifier le léger ralentissement de l’économie camerounais en 2019, le FMI met à l’index l’incendie à la Sonara, à la fin du mois de mai 2019. Ce sinistre a provoqué la cessation des activités de raffinage au sein de l’unique raffinerie de pétrole du pays, obligeant le Cameroun à importer les produits pétroliers finis.

Par ailleurs, en dépit du rebond observé dans le secteur pétrolier avec une croissance sectorielle de 6% en 2019, « après 3 ans de décélération », l’on observe un ralentissement de l’activité économique dans le secteur non pétrolier en 2019, souligne le FMI. Ici, apprend-on, le PIB sectoriel a crû à seulement 3,8% en 2019, contre 4,4% en 2018.

Au demeurant, en dépit du fléchissement observé cette année, la croissance économique au Cameroun sera bien meilleure que celle de l’ensemble de la zone Cemac, faisant toujours de ce pays la locomotive économique de cet espace communautaire à six pays (Cameroun, Gabon, Tchad, Guinée équatoriale, RCA, Congo).

En effet, selon les chiffres révélés par la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), la croissance économique dans la zone Cemac culminera à 2,7% en 2019, contre une prévision initiale de 3% en début d’année. Mais, cet indicateur est en nette amélioration, puisqu’il avait plafonné à 1,8% au cours de l’année 2018.

Brice R. Mbodiam
 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Economie

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Voici les partis politiques en course pour les élections législatives et municipales

    Elecam a publié une infographie de la liste des partis politiques ayant déposés les dossiers pour élections législatives et municipales du 9 février 2020.

  • La tension monte à Elecam avant la publication des listes de candidature

    Au moment où nous mettons sous presse ça fait plus de 3h que Elecam a annoncé la publication imminente des candidatures et rien n'a commencé.

  • Un homme abattu par la police à Kondengui.

    Il a été neutralisé par l'unité d'élite de la police GSO a appris cameroun24.

  • Découverte des corps décapités de trois villageois enlevés par Boko Haram au Nord Cameroun

    Les corps de trois villageois kidnappés avec une femme vendredi, dans l’extrême-nord du Cameroun, par le groupe jihadiste nigérian Boko Haram, ont été retrouvés décapités relate le panafricain Jeune Afrique.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé