Chan 2020. Lions A’: « on risque jouer des matches à Douala » déclare le Coach Clément Arroga

cameroun24.net Le 8 janvier 5013 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Présent à Douala ce mardi 7 janvier 2020 pour débuter le 3e stage des Lions A’ en vue de la préparation pour le Championnat d’Afrique des Nations 2020 (CHAN 2020), Yves Clément Arroga, le sélectionneur des Lions A’ a répondu à nos questions à la fin de la séance d’entrainement à l’annexe du stade omnisport de Douala.


Votre première journée de travail à Douala. Quel est votre premier sentiment ?

Le sentiment est celui d’un travailleur qui est en train de travailler, c’est tout. Nous nous sentons bien que ce soit à Douala ou à Yaoundé. Que ce soit à Limbé ou n’importe où nous sommes au Cameroun, et nous sommes appelés à travailler davantage pour avoir une belle équipe.

A quoi a consisté la séance d’aujourd’hui ?

La séance d’aujourd’hui était de voir les nouveaux qui sont entrés là. Voir physiquement comment ils sont. Et aussi les anciens qui ont été avec moi au premier stage, au deuxième stage. Des séances sur le jeu, implémenter notre modèle de jeu qui est basé sur la possession du ballon, la récupération, le pressing haut. Nous sommes dans notre thème.

Pourquoi avez-vous choisi la ville de Douala pour ce stage ?

La ville de Douala pour l’acclimatation. Sûrement, on risque jouer des matches à Douala. L’équipe doit être prête pour toutes les intempéries. C’est ça qui nous amène ici. Nous sommes fiers d’être là, en plus Douala c’est une ville footballistique. Si on voit un peu l’historique du football camerounais, on va se rendre compte qu’il y a plein des joueurs internationaux qui sortent de Douala.

Pour sortir, est-ce que lors du prochain regroupement des Lions A’ on aura encore de nouveaux joueurs ou alors vous avez déjà votre noyau du groupe ?

On a un noyau qui est déjà constitué, après on est en train de colmater les brèches. Puisqu’on a un match le 24 janvier prochain avec le Tchad. Nous sommes déjà en train de travailler dessus. Ici à Douala sûrement ou à Limbé, je ne sais pas encore. Sûrement ici. Nous sommes là pour avoir une équipe déjà compétitive.

Propos recueillis par Léger Tientcheu 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Chan 2020

DANS LA MEME RUBRIQUE : Sport

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Massacre de Ngarbuh : la version du gouvernement

    Le ministre la communication Réné Emmanuel SADI s'est exprimé devant la presse cet après midi. Cameroun24 vous livre l'intégralité de sa déclaration.

  • Massacre de Ngarbuh : Le SDF mène sa propre enquête

    C'est ce que annonce le SDF dans un communiqué parvenu à cameroun24 signé du vice président de cette formation politique.

  • Non au Massacre des Camerounais.es !

    C’est indiscutable. Entre deux et trois douzaines de personnes ont été massacrées dans le village de Ngarbuh, département de Donga-Mantung dans la région du Nord-Ouest.

  • Eric Djemba Djemba revient sur le décès de Marc-Vivien Foé 17 ans après

    Marc-Vivien Foé quittait le monde des vivants le 26 juin 2003 sur un terrain de football. Lors des demi-finales de la Coupe des Confédérations opposant le Cameroun à la Colombie, l’ancien joueur de Manchester City...

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé