Cameroun - Economie. Pme-Exchange : Protais Ayangma pli finalement

cameroun24.net Le 17 janvier 9510 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
La fusion-absorption entre Pme-Exchange et le Fiac a finalement eu lieu, après de longs mois de négociations. Le lancement officiel du Fiac-Pme Exchange s’est déroulé à Douala en présence du ministre du Commerce. Protais Ayangma souhaite que le partenariat soit promoteur.

Protais Ayangma est formel : « il n’y aura plus Pme-Exchange ». Le promoteur de cette foire exposition était face à la presse à l’occasion de la cérémonie marquant le lancement officiel de la Foire internationale des affaires et du commerce (Fiac). Les deux évènements ont fusionné en « Fiac-Pme Exchange » après la convention de partenariat entre la fondation Interprogress, mandataire de la Fiac, et Entreprises du Cameroun (Ecam), le groupement patronal initiateur de Pme-Exchange. Convention de partenariat portant sur « une mutualisation de moyens et une synergie opérationnelle ». Objectif, « organiser une grande foire des affaires couplée à un forum des entreprises », explique Protais Ayangma. Le président d’Ecam justifie davantage : « il s’agit d’un mariage stratégique. C’est une nouvelle voie que nous explorons. Nous espérons que ce partenariat est définitif et prometteur ».

L’évènement organisé par Ecam a donc finalement été avalé par l’ogre Interprogress. « Il n’y a pas eu de 5e édition de Pme-Exchange car nous étions en négociations avec le fondation Interprogress », reconnaît Protais Ayangma. Qui révèle que l’entente a été trouvée après « d’âpres et difficiles négociations » avec son nouveau partenaire relate Ecomatin.

Fiac-Pme Exchange 2020, est selon les organisateurs, le mandataire du gouvernement, « la mutualisation de plusieurs tâches organisationnelles, la venue de collectivités d’affaires à côté des exposants individuels ». Sont annoncés, pour ce nouveau format, la collectivité de la mouvance maritime et des activités portuaires, la collectivité des assureurs camerounais, ceux de la microfinance, les filières de production des matières premières locales, les équipementiers du domaine sportif, etc. Ainsi qu’un apport significatif d’Ecam, dont le portefeuille comprend plus de 600 petites et moyennes entreprises (Pme).

Pour cette première édition du Fiac-Pme Exchange, l’éventail de cibles est plus large. «Le village d’exposition est ainsi ouvert à tous ceux qui exercent des activités commerciales et qui forment le cœur des activités du monde des affaires, les opérateurs du secteur de la production industrielle développant des emplois, avec pour certains, la préoccupation de débouchés pour leurs produits fabriqués ou transformés, les pouvoirs publics, les chefs d’entreprises… », souligne Protais Ayangma. Il s’agit, résume-t-on, d’un forum des entreprises, des débats fédérateurs, des rencontres individuelles ou groupées, des spectacles interactifs, et une grande messe du commerce…

Ecam, initiateur de l’ex Pme Exchange, est présenté comme le premier mouvement patronal camerounais dédié à la défense des intérêts des Pme et Pmi. Fondé le 23 octobre 2009, Ecam regroupe plus de 600 entreprises de tailles diverses. La dernière édition de Pme Exchange, quatrième de la série, s’est déroulée à Douala en 2017. Fiac-Pme Exchange est prévu se dérouler du 4 au 19 avril 2020 à Douala.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Economie

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Maurice Kamto libéré grâce à la pression de Macron

    C'est ce que l'on apprend ce matin du Président Français qui s'adressait à un activiste camerounais.

  • Boko Haram tue encore un militaire camerounais

    Le militaire voyageait à bord d'un véhicule civil apprend-t-on de notre confrère de l'Oeuil du Sahel.

  • L'ancien TPG Emmanuel Mbia Enguene écope de 15 ans de prison

    Il est reproché à l’ancien Trésoriers payeurs général d’avoir payé près de 7 milliards de FCFA à des magistrats civils et militaires sur la base de faux documents entre 2010 et 2013.

  • Pour les Camerounais confinés à Wuhan, épicentre de l’épidémie de coronavirus, le Cameroun débloque 50 millions de FCFA

    L’État du Cameroun vient au secours de ses ressortissants confinés à Wuhan, capitale de la province de Hubei en Chine, épicentre de l’épidémie de coronavirus depuis fin 2019.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé