Cameroun - France. Procès de la BAS : L'avocat Me Christian Bomo Ntimbane recadre Jean de Dieu MOMO

cameroun24.net Le 28 février 11407 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le procès de la BAS sur le casse de l'ambassade du Cameroun s'est ouvert ce jour à Paris et a aussitôt été renvoyé le 20 novembre prochain.


Un renvoi que a attiré la curiosité du ministre délégué camerounais en charge de la justice et la sortie de cet avocat camerounais :
 

 "
 Monsieur Jean De Dieu MOMO, Ministre délégué auprès du ministre de la justice compare les lenteurs judiciaires en France à celles du Cameroun relativement à une affaire correctionnelle qui passait ce jour devant le tribunal de Grande Instance de Paris, et, renvoyée au mois de novembre 2020.

De qui se moque t-on ?

Monsieur le Ministre délégué, un tel renvoi n'aurait pas été admissible ou possible en France si les personnes poursuivies étaient en détention provisoire càd mis en prison en attendant leur jugement.

Dans le cas dont vous semblez faire référence, les personnes poursuivies comparaissent libres.

Plus est, ce renvoi à été surtout motivé par le mouvement de grève généralisé qu'observent les Avocats de France particulièrement à Paris depuis le 04 janvier 2020, soit environ 03 mois, et qui, crée des chamboulements importants sur les calendriers des audiences.

Votre sortie est une faute grave.

Un Ministre fût- il délégué à la justice ne peut se permettre de faire une malveillante comparaison.

Au Cameroun, des prévenus en détention mettent des longues années sans être jugés.

Omer Tchuenkam a mis 10 ans en détention provisoire et son affaire renvoyée plus de 50 fois au seul motif de l' absence des juges ( composition irrégulière du tribunal) .

Les prisons camerounaises selon différents rapports de la Commission nationale des droits de l'homme comptent plus de détenus de longues durées que de personnes jugées et condamnées.

En 2017, un responsable de la prison de Kondengui à Yaoundé m'informera au cours d'une visite à un de mes clients que sur plus de 5000 pensionnaires de cette prison, plus de 4000 y étaient en détention provisoire.

Me Christian Bomo Ntimbane

"

Lire aussi : Urgent : l'activiste Calibri Calibro s'immole devant l'assemblée nationale française
Lire aussi : Abdelaziz Mounde Njimbam annonce l'arrêt des poursuites contre l'artiste Parol Sosthène
Lire aussi : Voici pourquoi l’ambassadeur Alfred Nguini a été limogé

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - France

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 5904
Décès 191
Guéri: 3568
Actif : 2145
Source MINSANTE
Mise à jour 30/05/2020 à 20:28:11

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Appel à un code électoral consensuel, les leaders s'exprime : Cabral LIBII

    Ces derniers jours plusieurs leaders se sont exprimés sur l'adoption au Cameroun d'un code électoral consensuel pour mettre un terme aux nombreuses crises qui frappe le pays. Cameroun24 publie quelques sorties.

  • Appel à un code électoral consensuel, les leaders s'exprime : Christian Penda Ekoka

    Ces derniers jours plusieurs leaders se sont exprimés sur l'adoption au Cameroun d'un code électoral consensuel pour mettre un terme aux nombreuses crises qui frappe le pays. Cameroun24 publie quelques sorties.

  • Tribalisme: Abdelaziz Moundé Njimbam recadre Patrice Nganang

    Le journaliste et défenseur des Droits de L'Homme a publié ce jour une tribune ou il appelle le professeur à cesser de diviser les camerounais.

  • Agression d'un proche de Cabral Libii à Douala

    Ce n'est pas la première fois que le coordonnateur du PCRN dans le Littoral est victime d'agression dans ces circonstances.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé