Cameroun - Sport. SUD,Le comité régional paralympique du Sud ouvre sa saison d’activité

cameroun24.net Le 3 juin 2019 941 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
C’est par un regroupement d’athlètes déficients venus des départements de la Mvila, de l’Océan et du Dj et Lobo pour le compte de la région du Sud et ceux venant des régions du Nord et du Sud-ouest ceci du 31 mai au 01er juin dernier ce qui a gratifié le grand public sportif d’Ebolowa de leurs talents à travers des disciplines variées au complexe multisports de Nko’ovos ceci en présence du délégué des sports et de l’éducation physique et du représentant du gouverneur de la région du Sud.


Du lancé de javelot au bras de fer en passant le power lifting, le lancé de poids  et la course plate, il y avait à se régaler au complexe multisports d’Ebolowa. Une initiative du comité régional provisoire paralympique du Sud qui a porté ses fruits en gagnant le pari pour ce regroupement sportif des fédérations de sports pour déficients physiques (Fecasdep). Dans ces différentes ligues, on retrouvait des déficients de tout genre, qui par leur volonté dans la pratique du sport ont su surmonter leurs handicaps. Pour le coach  Etienne Leprince Fopa entraineur régional de Fecasdep, « avec les déficients, c’est une autre façon de faire dans le power lifting. Avec ce regroupement, il était question de s’ouvrir au public et faire certainement des adeptes parmi les déficients qui hésitent ou alors qui ont peur ou tout au moins doutent d’eux-mêmes. La région occupe une place honorable sur le plan national. On n’a des jeunes qui ont du potentiel et méritent juste d’être encadrés pour faire d’eux, des chances de médailles pour la région et également pour le pays. Pour cela, il faut un minimum pour l’encadrement des athlètes, qui se débrouillent eux-mêmes chacun avec ses moyens propres dans sa localité ». Malgré cette absence d’encadrement, certains athlètes se distinct de par leur puissance de bras et arrivent à donner le meilleur d’eux. C’est le cas de l’athlète Alim Karamoko de la Fecasdep Nord, « j’ai compéti pour le lancé de javelot, et au power lifting. Ayant un poids de corps de 47.6 kilogrammes je me suis arrêté à la charge de 77 kilogrammes, nous sommes présentement en période de jeûne et il n’était pas question de forcer, on a fait l’essentiel. Le plus important s’était ce regroupement entre nous, ça nous va droit au cœur. Nous avons bien été accueillis et bien encadrés, je suis rentré avec une médaille dans ma catégorie. C’est un signe encourageant à plus d’effort pour aller un peu plus loin qu’aujourd’hui. Nous nous entrainons au Cenajes de Garoua, la salle nous est disponible et c’est le fruit de ce travail continu qui s’exprime à Ebolowa avec cette médaille ». Une remise de récompenses qui a permis au grand public qui a convergé au complexe multisports de saluer la performance de la championne du Cameroun 2018 Suzanne Menye Meto’o venue de l’Océan, elle qui a été médaillée de bronze au championnat d’Afrique  paralympique tenu au Nigeria en janvier dernier. Pour elle, « c’est un grand plaisir d’être à Ebolowa pour ce regroupement. J’aime pratiquer le sport, je le fais depuis l’enfance et seule avec mes propres efforts, je n’ai pas de coach ni même de matériels. Je me débrouille à souder un fer par-ci, par-là pour essayer d’avoir la charge nécessaire pour mes entrainements. Je pense que je défends les couleurs de mon pays, mes efforts personnels semblent ne plus accroître ainsi, je lance un appel au ministre des sports et de l’éducation physique de m’aider à avoir une salle et du matériels de travail. Celle-ci permettra à d’autres jeunes déficients de pratiquer le sport synonyme de leur épanouissement ». Ce qui certainement n’est pas tombé dans les oreilles des sourds, les responsables présents ont enregistré l’appel et promettent transmettre à qui de droit. Ce qui a permis ainsi à Jean Tsentso président du comité régional provisoire  paralympique et sportif du Sud de dévoiler sa satisfaction au terme des jeux. Pour lui, « avec la mise en place de ce comité, nous essayons déjà d’entrer dans nos missions par la remise en place des activités des malvoyants et l’organisation des sourds muets qui sont déjà en groupe. Encadrer ces athlètes déficients est difficile dans la pratique, ces personnes ont constamment besoin d’être aidées. C’est quand tu les approches que tu te rends compte que tu es en face des gens qui ont dépassés leur handicap, qu’ils savent bien s’engager et bien se galvaniser entre eux comme ça se passe dans les milieux de sports. Ca fait plaisir, on est payé par cette satisfaction. Nous ambitionnons ce type de regroupement pour avoir un groupe soudé qui pourra glaner des lauriers pour la région pourquoi pas pour le pays comme c’est le cas avec la championne du Cameroun qui va déjà à l’international ».


Jacques Pierre SEH
 


Réactions
1°- Ambawuh Anna Tayong
Athlète Fecasdep- Sud-ouest

ambawuh_Anna_Tayong
Je suis très contente d’être à Ebolowa à l’occasion de ce regroupement, je joue au Lawn-tennis et également je lance le javelot. Mon séjour à Ebolowa est inoubliable, j’ai été accueillie par mes frères tels que c’est avec les larmes aux yeux que je dois retourner. Nous avons passé de bons moments, c’est la fraternité et c’est le vivre-ensemble. Je dis à mes frères et sœurs déficients que quelque soit le handicap, on doit accepter cette condition pour mieux vivre car, dieu seul détient la raison de cette situation et te garder en vie. Je suis une déficiente paralysée sur les deux jambes, mais je suis contente parce que dieu me donne le courage, la foi, une raison d’être en vie. J’ai les enfants, et j’ai la force de tout faire. Par exemple, je vis à Kumba dans le Sud-ouest, il y’a des problèmes dans ma région. Mais, j’ai oublié tout ça et je suis venue à Ebolowa où j’ai été bien accueillie. J’ai reçu une médaille et une attestation de participation à ce regroupement, ma joie est grande ce qui est encourageant pour moi. Ca dépasse l’argent qu’on n’aurait pu me donner pour ramener dans le Sud-ouest, de retour je dirai aux miens que voilà ma récolte glanée. Mais, quand je pense à la situation qui se vit dans le Sud-ouest depuis un temps, je coule les larmes. Ainsi, je supplie le gouvernement de faire l’impossible pour que le calme revienne, et que cette situation trouble s’arrête. Il y’a plein d’athlètes qui aurait pu venir compétir à Ebolowa mais les gens vivent dans la peur, ils ne peuvent pas sortir. Moi j’ai pris mon courage parce que je me suis fait ce défi avec l’aide de mon dieu qui balise mon chemin.


2°- SEH Pascal Blaise
Athlète Fecasdep Sud

pascal_Blaise_SEH
Ma force vient de la volonté que j’affiche à mener des activités sportives ceci malgré les conditions précaires et difficultés, nous avons l’endurance au travail. Je n’ai pas de coach, je me bats seul et avec les autres déficients, on se soutient. Je sors du championnat d’Afrique au Nigeria où j’ai été 4 ème de ma catégorie, je me suis dit que si j’avais un encadrement j’aurai fait mieux. Nous sommes dans de très mauvaises conditions de travail, on se débrouille juste. Ce que nous avons vu au Nigeria, on a cru être en Europe avec le matériel professionnel de travail et les salles de jeux. Je pense que si nous sommes suivis et encadrés davantage, on pourra s’attendre à plus de performance. Et je profite de l’occasion pour lancer un appel aux déficients qui n’ont pas encore intégrés les groupes de le faire car, seul on ne peut pas faire de grandes choses, avec l’entraide on y peut. Nous sommes infiniment reconnaissant des bienfaits des responsables du comité régional qui essayent de faire avancer les choses à la limite de leurs possibilités.
 

Propos recueillis par
Jacques Pierre SEH

 

Lire aussi : SUD,Pierre Désiré Engo apparait en public à Alen
Lire aussi : Kalkaba Malboum: »Le sport porte les valeurs de paix »
Lire aussi : Team Cameroon Finalises Training for All Africa Games

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Sport

DANS LA MEME RUBRIQUE : Sport

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 139
Décès 6
Guéri: 5
Actif : 128
Source MINSANTE
Mise à jour 29/03/2020 à 20:40:16

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Hommage au légendaire artiste Manu Dibango

    Le légendaire artiste camerounais Manu Dibango, que je me plaisais lors de nos rencontres, à appeler « Tonton Dib"s » s'est éteint à l'âge de 86 ans.

  • Le SDF s'exprime sur la pandémie du Coronavirus

    L'intégralité du communiqué parvenu à notre rédaction.

  • Mon Manu à moi

    Témoignage. A l’annonce de la disparition de l’icône, c’est comme si tous s’étaient passés le mot : chacun excipe une photo de manu et lui, preuve que cet homme a donné à chacun de ses fans, l’occasion...

  • Le premier ministre évalue ses 13 mesures dans la lutte contre le COVID-19

    Déclaration du Premier ministre à l'issue de la réunion interministérielle d'évaluation des mesures édictées le 17 mars dernier , tenue ce jour à l'Immeuble Étoile.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé