Cameroun - Consommation. Saisie de 5 300 kg de découpes de poulets et 100 cartons de sardines

cameroun24.net Lundi le 30 Décembre 2019 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Un appel anonyme à partir du numéro vert du ministère du Commerce a dénoncé la présence totale de 212 cartons de 25 kg chacun, contenant des découpes de poulets et une centaine de cartons de sardines impropres à la consommation dans un domicile privé à Yaoundé relate Ecomatin.


La brigade nationale de contrôles et de répression de la fraude du ministère du Commerce (MINCOMMERCE) a procédé, le 8 octobre dernier, à la saisie de découpes de poulets interdits de commercialisation au Cameroun. C’était dans un domicile privé, au quartier Awae Escalier à Yaoundé. La découverte fait suite à une dénonciation via le 1502, numéro vert récemment lancé par ce département ministériel. Au total, 212 cartons de 25 kg chacun (au total 5300 kg) et une centaine de cartons de sardines, elles aussi non conformes aux normes en vigueur sur l’ensemble du territoire national.

Ces saisies interviennent après la confiscation d’environ environ 1 000 litres d’huiles de palme brute et raffinée au marché de Biyem-Assi, toujours dans la capitale camerounais, par la brigade nationale de contrôles du Mincommerce, le 4 octobre. Les huiles saisies ne justifient d’aucun élément de traçabilité et leur propriétaire ne dispose pas de certificat de conformité attestant de la qualité des produits vendus. Pire, ces huiles sont manipulées dans des conditionnements d’hygiène exécrables. Ils exposent ainsi les consommateurs à toutes sortes de maladies cancérigènes. Une autre escale de cette opération a conduit les agents du Mincommerce au quartier Mimboman, où une boulangerie opérant dans la clandestinité a été mise sous-scellées pour non-respect des règles d’hygiène.  « Le pain proposé aux divers clients est produit de manière artisanale dans un petit local insalubre et comme l’huile ci-dessus, n’offre aucune garantie de sécurité alimentaire pour les consommateurs », indique la Brigade.

Le Mincommerce encourage les Camerounais à signaler toute activité commerciale suspecte et illicite à la Brigade nationale des contrôles et de la répression des fraudes, en appelant gratuitement le 1502. Ce numéro, lancé le 25 septembre dernier par Luc Magloire Mbarga Atangana, vise l’assainissement de l’espace commercial et davantage de protection du consommateur. Le citoyen peut dorénavant joindre directement la Brigade nationale des contrôles et de la répression du ministère du Commerce pour dénoncer tout abus, activité ou pratique commerciale suspecte.

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Consommation

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 13711
Décès 328
Guéri: 11114
Actif : 2269
Source MINSANTE
Mise à jour 01/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Convertisseur

Meteo Yaoundé