Cameroun - France. Une refondation des relations entre la France et les entreprises camerounaises exigée par le GICAM

cameroun24.net Le 29 octobre 2019 3578 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
En visite au Cameroun, le ministre des Affaires étrangères de l’Hexagone a rencontré les membres du GICAM qui lui ont présenté leur vision pour une établir de nouvelles bases du partenariat entre l’Hexagone et le monde des affaires camerounais écrit Ecomatin.

Lors d’une visite effectuée au Cameroun les 23 et 24 octobre 2019, Jean-Yves Le Drian était l’invité du Groupement inter patronal du Cameroun (GICAM) au siège de cette institution à Douala. Rencontre au cours de laquelle le président du GICAM, Célestin Tawamba, a exprimé le souhait de la communauté des affaires du Cameroun que cette rencontre marque le point de départ de la refondation du partenariat entre la France et le monde des affaires camerounais. « Il s’agit de redéfinir cette relation dans le sens d’un partenariat rénové, responsable, équilibré, ouvert et fécond, dans lequel l’Entreprise et le secteur privé sont placés au cœur de la stratégie de développement », a-t-il indiqué.

Cette dynamique souhaitée reposerait sur plusieurs principes. Les patrons  camerounais pensent en effet que cela devrait passer par l’appui à l’amélioration du climat des affaires propice au développement des entreprises et donc à la création de la richesse et d’emplois ; la prise de mesures appropriées pour améliorer la fluidité des opérations des transferts et à dissiper les inquiétudes portant sur le risque de dévaluation du franc CFA, afin de rétablir un minium de confiance avec nos partenaires.

La refondation du partenariat reposerait également sur le renforcement des capacités des personnels de l’administration et l’acquisition d’une culture pro-business, ainsi que l’affectation d’une partie du financement du Contrat désendettement-développement (C2D) à la reconstruction des infrastructures prioritaires dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du Grand Dialogue National. La réorientation d’une partie de l’aide publique au développement vers les secteurs privés productifs à fort potentiel d’emploi, le changement de paradigme des modalités d’appui au secteur privé des organismes spécialisés afin d’adapter les financements aux besoins et spécificités des Pme, et l’infléchissement des programmes du FMI dont la mise en œuvre dans nos pays se traduit en général par une pression fiscale accrue et contre-productive sur les entreprises du secteur formel déjà fragilisées par les coûts de facteurs, sont d’autres pistes à explorer.

Jean-Yves Le Drian, dans sa prise de parole, a révélé que sa présence au Cameroun rentre dans le cadre de la relance du partenariat entre ce pays et la France, telle que voulue par son président Emmanuel Macron. Il a acquiescé que cette relance passe par un partenariat entre les entreprises camerounaises et françaises. La France souhaite aussi renforcer le Cameroun dans l’intégration nationale, l’amélioration du climat des affaires reconnaissant l’existence de contraintes telles que la fiscalité, les délais de transfert de fonds, le contexte d’insécurité… Disposée à aller jusqu’au bout de son engagement, elle a relancé  le dialogue sur le sujet des devises, les arriérées de paiement de certaines entreprises françaises et suit de près l’engagement du soutien budgétaire.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - France

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Une deuxième marche anti-française ce jour à Yaoundé

    Un groupe d'une dizaine de jeunes ont de nouveau marché ce jour devant l'ambassade de France à Yaoundé a constaté cameroun24.

  • La BNCRF débusque un réseau de vins et whiskies de contrebande à Douala

    La Brigade nationale des contrôles et de la répression des fraudes (BNCRF) a mené, mi-février à Douala, une opération coup de poing qui a permis la saisie de cartons de vins de marque « Château Barreyres »...

  • Vers l'audit de la Cicam, très endettée

    C’est l’entreprise Caeac qui a été retenue pour réaliser cette opération qui durera trois mois.

  • Garoua prend le relais des marches anti-française au Cameroun

    Depuis ce matin un groupe de Jeune arpente les rues de la ville brandissant des pancartes anti-macron a constaté cameroun24.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé