Cameroun : 1000 policiers et gendarmes formés à la lutte contre les engins explosifs improvisés par le réseau Francopol

Cameroun - Sécurité. Cameroun : 1000 policiers et gendarmes formés à la lutte contre les engins explosifs improvisés par le réseau Francopol

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Revoir un Programme TV | Grille des Programmes TV | Où Vendre au Cameroun | Où Danser au Cameroun | Où Dormir au Cameroun |

1000 policiers, gendarmes et quelques sapeurs-pompiers camerounais viennent achever un stage d’un an offert par le Réseau international francophone de formation policière (Francopol) écrit IC.


Depuis juin 2018, Francopol a permis aux éléments des forces de défense et de sécurité du Cameroun de bénéficier d’une formation. Elle vise à les outiller à la lutter contre le terrorisme, et plus particulièrement contre Boko Haram, à travers la sensibilisation sur les engins explosifs improvisés et les précurseurs chimiques d’explosifs. Et pour cause, dans la zone de l’Extrême-Nord du Cameroun en particulier, l’on a enregistré plusieurs attentats à la bombe. Bilan : des centaines de morts depuis 2014. L’usage des engins explosifs s’est étendu dans d’autres régions en crise du pays (Nord-Ouest et Sud-Ouest).

La formation des Camerounais a commencé à Yaoundé, et s’est poursuivie à Maroua (situé dans la région qui subit le plus les attaques de Boko Haram), Garoua et Douala. À la fin, des mallettes pédagogiques d’« engins explosifs improvisés » ont été remises aux experts formateurs de la police et de la gendarmerie nationale camerounaise.

Le Cameroun, à travers la direction générale de la sûreté nationale, la gendarmerie et l’École internationale des forces de sécurité (Eiforce), est membre de l’association Francopol, créée en septembre 2008.

S.A

Regardez Canal 2 | Canal 2 Movies | Equinoxe | STV | CRTV | BoomTV | LTM

Société