Cameroun : Le report de la présidentielle réclamé par des  des syndicalistes

Présidentielle 2018. Cameroun : Le report de la présidentielle réclamé par des des syndicalistes

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

L’Union générale des travailleurs du Cameroun (UGTC), dans communiqué a demandé le report de l’élection présidentielle prévue pour le 7 octobre 2018 à cause de la « situation tendue » dans les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest en proie à des violences sécessionnistes rapporte APA ce jeudi.


Ce faisant, la centrale syndicale appelle les neufs candidats en lice pour la présidentielle à « trouver un terrain d’accord, pour procéder au renvoi du scrutin du 7 octobre 2018 ».

Au regard de la situation actuelle, il serait judicieux de résoudre d’abord la crise qui paralyse cette partie du pays depuis la fin de l’année 2016.

Pour y parvenir, l’UGTC «compte sur le patriotisme des candidats à l’élection présidentielle pour déterminer les modalités du renvoi de ladite élection et se propose de faire partie des médiateurs pour ramener la paix sociale dans les deux régions particulièrement concernées».

En cas de renvoi, l’UGTC pense qu’il faudra profiter du temps pour organiser « un dialogue national » où seront impliquées toutes les forces vives du pays, notamment la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (CENC), les églises protestantes, l’organisation musulmane au Cameroun, le mouvement syndical, des ONG des droits de l’homme et des représentants de des partis politiques.

Deuxièmement l’UGTC pense que le dialogue pourra donc se faire au niveau national avec la synthèse des propositions formulées dans les régions avant leur dépôt sur la table d’examen du Gouvernement.

Mbog Achille
 

Société