Cameroun - Politique. Cameroun : Les choses changent !

cameroun24.net Dimanche le 08 Décembre 2019 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Pour le politologue Richard Makon, le régime de Yaoundé est agonisant.

ADS



LES CHOSES CHANGENT !!!

Quand vous voyez le nombre d'élus locaux, parlementaires et conseillers municipaux, qui est honni, apostrophé, insulté, hué et parfois pourchassé comme des chiens galeux, dans des localités où hier encore ces élus étaient traités comme des rois, et crains comme des cerbères, vous vous dites que les choses changent déjà...
Vous vous dites que finalement certains gouvernés commencent à se rendre compte de leur force !

Oui, parce que les choses changent ! Nous avons vu au Nord, au Sud, à l'Est, à l'Ouest, dans des localités qu'on disaient acquises à certains dignitaires, des populations décidées à se défaire du joug souvent malfaisant de ces derniers. Et ça ne fait que commencer !

Oui, les choses changent !
Le régime qui nous gouverne s'accroche comme il peut à ses certitudes et à ses acquis, de plus en plus incertains. Le système tout entier n'avait jamais subi, en un laps de temps aussi court, autant de coups, de secousses et de pressions.

L'ordre gouvernant est essoufflé, et son autisme traduit en réalité ses doutes et ses peurs les plus grandes.

Le parti-État est lui aussi malmené par des contradictions internes et des bruits de contestations d'une jeunesse de plus en plus politisée qui multiplie les demandes de réformes et de changement.

L'administration en pleine mutation éprouve de plus en plus des difficultés à réussir ses entreprises de verrouillage de l'espace politique et de rétrécissement du champ des libertés.

Les choses changent !
L'opposition, malgré ses lacunes, constitue aujourd'hui une force politique réelle, qui travaille à convaincre qu'elle peut durablement s'imposer comme une force d'alternance.

Les choses changent, et lorsque vous voyez les mobilisations d'une certaine jeunesse, courageuse, audacieuse, déterminée et hardie, qui s'élève aux dessus des clivages et des divisions le plus souvent superficielles, dans le but de construire des synergies pour la transformation et le progrès de notre société, vous vous dites qu'un leadership nouveau se construit là !
Et là vous comprenez pourquoi le sage africain a dit, "dans la forêt on entend toujours le bruit des arbres qui tombent, mais jamais celui des arbustes qui bourgeonnent.

Le choses changent...
Elles changeront encore davantage, qu'on le veuille ou pas !
Elles changent pour le bénéfice de tous et non contre certains !
Le mal progresse du fait de l'inaction des hommes de bien !!
Alors, courage à toutes les forces de changement qui croient en un Cameroun plus juste, plus beau, plus prospère et plus grand !!!

 

Richard Makon.

Lire aussi : Mise en garde du chef Sokoudjou Jean Rameaux: Les notables Bamendjou exigent les excuses du préfet des Hauts-plateaux
Lire aussi : Olivier Bibou Nissack : «Nous sommes dans le temps KAMTO au service exclusif du redressement du Cameroun et du salut des Camerounais »
Lire aussi : Un avocat camerounais accuse Julie Oyono de vouloir museler ses compatriotes sur facebook

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Politique

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

ADS

ADS

Facebook

ADS

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 17255
Décès 387
Guéri: 15320
Actif : 1548
Source MINSANTE
Mise à jour 29/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article