Cameroun : fortunes diverses pour les banques

Cameroun - Finance. Cameroun : fortunes diverses pour les banques

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Si les entrepreneurs africains commencent à être séduits par le secteur des banques pour diversifier leurs activités c'est parce qu'elle apparaissent comme des valeurs solides.

 Ce n'est pas forcement le cas au Cameroun où des grands noms du secteur bancaire ont connu des échecs marquants écrit Jeune Afrique.

Il y a certes la réussite d’Afriland First Group de Paul Kammogne Fokam, présent dans sept pays. Mais l’histoire bancaire du Cameroun traîne deux échecs retentissants. Le plus connu est celui du groupe Commercial Bank Cameroon (CBC), fondé en 1997 par le magnat Victor Fotso et dirigé par son fils Yves-Michel Fotso. En 2009, les pertes cumulées du groupe s’élèvent à 8,6 millions d’euros, et le régulateur décide de placer les filiales camerounaise, centrafricaine, tchadienne et santoméenne sous administration provisoire. Tandis que Yaoundé prend le contrôle de CBC. Sa situation ainsi que celle d’Union Bank of Cameroon préoccupent toujours les autorités.

Moins connue, Amity Bank, lancée en 1993 par Lawrence Tasha Loweh, un ancien cadre de la Société nationale d’investissement et de Chase Bank Cameroon. Croulant sous le poids de créances douteuses, l’établissement est placé sous administration en 2006 et repris en 2009 par le groupe Banque atlantique de Bernard Koné Dossongui, à la suite d’un accord avec Yaoundé.

Omer Mbadi  à Yaoundé

Société