Cameroun - Agriculture. Ces bénéfices liés à la professionnalisation des planteurs de Cacao

cameroun24.net Le 13 septembre 5732 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le livret du producteur et la carte professionnelle, des documents qui rentrent dans cette professionnalisation et qui sont à présent distribués dans les bassins de production, permettent non seulement l’identification du producteurs, mais également de nombreux autres avantages comme des facilités d’obtention des crédits dans les établissements bancaires écrit Ecomatin.

La production du cacao au Cameroun fait donc désormais partir des professions reconnues sur le plan national et international. Grâce à la professionnalisation des planteurs de cacao implémentée par le Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC), avec en prime un programme d’identification des producteurs de cacao, certains d’entre eux disposent désormais d’une carte professionnelle de planteur et d’un livret du planteur. Au CICC, l’on informe qu’environ 20 000 cartes et livrets ont déjà été produits. Et, leur distribution a commencé de manière solennelle lors du lancement officielle de la campagne cacaoyère 2019-2020 à Sangmélima, dans la région du Sud, au cours d’une cérémonie présidée par le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana. Cette distribution qui va s’étendre sur l’ensemble des bassins de production du cacao, s’est poursuivie, hier, 10 septembre 2019 à Obala,dans le département de la Lékié, région du Centre. Dans ce grand bassin de production de cacao, 1 176 producteurs issus des coopératives de producteurs de Sa’a, Obala, Monatélé, Elig-Mfomo, Batsenga, Ebebda, Evodoula, ont reçu leurs cartes professionnelles et livrets des mains du préfet du département de la Lékié, Patrick Simou Kamsu, mais également du président exécutif du CICC, Apollinaire Ngué.

Comme l’a rappelé le secrétaire exécutif du CICC, Omer Malédy, ces documents, qui placent le Cameroun au peloton de tête dans les filières les mieux organisées, regorgent des avantages énormes. Le livret du planteur par exemple qui permet l’identification du planteur, est un attribut de professionnalisme, il y est consigné tous les détails liés à la commercialisation du cacao. Par conséquent, il est un outil essentiel dans la lutte contre le phénomène de coxage. La carte professionnelle du producteur quant à elle, sera désormais sa pièce d’identité et d’authentification, en lui offrant une reconnaissance par l’Etat. Cette pièce, ajoute-t-on, installe le cacaoculteur dans une plateforme et le connecte à un réseau national et international. C’est grâce à cette pièce d’identité du planteur qu’il pourra désormais accéder à la prime qualité décidée par le Chef de l’Etat, et qui sera distribuée dans les prochains jours par le ministère du Commerce. Egalement, le producteur pourrait bénéficier des crédits et appuis divers de sa coopérative d’attache, tout comme des crédits dans les établissements financiers. Et même au sein du CICC, l’accès aux appuis divers, activités et formations, reste désormais conditionné par la détention de cette carte professionnelle. L’on n’oublie pas les appuis du Fonds de développement du cacao et du café (Fodecc) et de différents ministères sectoriels.

Au CICC, l’on entrevoit même déjà y ajouter une révolution technologique, avec l’introduction dès mai 2025 d’une puce dans cette carte professionnelle. Et toutes les informations concernant un producteur et sa production seront contenues dans cette puce. Il ne reste plus donc, comme l’a rappelé le préfet de la Lékié, que les producteurs puissent bénéficier effectivement des avantages liés à cette carte, pour lutter efficacement contre le coxage. Et surtout, qu’il y ait une plus grande collaboration entre les producteurs et les autorités administratives afin d’inciter tous les producteurs à posséder cette carte. Ce qui permettrait de déterminer avec exactitude leur nombre, et peut-être les meilleures statistiques de production du cacao.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Agriculture

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Cameroun vs Cap Vert : « Représenter mon pays est un privilège » déclare John Mary Uzuegbunam

    L’attaquant de Shenzhen a été convoqué pour remplacer Jean Pierre Nsame. Une première convocation pour le natif d’Anambra au Nigeria qui a dit sa satisfaction à notre micro.

  • Cameroun vs Cap Vert : « Je n’ai pas de pression » dixit Toko Ekambi

    Le meilleur joueur de la Liga du mois d’octobre Karl Toko Ekambi est présent dans la tanière. Il a donné ses impressions avant la rencontre de mercredi face au Cap-Vert.

  • Cameroun vs Cap Vert : « J’aurai préféré les deux » déclare Ignatius Ganago

    Présent dans la tanière des Lions Indomptables qui affrontent ce mercredi le Cap Vert, l’attaquant de l’OGC Nice Ignatius Ganago qui aurait pu être avec la sélection U23 qui dispute la CAN de cette catégorie a...

  • Cameroun vs Cap Vert : « nous sommes prêts pour ce match » dixit Didier Ze Lamkel

    Convoqué pour la première fois dans la tanière des Lions Indomptables, Didier Ze Lamkel a répondu à nos questions.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé