Cameroun - Energie. Cameroun: 34 milliards d’une entreprise indienne pour l’hydraulique

cameroun24.net Mercredi le 26 Décembre 2018 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
La firme indienne Wpil va investir trente-quatre milliards de francs CFA au Cameroun pour la réalisation d’un projet d’adduction d’eau potable couvrant vingt localités à travers le Cameroun, a-t-on appris mercredi auprès du ministère de l’Eau et de l’Energie.

ADS


Sur la base d'un contrat commercial signé avec ce ministère, la firme indienne va permettre la conception, la réhabilitation et la construction des systèmes d’approvisionnement en eau potable dans 20 centres semi-urbains du Cameroun, dans dix-huit mois relate APA.

« Nous allons commencer par l’étude de faisabilité et ensuite la phase réalisation va prendre effet », a assuré Nkah Godlove Forlack de Ceo Group Nkah Engineering, partenaire local de l’entreprise indienne Wpil.

Pour sa part, le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, a indiqué que « ce projet est aussi un appui aux efforts du gouvernement pour l’amélioration du niveau d’accès aux services d’eau potable et d’assainissement ».

De même, il « a apprécié la démarche de l’entreprise en insistant sur l’effectivité mais surtout la qualité du travail qui sera livré ».

Actuellement, la capacité de production d’eau, d’après les chiffres de la Cameroon water utilities corporation (CAMWATER), l’entreprise publique chargée de la production d’eau potable, est de 731.080 m3 par jour.

Par ailleurs, il est question aujourd’hui d'accroître les capacités de stockage et de traitement pour atteindre un taux d’accès à l’eau potable de 75% d’ici 2020, alors que ce sont juste moins de 40% de la population du pays qui ont accès à l’eau potable.

Toutefois si la quantité d’eau que vont produire ces centres d’approvisionnement n’a pas été précisée, ces nouvelles infrastructures pourraient résorber, en partie, le problème d’accès à l’eau potable dans certaines localités.

Mbog Achille

Lire aussi : L’entrée de Chevron en Guinée équatoriale et au Cameroun pourrait être un tournant pour l’industrie gazière d’Afrique centrale
Lire aussi : Le russe Gazprom a aidé le Cameroun à exporter près 158 000 tonnes GNL

 

Regardez

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article