Crise Anglophone. Cameroun: Peur et regain de violence

cameroun24.net Le 6 septembre 2018 235 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Au Cameroun, la peur s'installe dans les villes anglophones cibles des affrontements armés à répétitions entre force de l'ordre et séparatistes rapporte BBC.



De nombreux habitants quittent la ville de Bamenda, à cause de la présence massive des soldats mais aussi des combattants sécessionnistes qui de temps en temps font irruption au centre des populations tirent et sèment la panique.

Attaques, enlèvements, assassinats, incendies... les villes et villages des régions anglophones du Cameroun deviennent de plus en plus invivables pour les populations prises entre deux feux dans des affrontements meurtriers qui opposent les forces de sécurité aux groupes armés séparatistes.

Depuis fin 2017, des militaires et policiers ont été abattus et une centaine de civils y ont perdu la vie.

De nombreuses personnes ont dû fuir leurs logements pour échapper aux violences.


Ce mercredi par exemple, Bamenda reprend vie, après deux jours d'intenses agitations marquées par des affrontements armés.

Une occasion saisie par certains habitants pour quitter la ville.

Dans son rapport publié le 12 juin 2018, Amnesty International s'inquiète des violences dans les régions anglophones du Cameroun.

L'ONG qui parle de "meurtres de militaires, d'actes de tortures commis sur les civils, des écoles incendiées, d'agressions contre enseignants" et pointe un doigt accusateur en destination des séparatistes armés et des forces de sécurité.

Sous le couvert de l'anonymat, un francophone résidant à Bamenda appelle à la concrétisation du dialogue prôné par les observateurs de la crise camerounaise.

En attendant, la contestation ne cesse de grandir et de se radicaliser dans les deux régions anglophones, où vivent environ 20% des 23 millions de Camerounais.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Crise Anglophone

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • En 19 ans d’activités, le centre d’arbitrage du Gicam a prononcé 75 sentences

    Le Centre de médiation et d'arbitrage du Groupement inter patronal du Cameroun a officiellement lancé ses opérations d'arbitrage, le 7 novembre 2019 à Douala relate Ecomatin.

  • Pénurie du gaz domestique à l’Extrême-Nord du Cameroun

    Depuis plus de deux semaines, il est très difficile de s’approvisionner en gaz domestique dans la ville de Maroua, la capitale régionale de l’Extrême-Nord du Cameroun, révèle le trihebdomadaire régional...

  • La croissance économique du Cameroun ralentit en 2019 à cause des défis sécuritaires et l’incendie à la Sonara

    Au sortir de la 5e revue de son programme économique et financier triennal (2017-2019) avec le Cameroun, le 8 novembre 2019, le Fonds monétaire international (FMI) a exprimé son satisfécit sur la conduite de ce...

  • Plus de 143 infractions aux examens 2019 recencées par l’office du Baccalauréat

    Les membres du Conseil d’administration, réunis lors de la 63ème session ordinaire parlent de blâmes, suspensions et poursuites judiciaires.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé