Can 2021. Complexe sportif d’Olembe : Le rétropédalage de Gruppo Piccini

cameroun24.net Le 9 décembre 2019 7138 Sport Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Un procès-verbal d’évaluation des travaux a été signé des parties pour permettre à Magil de travailler vendredi dernier à Yaoundé relate le journal Le Jour.

Il y aura un important mouvement dans la ville de Yaoundé ce lundi, 9 décembre 2019. Un convoi de 31 camions va traverser toute la ville en provenance de Douala en direction d’Olembe. Il est annoncé pour les cours de 12h et 13h. Il s’agit là, du matériel de travail de l’entreprise Magil Construction, repreneur du chantier de construction du Complexe sportif d’Olembe, après la résiliation du contrat qui liait Gruppo Piccini à l’Etat du Cameroun dans le cadre de ce travail. Magil peut désormais se déployer en toute sérénité. Ceci à la suite des actes signés vendredi dernier par les deux entreprises, après l’évaluation des travaux effectué par Piccini. C’est en fait depuis jeudi que les choses ont déclenché avec Nasseri Paul Bea, le Gouverneur de la région du Centre, président du Comité de site de Yaoundé, pour l’organisation du Cocan 20-21. Il a conduit à Olembe une mission d’évaluation de l’état des travaux du Complexe.

Outre le président du Comité de site de Yaoundé lui-même, il y avait les représentants du maitre d’ouvrage qu’est le ministère des Sports, les représentants de l’ingénieur de marché qui est le ministère des Travaux Publics, les représentants du ministère des Marchés Publics, les représentants de Piccini et Magil. Ils ont alors effectué une évaluation des travaux pour situéer à quel niveau ils se trouvent au moment de la clôture du contrat de Piccini. Ils ont donc évalué, que ce soit l’aire de jeu, la façade extérieure du stade, les infrastructures annexes (Centre commercial, hôtel 5 étoiles de 70 chambres, la piscine olympique, la salle de gymnastique, les autres aires de jeux en d’autres disciplines…) et tout ce qui est au niveau de ce Complexe. Un procès-verbal a été dressé à la fin de toute cette évaluation. Ce procès-verbal a été signé par l’ensemble des parties, y compris le ministre des Sports qui est donc arrivé sur les lieux vendredi dernier pour sceller cela. Toutes les parties ont signé. Et à partir de ce moment, Magil peut harmonieusement commencer les travaux.

Ceci permet de comprendre que Gruppo Piccini a décidé de lever le pied, par rapport à la menace de procès qu’il entendait intenter contre l’Etat du Cameroun, dans son communiqué signé le même jour, 29 novembre 2019, par le ministre des Sports Narcisse Mouelle Kombi, résiliant le contrat de construction de ce complexe qui liait le Cameroun à l’entreprise italienne. « Gruppo Piccini fera valoir ses droits et entamera les procédures pour protéger ses intérêts sur le plan national et international », écrivait Piccini dans son communiqué, donnant 72h à l’Etat du Cameroun pour revenir sur sa décision. De même lors de la cérémonie de clôture effective du contrat de Piccini et le transfert immédiat de la responsabilité du chantier à l’entreprise Magil, du 3 décembre 2019, Piccini ne s’était pas fait représenter.

Ce qui confirmait la thèse d’une improbable collaboration aux prescriptions que faisait le Pr Narcisse Mouelle Kombi. « J’ai instruit une inspection indépendante mais impliquant les principales administrations concernées, la maîtrise d’œuvre et l’entreprise Piccini. A l’issue de ce travail, qui doit commencer ce mercredi 4 décembre 2019, j’attends que soit dressé un procès-verbal complet indiquant la qualité, la quantité et la valeur du matériel. Je voudrais attirer votre attention sur le fait que cette inspection d’évaluation permettra d’arrêter le décompte définitif en rapport avec l’opération liée au contrat avec Piccini », recommandait le maître d’œuvre.

Rétropédalage de Piccini
La présence de Piccini à Olembe depuis jeudi, 5 décembre 2019 pour l’évaluation de ces travaux justifie le fait que l’entreprise italienne s’est rétractée. Selon nos sources, sur conseil de l’Ambassade d’Italie, après recoupement de toutes les informations relatives à ce contrat de construction du Complexe d’Olembe, Piccini a décidé de plier et en acceptant la collaboration avec Magil. Mais surtout un arrangement amiable avec le Cameroun, qui selon le diplomate, est dans son bon droit. « Il n’est pas question qu’une entreprise discrédite ou ternisse l’image d’un pays. Pourtant, l’efficacité des autres entreprises italiennes a toujours été démontrée », croit savoir notre informateur. Piccini a commencé d’ailleurs à enlever son matériel roulant tels les engins lourds, des grues et autres logistiques. La balle est maintenant dans le camp de Magil, qui annonçait à travers Franck Mathière, son vice-président chargé des opérations internationales, que le travail va immédiatement commencer par le nettoyage du chantier et l’attaque directe sur la pelouse. Donnant d’ailleurs rendez-vous au maître d’œuvre dans trois semaines pour avoir déjà une pelouse construite.

Achille Chountsa

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Can 2021

DANS LA MEME RUBRIQUE : Sport

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Urgent, CAN 2021: du 9 janvier au 6 février 2021

    L'information a été confirmé ce matin à Yaoundé par le Président de la CAF comme nous l’annoncions.

  • CAN 2021 : La compétition se jouera finalement en janvier

    Un comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) se réunira en urgence ce 15 janvier à Yaoundé pour officialiser la décision de faire jouer la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en janvier...

  • Voici pourquoi François Ngoumou a quitté Dragon FC de Yaoundé

    Après avoir tenu en échec Bamboutos FC de Mbouda au stade du centre technique de la Fécafoot à Yaoundé (0-0), François Ngoumou, 24 heures après, a décidé de quitter Dragon FC de Yaoundé pour déposer ses...

  • La CAF convoque enfin deux arbitres camerounais pour le CHAN 2020

    La CAF a publié une liste de 22 arbitres et 20 arbitres assistants qui ont été sélectionnés pour le préparer le CHAN 2020 qui se disputera du 4 au 25 avril 2020 au Cameroun.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé