Lutte contre Boko Haram. Deux soldats camerounais tombent au front contre Boko Haram au Nigeria

cameroun24.net Le 9 janvier 2018 712 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les dépouilles de deux soldats camerounais, membres de la Force multinationale mixte de l’Union africaine (FMM-UA), abattus par des éléments présumés de la secte islamiste Boko Haram dans la forêt nigériane de Sambisa, ont été remises lundi soir à l’armée camerounaise dans la ville de Maroua (Extrême-Nord), relate APA citant des sources sécuritaires.


Selon les premières données, recueillies au téléphone par APA, ces militaires, qui font par ailleurs partie d’un contingent éliminé et dont le chiffre n’a pas été précisé, participaient à des opérations coordonnées avec les armées du Niger, du Nigeria et du Tchad dans le cadre d’une stratégie d’encerclement du mouvement jihadiste dans son fief réputé.

Ainsi pris en tenaille dans sa base arrière, Boko Haram n’en continue pas moins de mener des incursions sporadiques dans l’Extrême-Nord camerounais à l’instar de cet assaut, mené dans la nuit de lundi à mardi dans la localité de Dzamazaf et qui a coûté la vie à un membre du comité de vigilance, les agresseurs ayant par ailleurs saccagé une église et emporté une dizaine de bœufs.

Le 2 janvier dernier, ce sont deux autres kamikazes, présumées appartenir à cette organisation terroriste, qui ont été interpellées à Mora, autre localité adossée à la frontière avec le Nigeria et objet de fréquentes incursions armées.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Lutte contre Boko Haram

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Le Port Autonome de Douala débouté par la Cour suprême

    La Chambre Administrative de la Cour suprême a donné gain de cause à Bolloré en rejetant le pourvoi en cassation du PAD a appris cameroun24.

  • Plusieurs ministres camerounais interdits de sortir du territoire national

    L'information est rendue publique par le journaliste d'investigation David Eboutou.

  • Le corps sans vie d'une princesse mariée trouvé dans une auberge à l'Ouest

    Le cadavre sans vie de la fille du Chef Bagnoun, une localité située dans le département du Nde, Région de l'Ouest a été retrouvé lundi dernier à l'hôtel Mbatchou à Bazou toujours dans la région de l'Ouest,...

  • Un journaliste de la télévision canal 2 international violemment agressé

    Julio Tresor Tanon en service dans cette télévision privée camerounaise fait le récit de l'agression dont il a été victime.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé