Cameroun - Corruption. En 2018, L’Agence nationale d’investigation financière a reçu 670 déclarations de soupçons de blanchiment de capitaux au Cameroun

cameroun24.net Le 1 mars 2019 1861 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les parties impliquées dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme au Cameroun se montrent de plus en plus offensives. C’est du moins ce qui ressort de l’évaluation du dispositif national de lutte contre ces phénomènes, lancée le 25 février 2019, dans la capitale économique camerounaise.


En effet, alors que ces parties prenantes n’avaient transmis que 83 déclarations de soupçons à l’Agence nationale d’investigation financière (Anif) au cours de l’année 2008, le nombre de déclarations de soupçons reçues par l’Anif a atteint 670 en 2018, apprend-on officiellement.

En effet, selon les textes organisant son fonctionnement, l’Anif bénéficie de la collaboration des banques, établissements de microfinance, compagnies d’assurance et autres institutions assujetties. Au plan réglementaire, ces structures sont tenues de transmettre à la cellule de renseignement financier de l’Etat, des déclarations de soupçons en cas de transactions effectuées par leurs clients et portant sur des montants bien déterminés. Toute chose qui permet à l’Anif d’entrer en scène pour des investigations.

Le blanchiment des capitaux s’effectuant de plus en plus grâce à des investissements dans des secteurs tels que l’immobilier, apprend-on, l’Anif a également intégré les quincailleries dans la liste des structures et autres institutions assujetties à l’obligation de lui transmettre des déclarations de soupçons.

BRM

Lire aussi : Alerte : Le Ministre de Décentralisation n'a pas mandaté le PRONADEL pour un quelconque recrutement
Lire aussi : Les entreprises convaincues de corruption seront exclus du Groupement inter-patronal du Cameroun
Lire aussi : Transparency International classe le Cameroun 28e pays le plus corrompu du monde

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Corruption

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 5904
Décès 191
Guéri: 3568
Actif : 2145
Source MINSANTE
Mise à jour 30/05/2020 à 20:28:11

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Le fondateur de la Brigarde Anti-Sardinard CALIBRI CALIBRO s'exprime sur le régime de Yaoundé

    Depuis son échange avec Emmanuel Macron au Salon de l’agriculture, en février, le militant, fondateur de la Brigade anti-sardinards, a peur pour sa famille restée au Cameroun.

  • Appel à un code électoral consensuel : La réponse de Cabral LIBII à Me Christian Ntimbane Bomo

    La président du PCRN qui s considère comme leader de l'opposition parlementaire répond à l'avocat Me Christian Ntimbane Bomo, soutien de Maurice Kamto.

  • Six humanitaires de Survie Cameroon arrêté à Sangmelima

    Dans un communiqué parvenu à la rédaction de cameroun24, le président du commité de gestion de l'initiative Survie Cameroon annonce l'arrestation de six volontaires dans le Sud du Cameroun.

  • Appel à un code électoral consensuel, les leaders s'exprime : Maurice KAMTO

    Ces derniers jours plusieurs leaders se sont exprimés sur l'adoption au Cameroun d'un code électoral consensuel pour mettre un terme aux nombreuses crises qui frappe le pays. Cameroun24 publie quelques sorties.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé