En 2018, les dépenses imprévues causées par des menaces sécuritaires pourraient monter à 24 milliards FCFA au  Cameroun

Cameroun - Sécurité. En 2018, les dépenses imprévues causées par des menaces sécuritaires pourraient monter à 24 milliards FCFA au Cameroun

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Dans le rapport produit par le Fonds monétaire international (FMI) sur l’économie camerounaise, le 31 août, l’on apprend que les dépenses imprévues causées par des menaces sécuritaires dans le pays pourraient monter à 24 milliards FCFA en 2018.

 Raison pour laquelle, les autorités camerounaises ont proposé en juin dernier de reprofiler la consolidation budgétaire écrit IC.

C’est une avancée pour le Cameroun car, dans le cadre de l’accord économique qui les lie depuis juin 2017, le FMI a souvent reproché au pays de ne pas budgétiser les dépenses imprévues liées à la sécurité. Ce repère structurel a donc été rempli avec succès si l’on s’en tient à la deuxième revue du programme économique avec le FMI, appuyé par la Facilité élargie de crédit.

Le Cameroun fait face à plusieurs risques liés à la sécurité, mais le plus aigu concerne la crise dans les régions anglophones. En effet, la crise anglophone au Nord-Ouest et au Sud-Ouest a pris de l’importance au cours des derniers mois, et soulève des préoccupations sur la stabilité du pays, avec des coûts humanitaires et économiques croissants. Un plan humanitaire de 12 milliards FCFA a même été décidé par le gouvernement en mai 2018.

Dans l’Extrême-Nord, le groupe terroriste Boko Haram continue de perpétrer des attaques contre les militaires et les civils, mais l’ampleur des incidents reste limitée.

A l’Est, le grand nombre de réfugiés est à l’origine d’une situation d’instabilité.

S.A

 

Société

Lire aussi