Cameroun - Economie. Entre 2009 et 2016 , le nombre d’entreprises a presque triplé au Cameroun

cameroun24.net Le 14 novembre 5379 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Selon l’INS, l’implantation des entreprises sur le territoire national, la physionomie des activités économiques exercées, la taille ainsi que la forme juridique des entreprises ont été marquées par une nouvelle structuration au cours de cette période.

Une analyse comparative de l’Institut national de la statistique (INS) du Cameroun, publiée il y a quelques jours, présente l’évolution structurelle du tissu des entreprises entre 2009 et 2016. Il en ressort que sur cette période, le nombre d’entreprises existant sur le territoire national est passé de 93 969 lors du premier Recensement général des entreprises (RGE-1) à quelque 209 482 après le RGE-2 en 2016. Cette évolution s’explique, apprend-on, par plusieurs paramètres relate Ecomatin.

D’abord, l’on a observé un accroissement réel de la population des entreprises, dû à la croissance économique moyenne de 4% observée au cours de la période de référence. Ensuite, il y a eu un changement méthodologique résultant de l’élargissement du champ des unités dénombrées entre les deux recensements, dont l’impact est évalué à 16%. L’INS pense également que ces évolutions sont le résultat des efforts entrepris par l’Etat camerounais pour assainir l’environnement des affaires, avec notamment l’implémentation des Centres de formalités de création des entreprises (CFCE) dans les régions et la tenue régulière du Cameroon Forum Business (CBF).

Une répartition spatiale des entreprises montre que plusieurs régions du pays ont gardé la même proportion des entreprises, en l’occurrence l’Adamaoua et le Nord (3% chacune), le Centre (27%), le Littoral (37%). Par contre, dans la région de l’Est, cette proportion a doublé pour s’établir à 4%. Quant aux régions de l’Ouest et du Nord-ouest, elles voient leurs proportions baisser respectivement à 7% et 6%.

Par secteur, les choses ont également changé. Le nombre d’entreprises agricoles dans le tissu économique camerounais est demeuré faible, tandis qu’il se densifiait pour les entreprises extractives et de la transformation. Ainsi, le secteur primaire compte moins de 1% de l’ensemble des entreprises créées au Cameroun sur la période, impliquant que les entreprises agricoles sont très peu. Dans le secteur secondaire, analyse l’INS, on observe une légère progression de 13,3% en 2009 à 15,6% en 2016, avec une forte contribution de l’industrie agroalimentaire à ce repositionnement du secteur. Enfin, la proportion des entreprises dans le secteur tertiaire est restée importante : au cours de la période de référence, il englobait plus de 4 sur 5 des unités ; avec une part belle pour le commerce (51%) et une densification des activités d’hôtellerie et restauration, de transport et même de la banque-assurance.

Autre fait notable de l’analyse de l’Institut national de la statistique : les entreprises individuelles continuent d’être les plus nombreuses, représentant plus de 90% de l’ensemble. En sept années, la proportion des très petites entreprises (TPE) a progressé fortement (de 73% à 79%). Ce qui correspond, en 2016, à une population de 161 000 unités qui réalisent moins de 15 millions de FCFA de chiffres d’affaires. En revanche, l’importance des autres composantes à l’instar des moyennes entreprises (ME) et des grandes entreprises (GE) s’est réduite.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Economie

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Pour aménager le Lac municipal de Yaoundé, le Cameroun va emprunter de 12,6 milliards de FCFA

    Paul Biya a signé deux décrets le 4 novembre, pour instruire le ministre de l’Economie de contracter deux crédits auprès de la Deutsche Bank d’Espagne.

  • La Charte africaine sur la décentralisation ratifiée par le Cameroun

    Le chef de l’État camerounais a entériné, le 31 octobre 2019 par voie de décret, la Charte africaine des valeurs et des principes de la décentralisation, de la gouvernance locale et du développement local.

  • Les sites de Loumgouo et Latsit accueillent 181 familles après le drame de Gouatchie

    Les autorités locales ont entamé lundi 4 novembre l’installation de plus de 100 familles sur un espace de 17 hectares relate Ecomatin.

  • Maurice Kamto explique dans Jeune Afrique pourquoi son parti ne va pas aux élections

    L'intégralité de l'interview que le président du MRC a accordé au panafricain Jeune Afrique.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé