Cameroun - Politique. Fédération Bassa au Cameroun: Le Journaliste Camus Mimb reprécise la pensée du Pr Bahebeck

cameroun24.net Mardi le 30 Juin 2020 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
La sortie du Pr Bahebeck dans l'émission la vérité en Face sur Equinoxe Télévision continu de faire couler beaucoup d'encre et de salive.

ADS


En effet, le Pr Bahebeck posait au cours de cette émission l'épineux problème du découpage administratif hérité de la colonisation; Qui selon lui était fait à dessein pour affaiblir les communautés qui s'opposaient aux colons notamment les Bassa.

Lire la tribune de Martin Camus Mimb parvenu à cameroun24

BIEN COMPRENDRE LE PR BAHEBECK !

C'est quand même impressionnant ce que les gens sont capables de faire avec les arguments des autres. Ils ont réussi à déplacer le vrai problème que pose la réflexion du Pr Bahebeck, pour la tourner en dérision. Exactement comme ils ont fait lorsque la crise anglophone a commencé en disant : "Il y a des problèmes partout".

Le Pr Bahebeck pose un problème de fond...qui est l'héritage colonial. Vous ne pouvez pas chanter des cantiques tous les jours contre la colonisation, et refuser de reprendre le refrain de son héritage. En plus, il ne dit pas de façon systématique qu'il faut une région spécifique pour les Bassa! Il dit simplement, qu'il faut une logique administrative dans les découpages.

Dans la même émission, il dit clairement "mettez les Bassa dans la région du Littoral avec les Sawas ou dans la région du Centre ou du Sud". Mais pas les saucissonner pour mettre ici dans le plat du Sud, là-bas dans celui du Centre, et plus loin dans celui du Littoral. À défaut d'être intentionnel, ça déstructure même l'identité culturelle des peuples. Et c'est valable pour tous les autres peuples qui vivent la même tragédie.

Lorsque la RFA et la RDA se sont retrouvés dans la grande Allemagne d'antan en mettant au sol le Mur de Berlin dont nous célébrons la chute pour étaler notre savantisme occidentalisé, c'était quoi le but? Reconstruire l'identité d'un peuple ayant une souche identique. Quel mal il y a à rétablir une injustice coloniale? Et lorsque le Professeur Bahebeck prend l'exemple sur les Bamoun de façon ponctuelle, il n'ignore pas qu'il ya des souches qui peuvent se retrouver dans une ou deux autres régions.

Mais c'est marginal et personne ne pourra par exemple regrouper territorialement tous les Bassa. Mais au moins sur leur territoire de référence entre Douala et Yaounde, qu'ils soient regroupés dans une même entité. Ça n'enlèvera pas qu'il restera les Bassa dans le sud-ouest...Mais arrêtons d'éluder les vrais débats et les vraies questions à chaque fois. En plus, cette réflexion peut être juste complétée, modifiée et mieux orientée.

Le problème reste donc entier: Pourquoi conservons nous jalousement un héritage colonial qui avait d'autres objectifs que ceux de souder la plateforme sociologique et anthropologique entre les peuples ? Dis-donc applaudissez d'abord la fraîcheur d'un Sanaga Marin ! Bonne journée

Martin Camus Mimb

Lire aussi : Cambriolage chez Cabral Libii
Lire aussi : Paul Atanga NJI et Louis Yinda accusés de vouloir détourner la chefferie de NGOMPEN
Lire aussi : Mise en garde du chef Sokoudjou Jean Rameaux: Les notables Bamendjou exigent les excuses du préfet des Hauts-plateaux

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS