Football: « Je fais ma petite saison… » dixit le camerounais Toko Ekambi

Lions en Club. Football: « Je fais ma petite saison… » dixit le camerounais Toko Ekambi

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Karl Toko Ekambi a inscrit son 16e but depuis le début du championnat, samedi soir, lors de la victoire d’Angers Sco face à Caen (3-0). À l’issue du match, l’attaquant camerounais, sorti à un quart de la fin en raison d’une douleur à une cuisse, s’est confié sur cette rencontre, sa réussite, son entente avec Flavien Tait, son avenir.



Comment sort-on de ce match-là ?

On sort de ce match-là content car on est sur une bonne dynamique, à part cette défaite au Paris Saint-Germain (2-1). Mais pour nous, ce match à Paris fait partie de la 31e journée (il fut avancé en raison de la finale de la Coupe de la Ligue programmée le 31 mars, veille de cette 31e journée) donc ça ne compte pas. On reste sur trois matches sans encaisser de but, dont deux victoires à domicile 3-0 avec la manière. On est fiers, on va continuer comme ça.

À titre personnel, vous traversez une période exceptionnelle…

Je me sens bien. Comme depuis le début de saison. Je m’entends bien avec mes partenaires et sur le terrain, ça paie. Après, il faut vite se maintenir pour avoir une fin de saison sans jouer avec le feu.

Vous avez conscience qu’avec 16 buts, seuls trois joueurs ont fait mieux que vous cette saison en Ligue 1 : Cavani, Neymar et Falcao. Qu’est-ce que cela vous fait ?

Rien. C’est comme ça, je suis content. Moi, je fais ma petite saison, je ne me préoccupe pas de ces grands joueurs. Eux sont habitués, pas moi donc j’essaie de rester concentré. J’aborde cette fin de saison sereinement car j’ai confiance dans le groupe pour ce maintien.

Vous vous attendiez à une saison pareille ?

J’ai confiance dans mes qualités. Je marquais régulièrement les autres saisons. L’année dernière, j’ai fait une saison pas mal en évoluant sur les côtés. Cette saison, j’ai été replacé dans l’axe et ça paie.

Pouvez-vous évoquer votre entente avec Flavien Tait ?

Je m’entends super bien avec lui depuis deux ans à l’entraînement et ça se traduit en match ces derniers temps. Il me fait une passe décisive et marque, et je fais de même. C’est bien pour le collectif car on sait qu’à tout moment, on peut faire la différence, ça nous fait prendre des points, c’est magnifique. En plus, on soigne notre goal-average, ça peut être très précieux en fin de saison.

Êtes-vous surpris de le voir éclore ?

Non, il est bon depuis le début de saison. C’est juste qu’il n’avait pas l’efficacité. Ce sont les statistiques et comme maintenant, on parle beaucoup statistiques dans le football… C’est pour ça que l’on dit qu’il a éclos maintenant. Mais depuis le début de saison, il fait beaucoup de bien à l’équipe, il est régulièrement titulaire. C’est juste qu’en ce moment, il a la réussite avec lui. Il faut que ça continue parce qu’il le mérite.

Certains pourraient tirer la couverture à eux, vous vous parlez surtout du club. C’est important pour vous…

Oui, c’est important sinon je serais parti en janvier. C’est un club qui m’a fait confiance, m’a fait découvrir le plus haut niveau français. Je lui suis reconnaissant…

Vous en êtes à 16 buts, peut-être un objectif de 20 qui pourrait ouvrir d’autres perspectives ?

Ça pourrait en ouvrir. Après mon objectif était de faire mieux que l’année dernière, je l’ai fait. Donc je n’ai pas de pression. Je n’ai pas d’autre objectif car si tu t’en fixes un et que tu ne l’atteins pas, tu es déçu. Moi je n’ai pas le droit d’être déçu. Je suis professionnel, je suis content.

Vous semblez très serein par rapport à ce qui vous arrive, le championnat anglais…

(il coupe) Je ne le connais pas. Mon rêve était de devenir footballeur professionnel, je le suis devenu. Le reste, c’est du bonus. Je ne rêve pas, je réalise, je fais mon job. Je ne crois en rien, je ne crois que ce que je vois. Pour l’instant, je ne vois rien, je fais mon travail.

Ouest France

Opinion