Affaire Kamto. Grand dialogue national : Les préalables du MRC

cameroun24.net Le 18 septembre 5726 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Ce mercredi 18 septembre 2019, une délégation du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC), conduite par Mme Tiriane Balbine Noah, 2è vice-présidente nationale du parti, a rencontré monsieur Dion Ngute, Premier ministre du Cameroun. Comme prévu dans le projet initial, à partir de 11 heures.



D'emblée, Mme Tiriane Balbine Noah a exprimé sa surprise que le MRC n'ait pas été notifié de façon formelle de la rencontre de ce jour ; c'est par les réseaux sociaux que le parti l'a appris. Outre mesure, le quotidien Cameroon Tribune, s'inscrivant dans le sillage d'une information non fondée, dans son édition de ce mercredi 18 septembre 2019, tout en confirmant la rencontre, a plutôt annoncé l'a annoncée à 18 heures, au lieu de 11 heures. Le Premier ministre qu'entouraient ses proches collaborateurs, a présenté des excuses au MRC, en ce qui concerne le disfonctionnement observé dans la transmission du courrier.

La vice-présidente du MRC a ensuite fait part du mémorandum du MRC à l'endroit du Premier ministre, dans le cadre des consultations en vue du Grand dialogue national annoncé depuis le 10 décembre 2019. Le MRC ne saurait prendre part à cette rencontre sans la libération, au préalable de Maurice Kamto, son Président national, en plus de la mise en liberté sans condition des leaders des partis politiques et organisations alliés, des militants et sympathisants du MRC.

Depuis sa création en 2012, le MRC reconnaît l'existence du problème anglophone, dont il prône la résolution par le dialogue.

Pour un véritable dialogue inclusif, le MRC émet le voeu que Les groupes armés soient representés par leurs leaders politiques, et que la commission prépatatoire s'assure du caractère véritablement inclusif, en donnant des assurances écrites aux participants, pour leur sécurité et qu'ils ne courent pas le risque d'une arrestation.

Cellcom MRC

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Affaire Kamto

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • La BEAC s’engage à examiner les préoccupations du secteur pétrolier dans la règlementation des changes

    Au moment où les entreprises pétrolières opérant en zone CEMAC souhaitent être exemptées des dispositions de la nouvelle réglementation sur leur activité, la Banque des Etats de l’Afrique centrale se dit...

  • Nathalie KOAH répond à Samuel ETO'O

    C'est par le biais d'une citation de Jean-Paul Sartre qu'elle s'est exprimée sur sa page Facebook.

  • Le PCRN et l'UDC vont faire front commun à Wouri 1er

    L'annonce a été faite ce jour par Cabral LIBII, le président du PCRN sur sa page officielle.

  • La France accuse Salif Keïta de diffamation

    Les propos du musicien malien, qui invite le président Ibrahim Boubacar Keïta, à ne plus obéir au "petit Macron", ont un "caractère infondé, diffamatoire et outrancier", selon l'ambassade de France au Mali...

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé