Cameroun - Télécommunication. Le DG de l'ART accusé par le PCA de malversation financière

cameroun24.net Le 23 janvier 6903 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le premier accuse le second d’avoir détourné près de deux milliards de francs CFA

Le feuilleton épistolaire qui, depuis novembre 2019, oppose publiquement le Président du Conseil d’administration (PCA) de l’Agence de Régulation des Télécommunications (ART), Hessana Mahamat au directeur général (DG) de cette structure, Philémon Zo’o Zame, s’est récemment enrichi d’un nouvel épisode. Le premier a de nouveau porté la charge contre le second. Et c’est par une lettre, désormais publique, que Hessana Mahamat a choisi de rappeler et de préciser les griefs qu’il porte au directeur général de l’ART. Le style administratif, censé impersonnaliser la correspondance ou à tout le moins en atténuer le caractère belligène, n’a pas suffi à cacher l’ire du PCA écrit Ecomatin.

Mais, c’est la gravité des accusations implicitement formulées par le PCA à l’encontre de son DG qui ne laisse pas d’étonner. « C’est le lieu de relever que la discordance des chiffres sur la masse salariale brute (…) d’une variation de près de deux milliards Fcfa a déjà été à l’origine de la convocation de deux sessions ordinaires au terme desquelles les comptes et les états financiers pour l’exercice 2018 ont été définitivement arrêtés », écrit Hessana Mahamat.

En clair, ce dernier accuse le DG de l’ART de détournements de deniers publics portant sur un montant de près de deux milliards Fcfa. Et il ne s’arrête pas là : « il conviendrait de signaler également que certains projets inscrits dans le PPA de l’exercice 2020 n’ont pas été approuvés par le conseil d’administration lors de sa récente session ordinaire, notamment le marché d’un montant toutes taxes comprises de plus d’un milliard de FCFA, relatif à la mise en place d’un centre de supervision d’une plateforme alternative pour les communications électroniques d’urgence, qui ne cadre pas avec les missions de régulation de l’agence », écrit-il encore.

Hessana Mahamat le dit donc à demi-mot, ce DG « prévaricateur » serait aussi un impénitent insubordonné, ayant l’irrespect en plus, puisque le PCA lui « demande » aussi « d’améliorer à l’avenir (son) style administratif et de faire preuve de courtoisie vis-à-vis de (sa) hiérarchie en évitant des expressions comme « j’attire votre attention…»».  Que de joyeusetés !

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Télécommunication

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Des jeunes se mobilisent à Douala contre les propos de Macron

    Quelques jeunes camerounais ont été aperçu ce matin devant le consulat de France à Douala pour s'indigner contre les propos du président Macron à l'endroit du chef de l'Etat camerounais a appris cameroun24.

  • Une cinquantaine de jeunes manifeste à Yaoundé contre la France

    Depuis ce matin, ce petit groupe de jeunes aperçu devant l'ambassade de France à Yaoundé dit manifester contre les propos du président français à l'endroit du président camerounais a constaté cameroun24.

  • Human Right Watch affirme que l'armée camerounaise a massacrée à Ngarbuh en zone anglophone

    Cette accusation grave a été faite dimanche soir sur le plateau du journal de nos confrères de TV5 Monde par une membre de cette organisation qui siège aux Nations Unis.

  • La Guerre de succession est ouverte au Cameroun

    A Lire dans Jeune Afrique cette semaine

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé