Cameroun - Economie. Les grandes entreprises et les filiales des multinationales sont les bénéficiaires de l’APE entre le Cameroun et l’UE

cameroun24.net Le 17 octobre 1170 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
« Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’APE [Accord de partenariat économique], pour l’instant, profite davantage aux grandes entreprises et aux filiales des multinationales. À contrario, la PME, le consommateur final et les chercheurs d’emploi ne ressentent pas encore les fruits de cet accord. » C’est l’analyse faite par le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) dans son récent bulletin d’informations interne.



Depuis le 4 août 2016, date consacrant l’ouverture du marché camerounais aux importations en provenance de l’Union européenne (UE), l’organisation dirigée par l’industriel Célestin Tawamba (photo) estime que le gain fiscal pour les entreprises bénéficiaires (perte fiscale pour les finances publiques) à plus de 10,6 milliards de FCFA. Toutefois, ce sont dix grandes entreprises, filiales de multinationales pour la plupart, qui s’en tirent avec plus de 4,205 milliards de gain fiscal, soit 60,1% de part pour 2188 opérations et une valeur imposable estimée à 147, 714 milliards de FCFA.

Trois secteurs d’activités se démarquent. Il s’agit de : secteur brassicole, 1246 opérations pour 1,079 milliard de gain fiscal soit 15,4% des parts ; le secteur de la cimenterie, 192 opérations pour un gain fiscal de 1,020 milliard soit 14,6% des parts et le secteur de la papeterie, 80 opérations pour un gain fiscal de 615 millions soit 8,8% des parts indique encore IC.

À en croire le Gicam, les retombées attendues de l’APE en termes d’amélioration de la compétitivité des entreprises, du renforcement du tissu industriel, de stimulation des investissements privés, de catalyseur de la croissance économique, de création des emplois, d’accroissement des exportations du pays ne sont pas encore perceptibles. « À l’inverse, au fur et à mesure que le démantèlement avance, il serait à craindre pour l’effondrement des parts des entreprises locales », conclut le groupement inter-patronal.

Sylvain Andzongo
 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Economie

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Le PCRN de Cabral LIBII réaffirme sa position de boycott ou non des élections locales

    L'intégralité du communiqué de la porte parole de Cabral LIBII après le sortie du gouvernement.

  • La Cote d’Ivoire expulse l'opposante Nathalie Yamb

    Le président du parti Lider, Mamadou Koulibaly a confirmé l'expulsion de celle qui avait multiplié ces derniers jours les attaques contre la gouvernance politique et économique en Côte d'Ivoire relate BBC.

  • Le gouvernement camerounais dénonce les pressions extérieurs et confirme l'organisation des élections locales le 09 févier 2020

    Le Ministre camerounais de la communication vient de faire une sortie pour confirmer cette date. Lire L'intégralité de la communication du gouvernement parvenu à notre rédaction.

  • Les partis politiques convoqués par Elecam pour les bulletins de vote

    Dans un communiqué parvenu à notre rédaction Elections Cameroon invite les partis politiques ayant des candidats aux législatives et municipales prochains.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé