Cameroun - Economie. L’Union européenne optimiste sur le Secteur privé

Cameroon-Tribune Jeudi le 02 Avril 2015 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Marcus Cornaro, le directeur général adjoint à la direction générale de la Coopération internationale et Développement (Devco) de la Commission européenne

 

 

La mission interservices de l’UE a discuté avec les acteurs économiques mercredi à Douala. Marcus Cornaro, le directeur général adjoint à la direction générale de la Coopération internationale et Développement (Devco) de la Commission européenne, était face à la presse le 25 mars 2015 à Douala. A ses côtés, Françoise Collet, chef de délégation de l’Union européenne au Cameroun. Une rencontre qui rentrait dans le cadre de la visite de la mission interservices de l’UE sur le sol camerounais. Après Yaoundé le 24, où il était question de coopération et de sécurité dans la lutte contre Boko Haram, la capitale économique a accueilli la délégation sous le prisme du lien entre la coopération et le secteur privé.

 

Marcus Cornaro est ainsi revenu sur la descente du groupe au port de Douala, où l’UE a visité quelques réalisations pour lesquelles l’organisme a apporté son appui, comme le scanner. La délégation s’est aussi intéressée au système de certification dans le secteur bois et aux mesures mises en place pour la décongestion du port.

 

Lors des échanges avec les acteurs portuaires, il a également été question des défis et potentialités du secteur bananier. Concernant ce produit, Françoise Collet a rappelé le chemin qui reste encore à parcourir, sur la base de chiffres : la banane africaine représente moins de 10% de la production mondiale. Marcus Cornaro de son côté est positif que « si tout va bien, la productivité du secteur peut doubler ».

 

L’étape de Douala a aussi conduit la mission interservices dans les locaux d’une entreprise de produits laitiers qui a bénéficié du soutien de l’Union européenne pour sa certification et qui a aujourd’hui les atouts d’une grande entreprise industrielle, selon le Dga-Devco, surtout dans le contexte actuel marqué par la signature des Ape. Et pour tempérer les réserves des médias présents sur ces accords, le chef de délégation de l’UE sur place a renchéri à la suite de son collègue : « La balance commerciale est excédentaire pour le Cameroun. Le marché européen est entièrement libre de taxes pour le Cameroun. S’il y a asymétrie de l’accord, c’est en votre faveur. »

 

L’autre point qui a retenu l’attention au cours des échanges c’est la somme de 32,75 milliards F annoncée pour le lancement d’un programme de développement rural. Et les discussions de Yaoundé et de Douala avec les autorités camerounaises et les acteurs économiques devraient servir à cibler les activités pour la mise en œuvre de l’initiative.

 

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Economie

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

CORONAVIRUS AU CAMEROUN
Confirmé : 13711
Décès 328
Guéri: 11114
Actif : 2269
Source MINSANTE
Mise à jour 01/07/2020 à 22:28:09

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Convertisseur

Meteo Yaoundé