Crise Anglophone. L’assassinat d’un travailleur humanitaire dans la région du Nord-Ouest du Cameroun condamné par les Nations unies

cameroun24.net Le 2 décembre 2019 8336 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Dans un communiqué rendu public le 1er décembre 2019 dans la capitale camerounaise, Allegra Baiochi (photo), la coordinatrice du système des Nations unies dans le pays dénonce l’assassinat d’un travailleur humanitaire dans la région du Nord-Ouest. Cette région est en proie aux exactions des groupes armés qui revendiquent la partition du Cameroun depuis fin 2016.


Employé de l’ONG Cominsud, partenaire des Nations unies dans le programme d’assistance aux déplacés et autres victimes de la crise anglophone au Cameroun, Pascal Ngwayi a été enlevé le 30 novembre 2019. Il a été plus tard assassiné par des hommes armés dans le département du Donga Mantung, alors qu’il effectuait une mission d’assistance humanitaire, précise le système des Nations unies au Cameroun indique encore IC.

Bien que le communiqué de la coordonnatrice du système des Nations unies soit réservé sur les auteurs de cet assassinat, le mode opératoire est similaire à celui des séparatistes anglophones. En appelant à la protection des travailleurs humanitaires dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, Allegra Baiochi rappelle que cibler les travailleurs humanitaires dans un conflit est assimilable à un crime de guerre.

BRM

 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Crise Anglophone

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Des jeunes se mobilisent à Douala contre les propos de Macron

    Quelques jeunes camerounais ont été aperçu ce matin devant le consulat de France à Douala pour s'indigner contre les propos du président Macron à l'endroit du chef de l'Etat camerounais a appris cameroun24.

  • Une cinquantaine de jeunes manifeste à Yaoundé contre la France

    Depuis ce matin, ce petit groupe de jeunes aperçu devant l'ambassade de France à Yaoundé dit manifester contre les propos du président français à l'endroit du président camerounais a constaté cameroun24.

  • Human Right Watch affirme que l'armée camerounaise a massacrée à Ngarbuh en zone anglophone

    Cette accusation grave a été faite dimanche soir sur le plateau du journal de nos confrères de TV5 Monde par une membre de cette organisation qui siège aux Nations Unis.

  • La Guerre de succession est ouverte au Cameroun

    A Lire dans Jeune Afrique cette semaine

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé