La concession de L'électricien Eneo au Cameroun prorogée pour une période de 10 ans

Cameroun - Energie. La concession de L'électricien Eneo au Cameroun prorogée pour une période de 10 ans

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

L'électricien Eneo, filiale du Britannique Actis, annonce la prorogation de sa concession au Cameroun pour une période de 10 ans. C’est ce que révèle une note interne émise le 14 juin au sein de l’entreprise.



Plus précisément, explique la note, le mercredi 13 juin 2018, le ministre de l’Eau et de l’énergie a notifié à Eneo, la décision du président de la République, Paul Biya, de prolonger le contrat cadre de concession et les contrats dérivés qui lient l’Etat du Cameroun à Eneo Cameroon. « Cette extension court sur une durée de 10 ans à compter du 18 juillet 2021 dans les segments de la production et de la distribution, étant entendu que, le contrat de concession de transport et de gestion du réseau de transport de l’électricité prendra fin le 31 décembre 2018.», explique l’entreprise.

« Nous tenons à adresser nos remerciements au président de la République et au ministre de l’Eau et de l’Energie pour cette décision et pour la confiance ainsi manifestée à notre entreprise et à son partenaire stratégique, Actis.», se félicite la filiale. Elle indique que, dans les trois prochains mois, elle travaillera à la formalisation d’un avenant qui devra surtout lui permettre de lever les financements auprès des bailleurs de fonds qui ont déjà manifesté leur intérêt pour le développement du secteur relate IC.

Le contrat de concession du service public de l’électricité au Cameroun a été signé en 2001 pour une période de 20 ans, entre l’Etat et la société américaine AES. Cette dernière, en fin d’année 2013, a cédé tous ses actifs au Britannique Actis. Ce fonds d’investissement a alors élaboré et soumis au gouvernement, dès 2015, un programme d’investissement nécessitant des emprunts de long terme, que ne pouvait pas couvrir le reste de la période contractuelle (moins de 10 ans).

Afin de rendre effectifs ces investissements estimés à environ 900 milliards FCFA sur une période de 10 ans, un Conseil d’administration d’Eneo tenu le 23 avril 2015 dans la capitale camerounaise, Yaoundé, a recommandé à la Direction générale «de finaliser et de signer le nouvel avenant au contrat de concession entre Eneo Cameroon S.A. et la République du Cameroun». Ce qui vient d’être fait.

Sylvain Andzongo
 

Société

Lire aussi