La grand’messe du Forum Chine-Afrique s’ouvre ce matin à Pékin

Cameroun - Chine. La grand’messe du Forum Chine-Afrique s’ouvre ce matin à Pékin

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Leaders chinois et africains dont le chef de l’Etat camerounais Paul Biya, se retrouvent ce matin dans la capitale chinoise pour consolider un partenariat gagnant-gagnant entre l’Empire du Milieu et le continent africain lit-on dans les colonnes de CT.

Le grand Auditorium du Grand Palais du Peuple va accueillir les chefs d’Etat et de gouvernement de Chine et d’Afrique dans le cadre du 3e Sommet du Forum de la Coopération Chine-Afrique. Dans la belle cité de Pékin, il sera 16h, soit 9h à Yaoundé lorsque le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, va accueillir au-rez-de chaussée du palais présidentiel ses homologues africains.

Cette année, ce rendezvous trisannuel entre la Chine et l’Afrique va battre tous les records de participation. 53 chefs d’Etat et de gouvernement africains sont attendus. Le nombre des pays africains participants a augmenté grâce à l’intégration au sein du FOCAC de trois nouveaux membres : la Gambie, Sao Tome et Principe, et le Burkina- Faso.

Ces trois nouveaux membres ont renoncé à leurs relations avec Taïwan et reconnaissent désormais une seule Chine. Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres est l’invité spécial de ce sommet. Le président en exercice de l’Union africaine (UA), le président rwandais Paul Kagamé et le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, seront parmi les présences remarquées. Aussi présentes, 27 organisations internationales ou sous-régionales invitées en tant qu’observateurs.

Plus de 1 600 journalistes ont été accrédités pour couvrir l’évènement. Depuis vendredi dernier jusqu’à hier soir, la splendide cité de Pékin s’est transformée en une capitale africaine et vibre au rythme des arrivées des délégations. Les commerçants chinois de la « Silk Street », une sorte de marché à l’africaine, apprécient déjà positivement les retombées de ce sommet. Pékin abrite ce troisième FOCAC après le rendez-vous de 2012. Ces assises jadis baptisées conférence ministérielle réservée aux ministres des Affaires étrangères, ont été élevées au rang de Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement depuis 2006.

Elles se déroulent cette année sous le thème : « la Chine et l’Afrique : construire une communauté de destin encore plus solide par la coopération gagnant-gagnant ». Cette thématique s’adosse à la fois sur l’agenda 2063 de l’UA et sur les Objectifs de développement durable de l’ONU à l’horizon 2030. On suivra avec un grand intérêt les allocutions des chefs d’Etat chinois et Sud-Africain, co-présidents du Forum.

Le SG de l’ONU, le président en exercice de l’UA et le président de la Commission de l’UA s’adresseront également aux participants. Le président chinois va présenter à ses pairs africains les déclinaisons de « la Nouvelle route de la soie » baptisée en Chine « la Ceinture, la Route ». Les pays africains veulent emprunter cette nouvelle locomotive de codéveloppement initiée par la Chine en 2013.

L’occasion sera également donnée aux leaders chinois et africains de réitérer leur position commune pour la promotion du multilatéralisme comme modèle de gouvernance mondiale au contraire du protectionnisme économique, de l’unilatéralisme et de l’isolationnisme prônés par un certain courant de pensée.

Au milieu de toutes ces têtes couronnées, le président de la République du Cameroun prendra sa place de leader africain admiré et consulté pour sa riche et longue expérience, sa sagesse ainsi que sa parfaite maîtrise de la politique africaine et internationale.

Paul Biya qui participe à cette rencontre de haut niveau est accompagné d’une suite officielle composée des ministres et des opérateurs économiques. La première journée du FOCAC sera clôturée par un dîner de bienvenue offert par le président chinois et son épouse en l’honneur des dirigeants africains et leurs conjoints. Le 3e Focac est aussi et avant tout un rendez-vous économique.

L’ouverture du Forum sera précédée en matinée par la tenue du « Dialogue de haut niveau » entre les dirigeants du monde industriel et commercial et de la 6e conférence des entrepreneurs chinois et africains au China national Convention Center. Cette sorte de « Davos de la Chinafrique » verra la participation de nombreux entrepreneurs camerounais conduits par les présidents du GICAM Célestin Tawamba et celui de la Chambre de Commerce, Christophe Eken.

Gregoire DJARMAILA

Société

Lire aussi