La haute saison des Fruits

Cameroun - Economie. La haute saison des Fruits

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Ces produits de choix pullulent sur les étals des espaces marchands de la ville de Yaoundé.



Si vous avez envie de déguster une salade de fruits en ce moment, ce n’est pas la matière première qui vous fera défaut. Des fruits, il y en a à profusion dans les marchés. Ce lundi matin, la mangue dont la saison commence à peine, est la vedette du jour.

Disponible depuis deux semaines, elles sont étalées à perte de vue dans les différents hangars du marché du Mfoundi écrit CT.

Que ce soit ceux du Centre, du Littoral ou du Nord, ces fruits riches fibres inondent les étals et d’après les commerçants, ils seront plus abondants dans les prochains jours et à des prix plus abordables.

Pour l’instant, les prix pratiqués varient en fonction de la provenance et de la grosseur du produit.  Il faut débourser 500F pour un tas de 6 fruits moyens, 1000F pour 7 fruits et 2000F pour un tas de 8 mangues.

En dehors des mangues, d’autres fruits sont également présents sur les marchés. C’est le cas des ananas, oranges et pastèques. Encore appelés rois des fruits, les ananas vendus sur les marchés de Yaoundé proviennent d’Awae, de Bafia, de Mvomeka et de Nanga Eboko. Leurs prix varient en fonction de leur coloration, grosseur et qualité.

Les têtes d’ananas se vendent de 200F à 700F au marché du Mfoundi et à Mvog-Mbi, par les détaillants. Quant aux grossistes, les prix vont chez eux de 50F à 500f par fruit.  Selon, Patrice Ndoh, vendeur au lieu-dit Camair, ces fruits exotiques seront disponibles à profusion dans deux semaines.

 Les pastèques quant à elles, sont vendues entre 250F et 3000F, selon leur grosseur et leur qualité. Les villes de Bangangté et Foumban se taillent la part du lion dans la production de ces fruits riches en eau.

Les consommateurs de papayes ne sont pas en reste. La surabondance de ces fruits exotiques amène les vendeurs à les liquider à vil prix.  Elles sont disponibles à partir de 100F le fruit et 500F le tas.

Commercialisées par les vendeurs ambulants dans les brouettes ou par les grossistes et détaillants au tas, les oranges fourmillent sur les marchés. Le fruit va de 50 à 100F tandis que les tas de 6 fruits sont vendus à 300F.

Maimounatou BOURZAKA
 

Société

Lire aussi